MES ACCÈS
Compétitions en direct (4)

Samedi 25 Juillet : "Ils ont dit"

Nicaise Jeannet (CS Meaux), 15e des qualifications du poids avec 17m66, éliminé : « Je ne suis pas déçu de ce concours, disons mécontent. C’était mon premier grand championnat et il y a beaucoup de choses à gérer. Mon trac déjà, surtout que je lançais en 2e position et qu’on a envie de sortir un bon jet tout de suite pour empêcher les autres d’attaquer le concours en tête. Je fais un premier jet appliqué. Le second est bien réussi techniquement et j’arrive à 17m66, pas très loin de mes meilleures marques. Du coup j’ai forcé le dernier. C’est dommage parce qu’à l’échauffement, je suis allé plus loin. Il aurait fallu que je batte mon record pour aller en finale, mais c’était tout à fait possible. »

Anais Marcadet (Viry Evry Nord Sud Essonne), 16e des qualifications du disque avec 45m28, éliminée :
« Déçue ! Une perf « pourrie », il n’y a pas d’autres mots. 45m, je suis censée faire beaucoup mieux. J’ai manqué de maîtrise. J’avais la patate, j’ai voulu tout mettre dans mes jets et j’ai oublié la technique. J’avais trop envie de lancer loin. Je ne le referai plus. Je suis rarement aussi loin de mes meilleures perfs… »

Guilaume Victorin (Montpellier UC),15e des qualifications de la longueur avec 7m30 (+0,3), éliminé : « Ça fait depuis début juillet que je traîne un problème à la cheville. J’ai été traité par des ostéos, des kinés, mais pour l’instant ça persiste. Je ne sentais rien à l’échauffement. Je fais un premier saut 7m30 et je me dis que ça va être meilleur par la suite. Mais au second, je mords. Au troisième essai, j’avais mal pendant la course d’élan et à l’impulsion, j’ai ressenti une forte douleur. À vrai dire, j’appréhendais un peu que cela se passe comme ça, mais je me suis dit qu’il fallait y aller pour donner le maximum. »

Laetitia Jovien (Avia Club Issy-Les-Moulineaux), 4e de sa série du 400m haies en 60’’07, éliminée : « Ce n’est pas une très bonne course. J’ai senti le vent dans le virage du 200m et des filles sont revenues sur moi, je me suis un peu crispée. J’aime bien faire des séries avant, cela permet de voir comment courent les filles. Là, j’étais dans l’inconnu et j’ai vraiment été surprise par la vitesse à laquelle c’est parti. Je croyais avoir battu mon record, mais en fait je suis assez loin de mes meilleures marques. Il y a eu peut-être un peu de stress aussi. Je n’ai pas réussi à gérer. »

Celie Singamalum (Club Colonial), 4e de sa série du 400m haies en 62’’46, éliminée :
« J’ai fait une très mauvaise course ! Je me suis freinée à chaque haie et j’ai même failli tomber. J’avais les jambes molles, des difficultés à respirer. Les conditions étaient vraiment difficiles. »


Charles Bouly (US Alfortville Athlétisme), 6e de sa demi-finale en 21’’71, éliminé : « Un peu déçu par le chrono. J’aurais voulu descendre en 21’’41 cette année et après le bon temps que j’ai fait en série (21’’63, record personnel) je pensais que c’était possible. Je pensais avoir fait une course plus technique, j’ai bien tiré sur les bras dans la ligne droite, mais je suis parti peut-être un peu trop lentement et j’ai senti le vent latéral dans le virage. Mais je n’ai pas de regrets. Je suis super content d’être ici, c’est mon premier championnat et l’objectif, c’était d’aller en demi. Il reste le relais dans lequel on a un bon potentiel. Je vais tout donner ! »

Paul Renaudie (Stade Bordelais), 2e de sa demi-finale du 800m en 1’49’’56, qualifié : « C’est mon record perso ! Au 400m, j’étais bien calé à la corde derrière le Turc qui surveillait à l’extérieur. Je suis passé à la corde [Un arbitre est venu l’avertir pendant cette interview de ne pas rééditer cette manœuvre ] et après je n’ai plus eu qu’à suivre l’Espagnol. J’ai même essayé de le rattraper, mais il était le plus fort aujourd’hui. J’avais un peu mal au ventre avant la course, des sensations moyennes, mais au 300m je me suis bien senti et dans la ligne droite, j’étais beaucoup plus solide. Au final, on court deux secondes plus vite qu’hier. Je suis très satisfait d’être en finale. Demain ce sera tout ou rien, premier comme dernier. Je vais tout tenter. »

Carl Soudril (Stade Laval), 4e de sa demi-finale du 800m en 1’51’’94, éliminé :
« Trop chaud ! J’avais mal à la tête avant la course. J’ai attaqué au 400m comme hier. Avec cette stratégie, ça tient ou ça ne tient pas… Je n’avais pas les jambes pour ça aujourd’hui. »



Yariatou Touré (Franconville Athlétisme Val d’Oise), 3e de la finale du 100m haies en 13’’52 (+1,6) :
« J’ai encore touché des haies ! Sans ça, j’étais devant la deuxième. C’est une cadette 2, j’aurais dû la battre ! Mais bon, je suis quand même super contente du podium. J’étais venu pour ça. C’est grâce à moi, mais c’est aussi grâce à Olivier Marchand [entraîneur national] avec lequel j’ai beaucoup progressé. Merci à lui ! »

Pascal Martinot Lagarde (Stade de Vanves), 4e de la finale du 110m haies en 13’’45 (+1,1) : « Il me semble que je démarre bien, mais il y a trois faux départs, je tape quelques haies et je me trouble un peu. J’ai un peu volé par-dessus la troisième haie. Je me suis rattrapé ensuite, mais cela n’a pas été suffisant. Je termine au pied du podium, j’aurais aussi bien pu être dessus… Il fallait être juste un peu meilleur. L’Anglais qui finit devant ne me faisait plus du tout peur. Mais il s’est réveillé en finale et moi je me suis peut-être un peu endormi. C’est vrai, j’ai passé un cap, mais je fais un meilleur temps en demi, alors que j’aurais dû battre une nouvelle fois mon record pour continuer sur cette lancée. Mais bon, je suis junior première année, l’année prochaine il y a des championnats du monde et l’Anglais ne sera pas là. Je suis en avance sur lui. »

Florent Verstichel (AS Chelles), 19e des qualifications du marteau, éliminé :
« Je reste à deux mètres de ma meilleure performance, les entraîneurs me disent que c’est bien, mais je suis déçu. J’ai fait un joli jet qui partait loin, mais il était dehors. Je sais que je suis junior première année, j’ai accumulé de l’expérience, je me suis battu. Voilà. J’irai aux championnats du monde l’année prochaine avec plus d’arguments. »


Maxime Rolnin (Ca Montreuil 93), 12e des qualifications du marteau avec 67m89, qualifié : « J’ai eu de la chance ! Avec des qualifications à 71m et le niveau qu’il y avait là, mon jet n’aurait pas dû suffire. J’ai déjà réalisé 69m90, j’aurais bien aimé me qualifier avec un jet à ce niveau. Là, c’est plutôt parce que tous les autres ont tapé le filet ! Dommage, parce que j’étais plus loin à l’entraînement, mais j’avais perdu le rythme sur mes deux premiers essais. Je l’ai retrouvé sur le dernier. J’étais venu pour essayer d’être finaliste et de battre mon record, je suis à mi-parcours. Cela me fait très plaisir de disputer une finale de ce niveau. »

Jérôme Sala (Athlé 78), 18e des qualifications du marteau en 64m88, éliminé : « J’étais venu pour battre mon record [67m22], je suis un peu déçu. J’espérais faire mieux que 65m, ce n’est pas le cas. Mais c’est une première sélection. J’accumule de l’expérience. Je retiens que je me suis senti mieux dans la compétition que pendant les entraînements où je ne n’arrivais pas à lancer. »


Bryan Cantero (AS Aix-Les-Bains), 7e de la finale du 1500 en 3’55’’41 :
« J’étais prêt à tous les types de course, je pensais que ce serait tactique. J’ai suivi Samir, mais à 250m, j’ai pris un gros coup de pointe au tibia qui m’a blessé et ça m’a déstabilisé. »



Samir Dahmani (Martigues Sports Athlé), 7e de la finale du 1500 en 3’55’’57 :
« J’ai encore perdu ma chaussure ! À 600m à peu près. J’ai essayé de suivre l’emballage, mais j’ai vu que ça ne le ferait pas et j’ai lâché. De toute façon j’ai fait une mauvaise course. J’ai trop fait l’extérieur et j’ai perdu de l’énergie, ensuite ça poussait beaucoup et je me suis dégagé vers l’avant, mais je me suis retrouvé seul et les autres m’ont cueilli. Je n’avais plus les moyens de répondre. »

Houssam Bouallagui (Martigues Sports Athlé), 6e de la finale du 5000 en 14’27’’40 : « Je voulais faire le podium. Je suis parti dans la foulée des deux leaders. Le rythme n’était pas pharaonique, normalement je dois tenir ce train et j’aurais dû pouvoir relancer, mais là, je ne sais pas, je n’avais plus les jambes. Pourtant j’étais trop motivé, j’avais la rage. Je me suis accroché le plus longtemps possible, j’ai tout donné pour le maillot, j’y ai mis tout mon cœur. Je suis désolé. Je venais pour une médaille et je n’ai pas été à la hauteur. »

Yosi Goasdoue (Asptt Nantes), 13e de la finale du 5000 en 14’48’’62 : « L’Azerbaidjanais a mis rapidement un rythme soutenu. La course est partie d’un coup, j’étais encore dans le peloton de tête et il y a un gars qui a disparu, l’autre qui a pris de l’eau, en quelques secondes il y avait un trou de huit mètres à combler. Je suis bien revenu avec le Suédois et j’ai la satisfaction de faire un bon finish, d’avoir tout donner sur la fin. Mais bon, on est au championnat d’Europe, ça va vite. Je suis fier d’être là et je salue Alexis et Julio, ainsi que mon entraîneur Yves Gueras. »

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS