MES ACCÈS

Jeudi 10 août : "Ils ont dit ..."

Elodie Olivares (6ème de la 2ème demi-finale du 3000 m steeple, en 9’41’’25, qualifiée) : « Je suis super contente. Je bats mon record de la saison. Et je me qualifie pour la finale, alors que j’avais le 18ème temps des engagées. Je me sentais bien, j’étais à l’aise au train. J’ai visé la place. Et en plus, la perf est arrivée.

Je vais essayer de faire encore mieux en finale. Terminer parmi les huit premières, ce serait génial. Je n’ai plus rien à perdre. J’ai déjà réussi mes championnats d’Europe ».

Adrianna Lamalle (1ère de la 3ème série du 100 m haies, en 13’’07 - 1,2 m/sec -, qualifiée) : « C’était un peu mou. Je voulais faire moins de 13 secondes, pour répondre à Susanna Kallur qui venait de réussir 12’’70. Mais ma mise en action n’a pas été terrible.

Je suis contente de me qualifier à la place, mais un peu déçue par le temps. Avoir connu cette petite déception n’est peut-être pas un mal, elle me rendra plus rageuse demain ».

Reina-Flor Okori (3ème de la 5ème série du 100 m haies, en 13’’07 - - 0,5 m/sec -, qualifiée) : « J’étais tellement déterminée que j’ai attaqué la première haie trop près. Je l’ai fouettée. Et j’ai failli tomber. Les trois ou quatre haies suivantes, j’ai un peu fait la brasse pour me rétablir.

Dans ces conditions, le temps n’est pas mal du tout. En plus, les sensations arrivent. J’espère maintenant progresser course après course ».

Florent  Lacasse (vainqueur de sa série du 800 m en 1’47’’22, qualifié pour les demi-finales) : « Le matin, c’est toujours dur de courir. Et courir dans ces conditions en 1’47, c’est bien. Je n’avais pas de tactique de course, car on ne sait jamais ce que nous réservent les adversaires.

Je me sens bien, mais je ne veux pas parler de mes ambitions, ça pourrait me porter préjudice. Je ne veux pas me laisser absorber par les conditions extérieures. On parlera de tout ça après les épreuves. L’histoire reste à écrire. »

Yohan Diniz (champion d’Europe du 50 km marche en 3h41’’39) : « Ca fait du bien. C’est la concrétisation de beaucoup de travail. Cette année, j’ai été un peu excécrable avec tout le monde, avec mon cach, avec ma famille. Je savais que j’avais un gros potentiel, mais que ça ne passait pas encore techniquement avec les juges étrangers.

Pendant la course, je me suis mis dans un vase clos, je me suis concentré, et ça a payé. Le parcours était difficile, vallonné, mais j’aime ça. Et la pluie ne m’a pas vraiment gêné. J’ai commencé à y croire au 48e km, pas avant. Quand je suis revenu sur le premier, j’ai eu un petit coup de barre, car je n’y étais pas préparé mentalement. Mais je me suis vite remis dedans. Là, j’ai eu l’impression qu’il ne pouvait plus rien m’arriver, j’étais sûr de ma technique, et j’ai creusé un gros écart sur les suivants. »

Romain Mesnil (qualifié pour la finale de la perche avec 5,60 m, 2e au général) : « Et bien voilà, je suis pour une fois en finale. Ça commençait à bien faire, il était urgent que j’y sois. Techniquement, ce n’était pas exceptionnel, mais j’y suis allé. Je me suis fait un peu peur à 5,35 m, c’est vrai. Mais passer finalement 5,60 m sous la pluie, ce n’est pas mal. »

Khalid Zoubaa (vainqueur de sa demi-finale sur 5000 m en 13’46’’72) : « Je me sentais bien, même si j’étais un peu tendu au début. J’ai voulu gagner pour finir positivement, et marqué un peu les esprits, car je me sentais mieux que les autres. La finale sera ouverte. Mais je suis aussi capable d’aller plus vite dans une course tactique.

Je pense que ce 5000 m sera en fait un gros 3000, et que l’Irlandais cherchera à durcir la course car il n’a pas un gros finish. Je pense qu’on est cinq ou six à pouvoir monter sur le podium, peu importe la couleur de la médaille. »

Sylviane Félix (4ème de la 2ème série du 200 m, en 23’’50 - + 0,5 m/sec -, qualifié) : « Je suis qualifiée, c’est une autre bonne nouvelle. Je suis super contente. Et je vise maintenant la finale. J’aurais alors pleinement réussi mes championnats d’Europe. Doubler 100 et 200 m, enchaîner toutes ces courses, constituait un pari assez osé.

Physiquement, mais aussi mentalement. Mais pour l’instant, je ne m’en sors pas trop mal. C’est une nouvelle expérience pour moi, elle me servira pour les années futures ».

Muriel Hurtis (3ème de la 4ème série du 200 m, en 23’’27 - + 1,0 m/sec -, qualifiée) : « J’avais ressenti de bonnes sensations à l’échauffement. Je savais que j’étais dans la série la plus difficile, mais j’ai gardé mon calme. La fin de course n’a pas été terrible, je m’y attendais.

Mais je n’ai pas paniqué, j’ai évité de commettre des erreurs, en me crispant ou en allongeant ma foulée. Je suis restée dans ma course, en m’accrochant jusqu’au bout. A l’arrivée, le chrono est correct. En améliorant mon départ et en réussissant un meilleur virage, je dois pouvoir gagner encore quelques centièmes au tour suivant. Et peut-être me glisser en finale ».

Sébastien Maillard (5e de la finale du 400 m haies en 49’’54) : « Ca m’embête de louper une telle occasion de monter sur un podium, et j’ai peur de le regretter par la suite. A mon niveau, pour faire un podium, il faut une course parfaite, et ce ne fut pas le cas.

J’ai eu une petite hésitation pendant la course, j’ai manqué de fluidité, et de rythme dans la dernière ligne droite. J’espère toujours entrer dans une finale mondiale. Mais ici, le podium n’était pas surréaliste. »

Naman Keita (4e de la finale du 400 m haies en 49’’13) : « Si j’étais un bébé, je serais en train de pleurer. Je suis très, très, très déçu. Il m’a peut-être manqué la fin de course… Mais j’ai fait des fautes, des fautes, des fautes. Encore une fois, j’en fais dans une finale internationale.

Il va me falloir faire une remise en question, tout mettre sur la table et voir pour la suite. C’était la première année où je commençais aussi mal la saison, et le déclic n’est jamais venu, alors que je pensais que ce serait le cas aux Championnats d’Europe. »

Eddy De Lépine (6ème en finale du 200 m, en 20’’70, + 1,6 m/sec) :  « Avec 20’’77, je suis à ma place, c’est mon niveau de la saison. Je n’ai donc pas trop de regrets à avoir. J’ai tout donné, mais ma mise en action n’a pas été fameuse. Ces dernières années, j’ai souvent négligé le 200 m.

Mais ces championnats d’Europe m’ont convaincu que j’avais une carte à jouer sur cette distance. Je vais maintenant travailler ce secteur, notamment la première partie du virage, car elle conditionne le reste. Il nous reste maintenant le relais. On va s’y donner à 200% ».

David Alerte (7ème en finale du 200 m, en 20’’93, + 1,6 m/sec) : « La douleur au talon du pied droit m’a vraiment gêné. Elle me tracasse depuis le quart de finale. Elle m’a empêché de pousser au départ. Et en étant au couloir 2, c’était encore plus difficile. Malgré cela, j’y ai cru jusqu’au bout. Enfin, disons plutôt jusqu’à 40 m de la ligne.

Je suis déçu, bien sur, mais ce n’est que partie remise. Il reste le relais. Les gars pourront compter sur moi ».

Nadir El Fassi (19e du décathlon avec 3980 points) : « Jusqu’ici, tout va bien. Je suis un tout petit peu en retard sur mon temps de passage prévu, 4050 points, mais j’espère encore battre mon record et passer la barre des 8000 points. C’est une journée très dure, avant, après et pendant les épreuves.

La cuisse me tire un peu, mais c’est une tendinite et je sais que ça ne peut pas craquer. Je vais donc y aller et ne rien lâcher. »

Rudy Bourguignon (23e du décathlon avec 3797 points) :  « Je suis très content d’être là, j’essaie de le savourer, mais j’ai eu un début d’hypoglycémie à la fin du poids, qui m’a plombé sur la hauteur. Sur le 400 m, j’étais au fond du trou, sans pouvoir avancer. Mais j’ai une deuxième journée meilleure que la première, et j’espère pouvoir finir dans les 16 premiers. »

Romains Barras (au soir de la première journée du décathlon) : « Je ne suis pas du tout dans le coup, hors de forme. Je ressens aussi des douleurs dans le bas du dos qui redescendent dans les ischios. Mais mes contre-performances ne sont pas dues qu’à cela, j’ai aussi fait des erreurs dans ma préparation.

Je ne suis pas au niveau d’un grand championnat. Je vais tout de même essayer de faire plus de 8000 points. »















INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS