MES ACCÈS
Compétitions en direct (9)
Dimanche 22 Juin : "Ils ont dit"

Manuela Montebrun, 2e du lancer du marteau avec 72,18 m : « Il y a eu une longue coupure de vingt minutes entre la fin de l’échauffement et la compétition. C’est un moment toujours dur à gérer. Par ce temps-là, on s’endort très vite on se retrouve un peu dans un état de léthargie. Heureusement, j’ai réalisé un beau deuxième essai. C’est dommage, le dernier jet était peut-être mieux mais il a touché le filet. On comptait sur moi pour terminer quatrièe, je termine deuxième. C’est deux points de gagner ! »

Samuel Coco-Viloin, 5e du 110 m haies en 13’’76 : « Je suis très déçu. Je ne suis pas très bien parti puis je me suis sûrement précipité et j’ai fait beaucoup de fautes. C’est dommage, je passe à côté alors qu’il y avait de très bonnes conditions. Je voulais en profiter pour réaliser les minima pour les Jeux olympiques. C’est raté ! »

Ismaël Koné, 7e du 800 m en 1’50’’68 : « C’était une course tactique. Tout le monde a accéléré en même temps dans la ligne droite opposée. Cette course m’a appris à me placer, même si c’est déjà quelque chose que je maîtrise plutôt bien. Par contre, j’ai encore du mal à accélérer dans la ligne droite opposée. Je devrais courir la semaine prochaine à Villefranche-sur-Saône. »

Colomba Fofana, 2e du triple saut avec 17,21 m : « C’est  un peu un soulagement d’avoir réalisé les minima pour les Jeux olympiques pendant la bonne période. Je pense qu’il a moyen de bouleverser la hiérarchie mondiale. Je ne pense pas faire encore beaucoup de compétitions. Je vais profiter du mois et demi qu’il me reste pour travailler avec mon entraîneur. Je me sens capable de sauter trente, quarante centimètres plus loin. »

Laurane Picoche, 6e du 1500 m en 4’22’’17 : « On m’a appelée jeudi pour me prévenir qu’il était possible que je cours et j’ai appris vendredi que Maria (Martins) devait déclarer forfait. C’était ma première sélection en équipe de France sur piste. La course était tactique comme on pouvait s’y attendre. »

Mahiedine Mekhissi-Benabbad, vainqueur du 3000 m steeple en 8’33’’10 : « J’avais prévu d’attaquer, l’accélération du Polonais a trois tours de l’arrivée m’a donc facilité la tâche. J’étais venu pour me rassurer sur mon finish en prévision des Jeux olympiques. J’ai débloqué mon compteur en équipe de France. Je suis content d’avoir gagné avec la manière. »

Adrianna Lamalle, 4e du 100 m haies en 12’’95 : « 12’’95, ce n’est pas nul. J’ai fait exprès de repousser mon pic de forme pour être en forme lors des Jeux olympiques, un peu comme Leslie Djhone l’an dernier. Maintenant, je dois être plus sûre de moi et ne pas avoir peur de me lancer franchement. Pour courir le 100 m haies, il faut être fou. Il ne faut pas trop respecter les autres athlètes et les haies ! »

Muriel Hurtis-Houairi, vainqueur du 200 m en 22’’75 : « Sur la fin, j’ai essayé de bien courir et de ne pas passer en cycle arrière. Quand j’ai vu le temps à l’arrivée, j’étais un peu déçue. J’espérais faire mieux. Tant pis, ça sera pour la prochaine fois ! Mais c’était une belle course. »

Romain Mesnil, non classé au saut à la perche : « Je ne suis pas inquiet car la douleur n’est pas très aiguë. Le kiné m’a dit que dans trois jours ça devrait avoir disparu. A priori, ce n’est qu’une contracture. Je vais quand même passer des examens demain. »

Richard Maunier, vainqueur avec Leslie Djhone, Teddy Venel et Brice Panel du 4 x 400 m en 3’02’’33 : « C’était extraordinaire. Il y a une très grosse cohésion au sein de notre équipe. On se connaît depuis longtemps. Nous sommes très soudés. En plus, il y a des petits jeunes qui commencent à pousser. Dans la dernière ligne droite, je voulais absolument garder la tête. »

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS