MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos

numéro 529 - Juillet-Août 2010

Eloyse Lesueur : « Je vis au jour le jour »

Ce que vous regardez à la télé ?
La météo et les infos, comme le journal de 20 heures. Sinon, je suis fan de la série Docteur House. J’adore la personnalité de ce dernier, son côté excentrique.

Le livre que vous emporteriez sur une île déserte ?
Fleur de neige. C’est un livre sur la vie en Chine au XIXe siècle qui m’a marquée et que j’ai lu il y a trois ans. On découvre une culture totalement différente de la nôtre, avec par exemple toutes ces femmes aux pieds bandés.

Votre dernière soirée arrosée ?
Oh la la ! C’était il y a plus d’un an et demi, lors du réveillon 2009. Quand on veut être athlète de haut niveau, il y a des concessions à faire. Je me suis d’ailleurs affinée et affûtée cette année. J’aurai tout le loisir de décompresser au mois d’août.

Ce qui vous révolte dans la vie ?
La famine et la guerre.

Votre principal défaut ?
Je suis têtue et entêtée.

Votre maison brûle. Quel unique objet sauvez-vous ?
Mon nounours. Je l’ai depuis ma naissance. Je l’emmène partout, en compétitions et en meetings à l’étranger. C’est quelque chose d’important pour moi, mon petit truc pour m’évader.  

La personne que vous admirez le plus ?
Dans le sport, Ladji (Doucouré). D’abord parce que c’est un collègue d’entraînement. Ensuite parce que c’est quelqu’un qui a vraiment un mental et une envie hallucinante. Il ne lâche jamais rien. Même si tout le monde le descend, il ne lâche pas l’affaire. Il est toujours prêt à aider son prochain. J’aime quand les plus forts n’ont pas la grosse tête et prennent le temps de parler aux jeunes. J’admire aussi beaucoup ma grand-mère, qui me soutient énormément. Même si je ne la vois pas souvent, je sais qu’elle pense tout le temps à moi.

Votre phobie ?
Les araignées et les serpents, les trucs rampants en fait. J’ai peur aussi de ce qui n’est pas logique. Par exemple de faire une saison blanche en athlé alors que toute la préparation a été carrée et que j’ai respecté une bonne hygiène de vie.

Votre avenir après l’athlé ?
J’ai du mal à me projeter. Je suis une fille qui vit au jour le jour. J’aimerais être plus tard dans le social ou l’humanitaire, en essayant par exemple d’apporter de l’aide aux sportifs de haut niveau.


Accueil n° 529
Les autres revues

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS