MES ACCÈS

Dimanche 8 Mars : "Ils ont dit"

Gaël Quérin, 8e de l’heptathlon avec 5886 pts (record de France espoir) : « Sur 1000 m, j’avais le meilleur temps des engagés. Je me suis donc dit que j’allais partir devant. Je suis resté concentré toute la course sur mes temps. Mais j’ai entendu tous les Français m’encourager au départ. C’était cool. Mon contrat est rempli : je suis finaliste et je bats le record de France espoir.
Ce matin, sur les haies, je n’étais pas bien réveillé. A la perche, j’égale mon record personnel lors d’épreuves combinées. Et sur 1000 m, je bats mon record. C’était une belle journée ! »

Franck Logel, 7e de l’heptathlon avec 5926 pts : « Je finis sur une bonne note avec le 1000 m. Dommage qu’il n’y ait pas de médailles pour cette épreuve ! Je n’ai pas pu suivre Gaël lors de la deuxième partie de la course. J’avais le cul en arrière, j’ai couru en force. Sur les deux cents derniers mètres, je finis comme une bourrique.
Ce week-end, j’ai prouvé que Liévin et les Championnats de France Elite n’étaient pas qu’un coup de bol. Je suis à 60 points de mon record en ratant complètement mon 60 haies. Le mot « désastreux » n’est pas assez fort pour désigner ma course. Aujourd’hui, j’ai appris que le niveau des bilans et le niveau de la compétition n’était pas le même. J’ai encore beaucoup à apprendre. »

Térésa Nzola Meso Ba, 5e du triple saut avec 14,31 m : « Je fais un super bon saut au premier essai mais je mords. Au 2e, j’atterris à 14,31 m. Ensuite, j’essaye d’aller chercher plus loin mais ça ne passe pas. Je ne suis pas déçue. Il y a trois semaines, je ne pensais pas pouvoir faire ça. Je vais maintenant tout faire pour aller chercher une médaille cet été à Berlin. C’est vital !

Amy Zongo, 7e du triple saut avec 13,86 m : « J’ai eu de gros problèmes de marque aujourd’hui. Je me suis trop cherchée. J’ai vraiment subi la piste. Je fais un seul bon saut mais c’est mordu. Mon problème, c’est que je n’ai jamais eu la même poussée cet hiver. Il va falloir travailler pour cet été. Mais le bilan est positif. Je commence vraiment à m’exprimer.

Yves Niaré, médaillé d’argent au lancer du poids avec 20,42 m (record de France en salle) : « J’ai eu de super sensations aujourd’hui. J’ai bien commencé mon concours. C’était magique. Je n’avais jamais fait un concours comme ça, aussi fluide. J’ai eu ma chance, je l’ai prise. Je tiens à remercier mon ostéopathe, qui m’a manipulé au niveau du dos il y a dix jours.
Ce n’est pas un podium au rabais. Ça a été un concours avec de la tension et de la densité. J’y ai cru jusqu’au dernier moment. Après mon dernier jet, j’ai pensé au poids des années. J’ai exprimé tout le travail effectué en finale. J’ai également pensé à ma famille et à mes amis. Pour le poids français, mon podium est très important. Ça va ouvrir de nouvelles perspectives aux jeunes, les intéresser. Et, personnellement, je vais maintenant pouvoir accéder à des meetings internationaux plus importants. »

Yoann Kowal, médaillé de bronze sur 1500 m en 3’44’’75 : « Je pense avoir bien géré ma course. J’ai eu très peur quand la course s’est emballée. Mais ça craque devant sur la fin. J’ai réussi à revenir et à accélérer progressivement à 200 m de l’arrivée. Je ne voulais pas commettre la même erreur qu’aux Championnats de France où j’avais accéléré trop tôt.
Cette médaille représente beaucoup pour moi. J’ai lu il y a peu que Mehdi Baala avait dit qu’il avait terminé troisième des Championnats d’Europe en salle en espoir. Je me suis dis que, pour atteindre son niveau, ça passait par un résultat ici. Cette médaille concrétise toute la préparation effectuée depuis trois mois pour cette compétition. C’est une surprise car on ne m’attendait pas mais je savais que j’étais au top de ma forme. Je savais que les Espagnols voulaient faire un, deux et trois. Finalement, un seul m’a battu. J’espère que ça annonce pour cet été un record personnel, une médaille aux Championnats d’Europe espoirs et une qualification pour les Mondiaux à Berlin. »

Romain Mesnil, 7e du saut à la perche avec 5,61 m : « J'ai manqué de régularité dans mes marques de passage. J'ai dû prendre des perches de plus en plus dures au fil des sauts. Sur mon dernier essai à 5,81 m, je m'en veux énormément. J'ai demandé les poteaux à 60 et au moment de m'élancer je veux les placer à 50 mais je ne le fais pas. C'est presque une erreur de débutant.
Renaud réalise un super concours, c'était son jour. Je lui tire mon chapeau. »

Renaud Lavillenie, champion d'Europe du saut à la perche avec 5,81 m : « C’est ahurissant. J’avais les dieux de la perche avec moi aujourd’hui. N’importe quel autre jour, la barre serait tombée. Lorsque j’ai passé 5,81m au premier essai, je me suis dit que je prenais vraiment une grosse option. Et finalement, personne n’est passé.
Ensuite, j’ai tenté 5,91 m car c’était le record des Championnats. Je n’avais plus rien à perdre. Je réalise en tout cas un hiver excellent avec trois concours à 5,81 m. »

Kafetien Gomis, 4e au saut en longueur avec 8,12 m : « Aucun commentaire. C’est le saut en longueur. Je n’ai que des choses à regretter avec cette quatrième place. J’y ai pourtant toujours cru. Malheureusement, l’histoire se répète après Birmingham (où il avait déjà pris la 4e place). Il y a des gens pour qui les choses sont toujours plus dures... »
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS