MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle à Aubière : Martinot-Lagarde éclipse les grands
Commentez cette actualité(4)
Championnats de France Elite en salle à Aubière : Martinot-Lagarde éclipse les grands

On attendait Renaud Lavillenie et Christophe Lemaitre à Aubière. C’est finalement du hurdleur Pascal Martinot-Lagarde qu’est venue la performance du jour. Vainqueur en 7’’54 du 60 m haies, le Francilien a réalisé les minima pour les Mondiaux en salle d’Istanbul. Tout comme Mélanie Melfort à la hauteur et Emmanuel Biron sur 60 m. Retour sur une journée très riche.

Une vraie bouffée d’air frais. Un immense sourire s’affiche sur le visage encore juvénile de Pascal Martinot-Lagarde, 20 ans, qui raconte sa course avec un débit de sprinteur et parle de « taper les Américains » à Istanbul. On a peut-être assisté à Aubière à la naissance d’un futur grand à l’enfourchure impressionnante. En 7’’54, le hurdleur de Neuilly-Plaisance Sports n’a pas seulement remporté le titre national au nez à la barbe des deux briscards que sont Cédric Lavanne de l'AS Tourlaville (7’’64) et Ladji Doucouré (7’’71) d'Athlé 91. Il a aussi réalisé un chrono de classe mondiale, qui va lui permettre d’aborder les championnats du Monde en salle dans la posture d’un finaliste potentiel. Pourtant malade - il n’a rien pu manger hier et avait la tête qui tournait à l’échauffement - Martinot-Lagarde a construit sa victoire lors de la deuxième partie de course. Après un départ passable (son point faible), il a ensuite aisément fait la différence, tout en fréquence.
Le jeune homme avait les crocs, tout comme Reina-Flor Okori. Sa partenaire d’entraînement s’est elle aussi imposée sur les haies hautes mais chez les filles, en 8’’08. Les deux hurdleurs sont entraînés par une certaine Patricia Girard. Autant dire que leur état d’esprit combatif ne doit rien au hasard… Pour l’athlète de Doubs Sud Athlétisme, il s’agit d’un énième impressionnant retour au premier plan. Deuxième place pour Sandra Gomis (Esc Ocean 44 Saint Nazaire) en 8’’10 et troisième pour Adrianna Lamalle (Club Colonial) en 8’’11, dans une course relevée.

Lemaitre sur le fil
Si Martinot-Lagarde a éclipsé Lemaitre (AS Aix-les-Bains) et Lavillenie (Clermont Athlétisme Auvergne), les deux leaders de l’athlétisme français ont tout de même tenu leur rang. Le premier s’est imposé sur la ligne droite en 6’’59, malgré un manque évident d’explosivité. Comme à Liévin sur 200 m, c’est son refus de la défaite qui lui a permis de devancer d’un petit centième Emmanuel Biron (Entente Sud Lyonnais). Le Rhônalpin, excellent partant et en pleine progression, est une des autres belles surprises de la journée puisqu’il a, lui aussi, réalisé les minima pour les Mondiaux d’Istanbul. Pour Renaud Lavillenie, la victoire s’est rapidement dessinée. Le Clermontois, qui sautait à domicile, a en effet été le seul à franchir une barre à 5,52 m. Après avoir effacé 5,72 m, il a finalement échoué par trois fois à 5,86 m.
Lavillenie tentera d’aller chercher un premier titre mondial en Turquie. Ce ne sera pas le cas de Lemaitre, qui ne sera pas du voyage. Ni de Myriam Soumaré, titrée elle aussi au bout du suspens sur la ligne droite. Première de sa série dans un prometteur 7’’27, la sprinteuse d’AA Pays de France Athlé 95 est allée deux centièmes moins vite en finale. La faute, semble-t-il, à un petit faux appui. Deuxième place surprise, comme chez les hommes, avec l’argent pour Ayodele Ikuesan (Clermont Athlétisme Auvergne) en 7’’30, devant Carima Louami (Lille Métropole Athlétisme) en 7’’33. A noter la quatrième place, dans le même chrono, de Christine Arron (Strasbourg Agglomération).

Les minima mais pas de Mondiaux pour Melfort
Côté sauts, Mélanie Melfort et Benjamin Compaoré ont survolé leur concours respectif. La sauteuse d’Alsace Nord Athlétisme a réalisé sa meilleure performance de la saison avec 1,93 m avant d’échouer face à une barre à 1,98 m, qui aurait été synonyme de record de France. La preuve que sa nouvelle course d’élan, plus longue de deux foulées, semble porter ses fruits. Mélanie ne pourra pas confirmer ses belles dispositions lors des Mondiaux, puisqu’elle a décidé d’arrêter là sa saison en salle. Au contraire de Benjamin Compaoré, qui a, lui, choisi il y a seulement quelques jours de se rendre à Istanbul. Malgré une lourde semaine d’entraînement, le finaliste mondial de Strasbourg Agglomération est retombé dans le sable d’Aubière à 17,13 m. Il devrait être en pleine forme en Turquie…
Les autres titrés du jour ? Les lanceurs de poids Jessica Cerival de l'Entente Franconville Cesame Val d'Oise (17,16 m) et Tumatai Dauphin de l’Athlétic Club Salonais (19,11 m) avec des jets honorables mais insuffisants pour prétendre à un billet pour les Mondiaux. A la longueur, Haoua Kessely (Vernouillet Athlé) a réalisé la meilleure performance française de la saison avec 6,51 m. Sur l'anneau, les 1500 m sont revenus à Bryan Cantero (3’44’’46) et Claire Navez (4’22’’71). Quant à Sylwia Korzeniowka (Lille Métropole Athlétisme), elle a largement dominé le 3000 m marche pour s’imposer en 12’48’’91, tout près du record de France. Enfin, après quatre épreuves, l’heptathlon est mené par Bastien Auzeil de l'Entente Athlétique Grenoble avec 3 265 points devant Gaël Quérin (3 110 pts) du LMA et Jérémy Lelièvre (3 092 pts) du SPN Vernon. Retour des hercules de l’athlétisme dès demain, pour une deuxième journée alléchante.

A Aubière, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez les résultats :
- épreuve par épreuve en cliquant ici
- tous les résultats en cliquant ici

Pour voir quelques photos de la première journée, cliquez ici

Ils ont dit :

Jessica Cérival, championne de France du lancer de poids avec 17,16 m : « C’est un titre qui passe très mal. J’étais venue pour réaliser les minima pour Istanbul. Je suis fâchée, pas contre moi-même mais contre les organisateurs de meetings qui n’ont vraiment pas joué le jeu cet hiver. Il n’y a pas eu un seul meeting national avec du lancer de poids. J’ai été opérée mi-janvier de la vésicule biliaire et j’ai pris du retard dans ma préparation. Ce qui me fruste encore un peu plus, c’est que je sais que je pouvais atteindre les 17,50 m lors de ma prochaine compétition. Et on ne me laisse pas cette chance. »

Reina-Flor Okori, championne de France du 60 m haies en 8’’07 : « Je ne m’attendais pas à gagner. Je n’étais pas la favorite. J’ai donné tout ce que j’ai pu. A chaque fois que je me blesse, on m’abandonne. Je commence à avoir l’habitude ! Je dédie ma victoire à tous ceux qui ne baissent pas les bras et qui s’accrochent. Si je suis sélectionnée pour Istanbul, j’irai car je retrouve un peu le rythme. »

Bryan Cantero, champion de France du 1500 m en 3’44’’46 : « Je savais que ça allait se jouer entre Greg (Beugnet) et moi. J’étais malade la semaine dernière. Il y a quatre jours, je n’étais pas capable de terminer une séance. J’étais donc un peu dans l’inconnue. Quand j’ai vu que Greg emmenait la course, je me suis dit que c’était parfait. Il s’est écarté à un moment pour que je le relaye mais j’étais un peu juste. C’est vrai que Greg a joué un grand rôle dans ma victoire. C’est mon premier titre chez les seniors. J’entre dans la cour des grands. »

Pascal Martinot-Lagarde, champion de France du 60 m haies en 7’’54 : « J’ai été malade ces derniers jours. Hier, je n’ai absolument rien pu manger. J’ai fait un mauvais échauffement. J’avais la tête qui tournait. Malgré cela, j’ai sorti mes tripes. En série, je cours en 7’’62 en tapant la dernière haie. Là, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire. Je suis resté dans ma bulle et je suis arrivé en finale avec les crocs. L’objectif était de courir en au moins 7’’55. Il a donc été validé. Je suis super fier de moi. Je ne me mets aucune barrière. A Istanbul, j’aurai encore plus faim. J’ai envie de taper les Américains ! »

Benjamin Compaoré, champion de France du triple saut avec 17,13 m : « Le point positif par rapport à Liévin, c’est que je suis plus régulier dans ma course d’élan. Je n’ai mordu qu’un essai. Je suis satisfait de mon concours. J’ai juste quelques regrets par rapport au dernier essai. Je réalise ma meilleure course d’élan mais je monte trop haut sur le cloche et j’arrête mon saut pour éviter une blessure. J’irai aux Mondiaux d’Istanbul. J’ai pris cette décision la semaine passée. »

Claire Navez, champion de France du 1500 m en 4’22’’71 : « J’espérais que Hind soit là pour faire un chrono. Je n’ai su que dans la chambre d’appel qu’elle ne serait pas présente. Je voulais peut-être attendre quatre cents mètres avant de prendre la tête mais, quand j’ai vu que j’étais bien, je me suis dit : vas-y ! Je suis contente. C’est mon deuxième titre de championne de France. »

Mélanie Melfort, champion de France du saut en hauteur avec 1,93 m : « J’ai encore du travail. Je ne suis pas encore prête pour aller aux Mondiaux en salle. Je commence à revenir. J’ai eu du mal cet hiver. J’ai mis en place une nouvelle course d’élan, plus longue de deux foulées. Et je me suis juré que même si ça ne marchait pas du premier coup, je ne lâcherais pas. C’est de bon augure pour les Jeux olympiques. Je ne m’attendais pas à franchir 1,93 m. Mais en fait, j’avais même 1,98 m dans les jambes. J’ai peut-être commencé un peu tôt mon concours. Il m’a manqué du jus à la fin. »

Myriam Soumaré, championne de France du 60 m en 7’’29 : « Le chrono en finale est moins bon qu’en série. Je reste donc un peu sur ma faim mais je ne suis pas non plus déprimée. Je voulais au moins égaler mon record aujourd’hui. J’ai fait un faux-appui en finale, j’ai même eu peur d’une entorse à la cheville. Mais je suis restée placée et concentrée sur ma course. Je participerai peut-être au 200 m demain, tout dépendra de l’état de ma cheville. »

Christophe Lemaitre, champion de France du 60 m en 6’’59 : « Je suis dans le même état qu’en arrivant ici : ni content, ni mécontent. Je m’attendais à être plus explosif. Pourtant, j’avais du jus. Je suis quand même un peu déçu. J’avais les moyens de faire mieux. Pour l’instant, je n’ai pas d’explications. »

Tumatai Dauphin, champion de France du lancer de poids avec 19,11 m : « L’objectif est à moitié rempli. J’aurais aimé lancer beaucoup plus loin. Mais je n’ai pas réussi à me motiver avec le manque d’adversité. Il manquait le meilleur Français de l’année dernière. Je n’ai pas réussi à reprendre le flambeau pour montrer que la relève était là. Les vingt mètres seront l’objectif cet été. »

Renaud Lavillenie, champion de France du saut à la perche avec 5,72 m : « L’objectif est atteint. Je visais le titre. La hauteur n’était pas le plus important. Je me suis rapidement retrouvé tout seul. Ca a été un peu compliqué car il a fallu enchaîner les sauts. J’étais un peu fatigué. C’est mon troisième titre d’affilée indoor. Je veux maintenant aller chercher au moins un podium à Istanbul pour enrichir mon palmarès. »

Sylwia Korzeniowska, championne de France du 3000 m marche en 12’48’’91 : « Le record de France était une possibilité. Mais ce n’est pas plus mal de le garder pour la suite de la saison. Il y aura encore un 3000 m lors des Interclubs. Je ne m’entraîne de toute façon pas pour cette discipline. C’est un peu dur de faire de la vitesse sans la travailler. Le vrai objectif, c’est le 20 km. Je serai dans trois semaines à Lugano pour tenter de réaliser les minima pour les Jeux olympiques. Je suis donc dans la dernière ligne droite. »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (4)
Jean-pierre Heuze - 26/02 (14h16)
Pas d'interview de la gagnante du concours de la longueur? :-S
Natacha Lappartien - 26/02 (12h57)
Merci pour les rectifications ^^
Natacha Lappartien - 26/02 (02h18)
Sandra Gomis est licencié à l' ESCO St Nazaire.....;
Jessica Cérival - 26/02 (01h01)
Jessica Cérival est licenciée à l'EFCVO depuis 3 ans...donc, plus à St denis!!!!
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
09/10 >  
17/02 >  
16/02 >  
07/07 >  
17/06 > (1)
16/06 > (2)
15/06 >  
02/04 >  
26/02 > (1)
25/02 > (4)
le reste de l'actualité
11/12 > (1)
05/12 >  
03/12 >  
27/11 >  
19/11 >  
14/11 > (2)
14/11 >  
06/11 > (2)
31/10 >  
30/10 >  
24/10 >  
23/10 > (3)
16/10 > (3)
09/10 >  
03/10 >  
21/09 >  
21/09 >  
21/09 >  
19/09 >  
19/09 > (1)
04/09 > (1)
12/08 >  
31/07 >  
27/07 >  
21/07 >  
rechercher
Outils communication
clubs FFA
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS