MON ACCÈS

Un accompagnement individuel et personnalisé des athlètes

S’ils le souhaitent, les athlètes bénéficient auprès de la chargée du « Suivi du projet professionnel des Athlètes », d’une écoute et d’un accompagnement axé sur les points suivants :

- bilan/évaluation,
- élaboration et validation du projet professionnel,
- orientation ou reconversion - professionnalisation,
- aide à l'élaboration de CV,
- simulation d’entretiens d’embauche,
- suivi et accompagnement dans la recherche d'organismes de formation,
- aide à la recherche d’emploi.

L’aide personnalisée proposée aux athlètes par la cellule socio-professionnelle de la FFA s’articule particulièrement autour des 5 grands axes suivants.

Orientation professionnelle et information métiers

Selon les besoins de chaque athlète, un travail de réflexion peut être effectué soit par Elizabeth Vaillant, chargée à la DTN du « Suivi du projet professionnel des Athlètes », soit par les structures suivantes :

- les DRDJS, qui ont développé des programmes d’aides à l’orientation et à la recherche d’emploi. N’hésitez pas à contacter votre chargé du haut niveau DRDJS
- la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, avec qui la FFA et Gaz de France ont conclu une convention de partenariat ;
- le Centre d’Orientation et d’Information de la Jeunesse (CIDJ)  ;
- le Centre d’Information et d’Orientation (CIO) dépendant du lieu d’habitation de l’athlète ;
- la Cité des Métiers de La Villette.

N’hésitez pas à rechercher l’information auprès de :
www.cidj.asso.fr
www.orientation.fr
www.information-jeunesse.tm.fr

Validation de projet professionnel : stage de découverte de métiers

 

 

 

 
 

Une aide à la recherche d’emploi

Pour permettre une orientation professionnelle précise et objective, certains athlètes peuvent bénéficier via la FFA d’une mise en situation réelle en milieu d’entreprise. Ce stage non rémunéré permet de :

- repérer rapidement les exigences et pré-requis liés à un métier et/ou une formation professionnelle qualifiante,
- éprouver les codes d’entreprise et la réalité d’un métier,
- trouver un nouveau mode d’échanges et un anonymat.

Cette immersion courte (de 3 à 15 jours maximum) au sein d'une entreprise partenaire est cadrée par un référent en entreprise. Une convention de mise à disposition est établie par la FFA avant le début du stage non rémunéré.

Des actions d’accompagnement à l’emploi sont proposées aux athlètes en liaison avec les conseillers ANPE. Les athlètes ayant au préalable validé leur projet professionnel.

L’accompagnement particulier proposé par la FFA s’articule autour de :

- l’analyse des débouchés locaux,
- l’organisation de la recherche d’emploi (définition d’une stratégie personnelle, construction d’outils de recherches d’emploi), etc.

Deux dispositifs favorisant l’insertion professionnelle des sportifs de haut niveau

Pour permettre aux athlètes de concilier leur double projet, sportif et professionnel, le Ministère de la Jeunesse et des Sports a créé deux dispositifs d’insertion professionnelle :

1/ La  convention d’insertion professionnelle (CIP)

Dispositif ouvert à tous types d’employeurs (entreprises privées et publiques, administrations d’Etat, collectivités territoriales).

Une convention est signée entre l’employeur, le Ministère Jeunesse et Sports ou l’un de ses services déconcentrés. Selon les CIP, une prime d’environ 40 000 F est versée à l’employeur par an et par personne. Elle peut être complétée par une aide du Conseil Régional  et par la FFA au titre des aides personnalisées.

Ce dispositif est  soumis à l’approbation préalable du Directeur Technique National  de la FFA  et ensuite à l’accord du Ministère de la Jeunesse et des Sports..

2/ La convention de mise à disposition dans le cadre de la Loi sur le Mécénat

Dispositif ouvert aux seules entreprises privées et publiques.

Une convention de mise à disposition auprès de la Fédération est signée entre l’employeur et le Président de la Fédération. L’employeur peut ainsi déduire 50 % de l’intégralité du salaire et des charges patronales, dans une limite fixée par la loi à 2,25 °/°° de son chiffre d’affaires au titre du mécénat.

Ce dispositif est soumis à l’accord préalable du Directeur Technique National de la FFA.

Beaucoup d’athlètes de haut niveau souhaitent trouver un emploi par exemple à la SNCF, chez Gaz de France, etc. Il faut savoir que ces deux entreprises ont conclu un accord cadre avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports qui comporte un nombre maximal de postes réservés aux sportifs de haut niveau :

- la SNCF propose 30 postes à plusieurs fédérations sportives,
- Gaz de France propose 7 postes à deux fédérations sportives.

Il est rare qu’un poste se libère parce que tant que l’athlète de haut garde son statut de haut niveau, il occupe un emploi. Il ne s’agit de 30 ou 7 postes par an. De plus, les candidats que la cellule socioprofessionnelle présentent aux directions des ressources humaines, sont toujours des athlètes de haut niveau dont la qualification et le projet professionnel sont en adéquation avec les besoins de l’employeur. Il n’est jamais assuré qu’un candidat présenté sur un poste, soit le candidat retenu par l’employeur puisqu’il s’agit d’une embauche classique.

Enfin, un suivi et une évaluation en milieu d’entreprise sont proposés par la chargée du « suivi du projet professionnel des Athlètes » aux athlètes et à leur employeur, en présence du chargé du haut niveau DRDJS.

Ceci afin d’évaluer l’adéquation entre l’emploi proposé et la qualification de l’athlète, les ajustements nécessaires et la pérennité de l’emploi avant la fin de la carrière sportive. Une recherche de formation plus qualifiante peut être proposée en cas de nécessité

Des aménagements pour les enseignants du 2nd degré certifiés ou stagiaires

• Enseignant certifié, Sportif de Haut Niveau

Deux mesures existent :
1) l’Affectation à Titre Provisoire (ATP) qui consiste à être affecté sur ou à proximité de son  lieu d’entraînement.
2) Les décharges horaires pour les sportifs du plus haut niveau qui préparent les grandes échéances internationales et plus particulièrement les jeux olympiques. Ces sportifs sont placés sur des postes réservés soumis à des quotas (23 postes INSEP, 11 postes UNSS, 4 demi postes).

Les 2 mesures peuvent être cumulées.

Les sportifs ainsi placés, bénéficient d’une bonification de 50 points par année d’affectation dans la limite de 200 points.

A la fin de leur carrière ou s’ils sortent des listes de haut niveau, les enseignants ayant bénéficié de ces dispositifs doivent à nouveau participer au mouvement national des affectations.

La demande pour bénéficier de l'un de ces dispositifs doit être faite auprès du DTN avant la fin décembre de l’année précédant l’année scolaire de demande d’affectation (Ex. : décembre 2001 pour une affectation en septembre 2002).

Au cours de l’année d’enseignement des absences justifiées sont autorisées. Elles doivent être programmées et acceptées par le DTN et le chef d’établissement où le sportif enseigne.

• Sportif de haut niveau en 2ème année IUFM (stagiaire)

C’est une année obligatoire car elle détermine la titularisation de l’enseignant.

Les absences pour des raisons d’ordre sportif attestées par le DTN, sont autorisées mais limitées.

• Les absences pour stages et compétitions

Les démarches administratives se font à 2 niveaux :  
1/ une gestion des demandes par la DTN,
2/ l’obligation pour le Sportif de Haut Niveau de déposer une demande personnelle d’autorisation d’absence avec rémunération auprès du chef d’établissement.

La gestion des absences et par conséquent des remplacements par le ministère de l’Education Nationale reste un problème délicat. Il est donc recommandé de s’y prendre tôt et de présenter en début d’année scolaire un programme prévisionnel. Ce calendrier devra être validé par le DTN.

Aucune demande ne sera entreprise si le calendrier n’est pas approuvé.

Situation des sportifs de haut niveau, militaires

La situation du sportif de haut niveau dans l'armée française a changé en raison de la réorganisation des armées françaises et de leur professionnalisation.

Les postes réservés aux SHN qui étaient répartis entre le service militaire et la qualité de militaire de carrière, ont été restreints à 80 postes depuis 2002.

Rq. : Les SHN incorporés avant 2002 seront maintenus à leur poste avec les mêmes avantages jusqu'à la fin de leur contrat.

Les postes réservés se répartissent sur les différents corps d'armée (terre, air, marine et gendarmerie).

En raison des spécificités de chaque formation militaire, seuls les sports suivants sont concernés par ce nouveau dispositif national : l'équitation, le ski, le triathlon, les sports aériens, la voile et le tir.

Néanmoins localement certains régiments tiennent à maintenir leur volonté de soutien à l'égard des sportifs de haut niveau ou de bon niveau national, de notre fédération. Ils maintiennent leur dispositif d'aides.

Le prêt créateur d’entreprise

Un prêt d'un maximum de 150 000 F peut être consenti à un sportif de haut niveau qui crée, reprend ou étend une entreprise. Ce prêt est remboursable sur quatre ans au taux de 1 %.

Une convention est signée entre le Ministère de la Jeunesse et des Sports et la Fédération (signature des Président et DTN) dont relève le sportif. Deux dossiers de demande sont à adresser à la DTN qui en communique un avec son avis au MJS.

Vous pouvez déposer votre dossier à tout moment dans l’année. Le délai d’ordonnancement des crédits à compter du dépôt auprès du MJS étant de 2 mois, il faut donc le déposer impérativement avant le 10 octobre de chaque année pour obtenir la somme avant la fin de l’exercice en cours.

Le dossier doit comporter :
- une lettre de motivation,
- une description précise du projet (état d'avancement, contacts pris, étude de marché),
- un budget prévisionnel sur trois ans.

Si pendant la durée du prêt, vous sortiez des listes de haut niveau, ceci n’aurait aucune incidence sur la poursuite de votre prêt sur les trois dernières années.

La Fédération se porte garant auprès du MJS sur le remboursement en 4 ans du prêt à 1%. C'est pourquoi, elle demande aux athlètes un cautionnement solidaire.

Le service juridique de la Fédération peut donc par exemple demander à un athlète qui souhaite bénéficier de ce prêt, de désigner la ou les personnes susceptibles de se porter caution (parents ou toute autre personne de son choix n’étant ni mineure, ni en faillite).

L’athlète devra adresser les documents suivants sur la ou les personnes désigné(es) pour son cautionnement :
- Carte d’identité,
- Attestation de domicile,
- Trois derniers avis d’imposition,
- Bulletins de salaire en cas d’activité salariale ou de revenu de pension en cas de retraite, ou tout autre document attestant de la perception d’un revenu fixe, pour la période des trois derniers mois.

Une aide à la reconversion professionnelle

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Contacts

On aura compris que la FFA souhaite aider les athlètes de haut niveau à anticiper leur reconversion professionnelle et vivre dans les meilleures conditions, leur double projet, sportif et professionnel, pendant leur carrière sportive.

Les athlètes qui, néanmoins, souhaitent et doivent figurer sur les listes Reconversion, peuvent faire appel à la chargée du « Suivi du projet professionnel des athlètes » pour constituer leur dossier qui sera soumis à l’agrément du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

« Peut être inscrit dans la catégorie Reconversion, le sportif ayant appartenu à la catégorie Seniors et qui cesse de remplir les conditions d’inscription dans l’une ou l’autre de ces catégories. Peut également être inscrit dans cette catégorie, le sportif inscrit en catégorie Elite avant la publication du présent décret (…). L’inscription dans la catégorie Reconversion est valable un an ; elle peut être renouvelée pour la même durée dans la limite de cinq ans » - Extraits du Décret N° 93-1034 du 31 août 1993 modifié par le décret n° 97-1209 du 24 décembre 1997 relatif au sport de haut niveau.

Pour toutes informations complémentaires sur le chapitre « Réussir son insertion professionnelle », contacter Jean-Luc CHERRIER, chargée du « Suivi du Projet professionnel des Athlètes » à la DTN.
E-mail : jean-luc.cherrier@athle.org
Tél. 01 53 80 70 47 – Fax 01 45 81 44 66


Menu : Vie de l'Athlète
Le suivi socioprofessionnel à la Fédération Française d’Athlétisme
Etre athlète de haut niveau : des droits et devoirs
Le projet d’enseignement de l’athlète
Réussir son insertion professionnelle

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS