MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos

Résumé du Mercredi 11 juillet : Impressionnant Belocian

Lors d’une journée où les jeunes pousses bleues ont pu constater la valeur du niveau mondial, seuls deux d’entre eux ont réussi à tirer leur épingle du jeu : Ruben Gado, brillant finaliste du décathlon avec un nouveau record personnel, et surtout Wilhem Belocian qui a établi un nouveau record de France en demi-finale du 110 m haies. Récit de la journée

Il se murmure que le titre de champion du monde juniors du 110 m haies pourrait bien rester propriété française. En effet Wilhem Belocian sera, demain, à vingt heure vingt, un sérieux prétendant à la succession de Pascal Martinot-Lagarde. Aujourd’hui le jeune hurdleur guadeloupéen, qui n’est encore que cadet, a impressionné en remportant sa demi-finale en 13’’30 (-0.8 m/s), nouveau record de France. L’ancienne marque (13’’35) était détenue par Samuel Coco-Viloin qui avait, à cette occasion, décroché la médaille d’argent des mondiaux juniors de 2006 à Pékin. Un signe du destin ? On l’espère et on souhaite même que Wilhem puisse atteindre le graal. Mais la tâche ne sera pas aisée. Le Cubain O’Farrill (13’’28 et meilleur temps des demi-finales) ainsi que le Britannique Gladman (13’’37) s’avèrent, à la vue des dernières courses, de sérieux concurrents. Le protégé de Nico Vaitilingon, lui, ne veut pas faire de pronostics de peur d’être déçu à l’arrivée de la course. Mais s’il reproduit les courses propres qu’il a livrées lors des premiers tours, cela pourrait sentir très bon et le record de France cadet de Ladji Doucouré (13’’26) sur des haies à 91 cm pourrait lui aussi tomber (ndlr, les haies pour les juniors sont à 99 cm).
L’autre belle performance de la journée est à mettre au crédit de Ruben Gado. Le Clermontois décroche la première place de finaliste pour l’équipe de France en bouclant son décathlon à la septième place (7 498 pts) avec un record personnel battu de plus de 200 points. Une belle remontée lors de cette deuxième journée qui a vu Ruben améliorer ses marques personnelles sur 110 m haies, au javelot et au 1 500 m. Il avait promis, hier soir, de ne rien lâcher, il a tenu parole.

Anouman moins saignant
Auteur de la troisième performance des qualifications du saut en longueur, hier, avec 7,72 m, Guy-Elphège Anouman pouvait espérer accrocher un accessit, ce soir en finale. Malheureusement le Francilien est passé à côté de son concours en ne réussissant pas à valider son ticket pour les trois sauts supplémentaires accordés aux huit premiers. Il doit se contenter d’une onzième place avec 7,27 m. Frustrant. Surtout quand on sait que 7,64 m permettait de monter sur la boite.
Dans l’autre finale de la journée côté tricolore, celle du 10 000 m marche, les deux Françaises engagées ont connu des fortunes diverses. Auteur d’une bonne gestion de course, Emilie Tissot termine à la vingtième place en 49’13’’95. Coralie Mellado se classe, quant à elle, vingt-huitième en 51’14’’84.
Pour le reste, la délégation française n’aura pas connu plus de réussite dans les divers concours de qualifications de la journée. Boris Vain, dix-septième au lancer de poids avec 18,71 m, Rouguy Diallo, quinzième au triple saut avec 12,81 m et Gaël Rotardier, dix-huitième à la hauteur avec 2,10 m n’iront donc pas plus loin lors de ces championnats du monde. Mais nul doute que l’expérience engrangée leur permettra la prochaine fois de passer ce fameux cut des qualifications.
Un mot, pour finir, sur les demi-finales du 800 m féminin. La concurrence était malheureusement trop forte pour permettre à Rénelle Lamote (6ème en 2’05’’83) et à Camille Laplace (7ème en 2’08’’04) d’accéder à la finale mondiale. Elles n’auront, de toute façon, pas à rougir de leur parcours lors de ces championnats du monde.

A Barcelone, Rémi Bellevègue pour athle.fr

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS