MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle à Aubière : Soumaré s’offre le doublé
Commentez cette actualité(1)
Championnats de France Elite en salle à Aubière : Soumaré s’offre le doublé

Déjà titrée hier sur 60 m, Myriam Soumaré s’est imposée sur 200 m en 23’’11 après un nouveau finish particulièrement serré. Gros chronos de Yannick Fonsat (20’’82) sur la même distance et de Marie Gayot (53’’16) sur 400 m, au cours d’une deuxième journée marquée aussi par les victoires de Vanessa Boslak (4,42 m) à la perche et de Nicolas Gomont (8,05 m) à la longueur. Onze athlètes (ceux ayant réalisé les minima FFA et souhaitant participer aux Mondiaux) sont sélectionnés pour les championnats du Monde d’Istanbul*.

La première chute de sa carrière. Myriam Soumaré a terminé son 200 m à plat ventre, avec quelques égratignures. Plus de peur que de mal pour la sprinteuse d’AA Pays de France, qui s’est arrachée dans les tous derniers mètres pour l’emporter sur le demi-tour de piste en 23’’11. Crispée, le visage grimaçant, elle a senti revenir sur sa droite Lina Jacques-Sébastien. Mais elle n’a, comme d’habitude, rien lâché, gardant quatre centièmes d’avance sur l’athlète de l’US Créteil, dans ce duel de gabarits et de foulées. Après une série en 23’’24, la championne d’Europe du 200 m a prouvé que le lourd travail effectué cet hiver à l’entraînement est en train de payer. Et que l’enchaînement de deux courses dans un laps de temps réduit ne lui pose actuellement pas de problèmes. Prometteur… 23’’11, c’est un chrono de classe mondiale. Tout comme les 20’’82 de Yannick Fonsat (Racing Club de France). Le spécialiste du 400 m, troisième hier sur 60 m en 6’’67, a fait de sacrés progrès en vitesse. Il sera à surveiller de très près cet été.

Gayot seule au monde
En parlant de tour de piste, comment ne pas souligner la superbe course de Marie Gayot sur 400 m. Au-dessus du lot, l’étudiante de l’Amiens UC ne s’est pas posée de question. Son relâchement et l’amplitude de sa foulée ont fait très forte impression, dans un stadium Jean Pellez plein à craquer. En 53’’16, elle a explosé son record personnel et réalisé les minima IAAF pour les Mondiaux d’Istanbul. Mais elle ne sera pas en Turquie, la sélection française ne comptant que des athlètes ayant réalisé les minima FFA. De toute façon, Marie n’avait pas prévu de se rendre sur les rives du Bosphore, pour cause de partiels dans le cadre de son Master 2 en aménagement du territoire.

Vanessa Boslak sera, elle, aux championnats du monde en salle. Après pas loin de quatre années sans « Elite », la recordwoman de France avait hâte de retrouver l’atmosphère si particulière d’un championnat. Meilleure performeuse de la saison, la perchiste du Lille Métropole Athlétisme a confirmé son retour au premier plan en l’emportant avec 4,42 m. Elle a ensuite échoué, sans démériter, face à une barre à 4,57 m. Mais elle est bien de retour. Toujours côté concours, Nicolas Gomont (Dac Reims) a créé la surprise à la longueur en s’envolant à 8,05 m, soit à dix centimètres de la performance requise pour participer aux championnats du monde. Comme Vanessa Boslak, le Rémois, athlète surdoué chez les jeunes, a connu son lot de blessures avec plusieurs déchirures aux ischios. Enfin un peu épargné, il a réalisé sa meilleure performance dès le premier essai. Deuxième place pour Salim Sdiri (USM Montargis) avec 7,94 m, qui s’est malheureusement blessé à l’ischio à sa cinquième tentative.

Les deux derniers concours de la journée sont revenus à Nathalie Marie-Nely et Mickael Hanany. La première, licenciée au CA Montreuil 93, a mis du temps à se mettre en route au triple saut. Elle a en effet attendu le dernier essai pour réaliser la meilleure performance française de l’année avec 14,01 m. Quant à Mickael (Entente Franconville Cesame Val d’Oise), il l’a emporté avec un saut à 2,26 m. A noter que quatre athlètes ont dépassé les 2,20 m cet après-midi, ce qui n’est pas très fréquent au niveau national. Sur l’anneau, les finales du 800 m ont connu un déroulement diamétralement opposé. Chez les filles, Clarisse Moh (CA Montreuil 93) a mené les débats du début à la fin. Avec, vu les circonstances, un joli chrono à la clé en 2’04’’63. Chez les hommes, la course a été beaucoup plus tactique. Idéalement placé, Ismael Koné (Bordeaux Athlé) a démarré au bon moment, dans le dernier tour, pour s’imposer relativement facilement en 1’51’’70.

Dans un championnat de France boudé par plusieurs ténors de l’athlétisme tricolore, de nouveaux visages ont profité de l’occasion pour décrocher leur premier titre chez les grands. Ce fut le cas de Bastien Auzeil (Entente Athlétique Grenoble), titré à l’heptathlon avec quatre nouveaux records personnels et un total de 5891 points. A l’heptathlon, large victoire de Blandine Maisonnier (Entente Littorale Athlétisme Nord) avec 4339 points. Le 400 m messieurs est, lui, revenu à Jonathan Vilaine (Ain-Est Athlétisme) en 47’’60. Il confirme sa progression après une participation aux championnats d’Europe espoirs l’été dernier. Enfin, troisième titre consécutif sur 5000 m marche pour Antonin Boyez (Romilly Sport 10 Athlétisme) en 20’34’’29. Le marcheur s’est fait une spécialité du rendez-vous national indoor. La preuve que la salle peut encore continuer à attirer les athlètes, au-delà des concours et du sprint.

A Aubière, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

La sélection pour les championnats du Monde d’Istanbul

Hommes
60 m : Emmanuel Biron
1500 m : Grégory Beugnet
3000 m : Yoann Kowal - Yohan Durand
60 m haies : Pascal Martinot-Lagarde
Perche : Renaud Lavillenie - Romain Mesnil
Triple saut : Benjamin Compaoré

Femmes
1500 m : Hind Dehiba
Perche : Vanessa Boslak
Poids : Jessica Cérival

Retrouvez les résultats de ces championnats :
- épreuve par épreuve en cliquant ici
- tous les résultats en cliquant ici

Pour voir quelques photos de la deuxième journée, cliquez ici
Pour voir quelques photos de la première journée, cliquez ici

Ils ont dit :

Nathalie Marie-Nely, championne de France du triple saut avec 14,01 m : « J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans mon concours mais j’y ai cru jusqu’au bout. J’ai tout donné pour le dernier essai. Je me suis lâchée et libérée. Je ne suis qu’à neuf centimètres des minima pour les Mondiaux. Il reste un dernier meeting à Metz pour les  réaliser. Je les ai dans les jambes ! »

Antonin Boyez, champion de France du 5000 m marche en 20’34’’29 « C’est devenu presque une spécialité pour moi, ce 5000 m marche. Les meilleurs nationaux ne viennent pas forcément car ils se préparent pour les grandes échéances internationales de mars-avril. C’est sûr que le temps final est pour moi relativement moyen. Mais, encore avant-hier, je n’étais pas sûr de marcher. J’ai passé une semaine grippé, au fond de mon lit. C’est presque un petit miracle d’avoir gagné aujourd’hui. Xavier (Le Coz) m’a tenu la dragée haute pendant trois-quatre kilomètres. Je suis vraiment content. Je manque encore de foncier donc je ne ferai pas Lugano et Dudince. Je me prépare pour les championnats de France de 20 km avec l’objectif de me qualifier pour la Coupe du monde en Russie. »

Ismael Kone, champion de France du 800 m en 1’51’’70 : « Je me suis placé devant pour ralentir un peu mes adversaires. Je savais que ça allait être tactique. Je voulais être le premier à mettre une attaque pour faire le trou. C’est important pour moi de gagner aujourd’hui. Maintenant, je vais travailler pour cet été afin de descendre le chrono. »

Clarisse Moh, championne de France du 800 m en 2’04’’63 : « Je suis plutôt fière d’avoir couru en patronne. Je viens du 400 m et j’ai d’habitude tendance à me cacher. La petite déception, c’est de ne pas avoir réalisé les minima. Mais le chrono est honorable en étant toute seule devant. Après ma victoire l’été dernier, c’est ma deuxième victoire aux Elite. Je finis la saison hivernale sur une note positive. »

Myriam Soumaré, championne de France du 200 m en 23’’11 : « Je voulais absolument gagner. Je sens Lina revenir dans la dernière ligne droite. Au lieu de rester placée, je sors les crocs. Et je chute même après le cassé. C’est la première fois que je tombe après l’arrivée ! Je suis super contente du doublé avec le 60 m et du chrono. Ca a été vraiment une belle course. J’ai hâte de la revoir à la télé ! Avec la perf de Lina (Jacques-Sébastien), c’est de bon augure pour le relais. »

Yannick Fonsat, champion de France du 200 m en 20’’82 : « C’est satisfaisant au vu de ce que je réalise à l’entraînement. J’ai ressenti de très bonnes sensations. J’ai senti que Pierre-Alexis (Pessonneaux) était parti super vite mais je suis resté concentré. J’ai appliqué les consignes du coach. Le 200 m me sert à travailler ma vitesse dans l’optique du 400 m. J’ai franchi un palier chronométrique et physiologique. »

Marie Gayot, championne de France du 400 m en 53’’16 : « Je suis très contente de la place et surtout du chrono. C’est ce que je venais chercher. Je suis partie beaucoup   plus vite qu’en série et les sensations ont été au rendez-vous. Je ne pense pas à aller à Istanbul. J’ai beaucoup de devoirs à faire. J’ai dans quinze jours mes partiels ! »

Mickael Hanany, champion de France du saut en hauteur avec 2,26 m : « Je manquais de sensations en début de saison. Les minima pour les Mondiaux n’étaient pas un objectif. Ses 2,26 m arrivent au bon moment. Je vais monter progressivement en puissance. Je ne vais pas couper pour me caler sur la saison NCAA aux Etats-Unis. »

Bastien Auzeil, champion de France de l’heptathlon avec 5891 points : « Je bats quatre de mes records ainsi que mon meilleur total de points. Je savais que j’étais capable de me situer autour des 5900 points en sortant vraiment des perfs. La concurrence de Gaël m’a boosté. C’est ma plus belle joie sportive avec ma sélection pour les championnats d’Europe espoirs. Je vais maintenant m’entraîner pour dépasser les 8000 points cet été. »

Nicolas Gomont, champion de France du saut en longueur avec 8,05 m : « C’est une très bonne performance, surtout au premier essai. J’ai eu du mal ensuite à m’en remettre. Ca m’a coupé les pattes. Mais j’ai ensuite réussi à repartir. Je réalise un super concours. Les minima n’étaient pas un objectif. Je viserai les Jeux olympiques cet été. »

Vanessa Boslak, championne de France du saut à la perche avec 4,42 m : « Je sens que 4,57 m est une hauteur vraiment abordable. Il faut que retrouve l’habitude de prendre ses perches et de tenter ses barres. Ca faisait quatre ans quasiment que je n’avais pas participé à des France. Il y avait un peu de pression, une excitation particulière avec aussi de la nervosité. J’avais hâte d’être en piste. Je suis de retour ! »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Bernard Preau - 27/02 (14h28)
C'est quoi être journaliste "affilié" à un site de la fédération? C'est un sujet sur le quel j'invite les titulaires de compte à se prononcer. Cà tournerait à mon sens à ne voir que les moins sombres côtes de la situation présente comme ne cesse de la faire F.G.W, à abandonner toute opinion critique et pourtant l'heure est grave : des lanceurs de poids à 17 m des quaters milers à + de 48 '' en finale, pas de "hauteur" à 2 m30 et tous les ans , c'est de pire en pire.. alors on "mobilise" ou no
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
09/10 >  
17/02 >  
16/02 >  
07/07 >  
17/06 > (1)
16/06 > (2)
15/06 >  
02/04 >  
26/02 > (1)
25/02 > (4)
le reste de l'actualité
16/10 > (3)
09/10 >  
03/10 >  
21/09 >  
21/09 >  
21/09 >  
19/09 >  
19/09 > (1)
04/09 > (1)
12/08 >  
31/07 >  
27/07 >  
21/07 >  
19/07 >  
04/07 >  
27/06 > (1)
24/06 >  
22/06 >  
20/06 >  
13/06 >  
07/06 >  
04/06 > (3)
01/06 >  
01/06 >  
23/05 >  
rechercher
Outils communication
clubs FFA
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS