MES ACCÈS
Ils ont tout donné

Les trois Français en finale du 110 m haies ont dû se contenter des places d’honneur. Pascal Martinot-Lagarde (4e en 13’’17), Dimitri Bascou (5e en 13’’17) et Garfield Darien (8e en 13’’34) ne nourrissaient pourtant aucun regret à l’issue de leur course, remportée par le Russe Sergey Shubenkov en 12’’98 (+0,1m/s), fiers d’avoir tout donné. Au décathlon, Bastien Auzeil est en quinzième position à mi-parcours avec 4191 points, et reste sur les bases de son record personnel. Sur 1500 m, Morhad Amdouni a quitté la compétition au stade des demi-finales. Plus tôt dans la journée, Emilie Menuet avait pris la 31e place du 20 km marche en 1h36’17’’.

Le Temps Fort

Les Bleus aux places d’honneur

Sur la ligne de départ, le contraste était saisissant. D’un côté, des Français surmotivés, aux regards de guerriers et aux gestes appuyés en direction de la caméra. De l’autre, Sergey Shubenkov et et Aries Merritt, sourire aux lèvres et air décontracté. Des habitués des finales mondiales et olympiques, ces courses où la moindre erreur se paye cash et où l’expérience fait si souvent la différence. Alors que les Français disputaient, eux, leur première course dans ce contexte unique qui fait le sel des grands rendez-vous. A l’arrivée, le Russe décroche la médaille d’or en 12’’98 (+0,1m/s), son premier chrono sous les 13’’, pendant que l’Américain se pare de bronze en 13’’04. Entre les deux hommes, sur un podium de très haute volée, le Jamaïcain Hansle Parchment en 13’’03. Les Français doivent se contenter des places d’honneur, à distance du top 3. Pascal Martinot-Lagarde et Dimitri Bascou terminent dans le même temps, en 13’’17, aux quatrième et cinquième places. Garfield Darien est plus loin, huitième en 13’’34.

Pas de regrets

Après l’arrivée, on s’attend à les retrouver dépités. C’est finalement tout le contraire, à l’image d’un Pascal Martinot-Lagarde tout sourire. « J’ai fait le bûcheron, reconnait le recordman de France. Je prends des risques, j’essaye, j’essaye. Mais j’éclate une haie. Elle m’a tuée ! Mais il n’y a absolument aucune frustration car j’ai tout donné et pris tous les risques. Pour ma première finale mondiale, c’est la médaille en chocolat. Mais cette médaille, je vais la manger ! » Garfield Darien, en difficulté dès le premier obstacle qu’il a violemment heurté, confie n’avoir pas pu défendre ses chances à 100 %. La faute à une petite contracture, apparue avant les demi-finales. « Je ne peux pas pousser, déroule-t-il. Du coup, j’arrive très loin de la première haie. Je ne sais même pas comment j’arrive à la passer. Derrière, je continue à l’envie. J’ai rempli tous mes objectifs, à part la finale. A 90 %, c’est du positif. » Finalement, le plus déçu du trio des hurdlers tricolores est peut-être Dimitri Bascou, pourtant à seulement un centième de son record personnel établi la veille, en demi-finales. « Ça me reste un peu en travers de la gorge, reconnaît le Cristolien. Au niveau chrono, j’avais mieux dans les jambes. Je me suis appliqué mais j’ai manqué un peu de relâchement. »

L’exemple Shubenkov

Les trois Bleus ont déjà le regard tourné vers l’année prochaine et Rio 2016, où ils comptent bien profiter de l’expérience acquise en Chine. « C’est un point de passage très important avant les Jeux, confie Dimitri Bascou, admiratif devant l’exploit de Shubenkov. Il arrive à se dépasser lors des finales et il est capable de se donner à fond tout en restant propre techniquement. » Les Tricolores ont un an pour rattraper et dépasser cette bête de compétition qu’est le Russe.

La Perf'

Schippers ouvre une nouvelle ère

En remportant le 200 m en 21’’63 (+0,2m/s), Dafne Schippers n’a pas seulement remporté son premier titre mondial. La Hollandaise volante est devenue la troisième meilleure performeuse de tous les temps, derrière Florence Griffith-Joyner (21’’34) et Marion Jones (21’’62). Elle s’est aussi emparée du plus vieux record d’Europe, qui était détenu conjointement en 21’’71 par les ex-Allemandes de l’Est Heike Drechsler et Marita Koch. Des noms d’une autre époque qui, à eux seuls, donnent une idée du chrono stratosphérique réalisé aujourd’hui par Schippers dans le Nid d’Oiseau. Le plus incroyable dans l’histoire, c’est que la vice-championne du monde du 100 m n’a pourtant pas survolé le demi-tour de piste. Elle a même dû batailler jusqu’au bout pour rattraper puis devancer de seulement trois centièmes la Jamaïcaine Elaine Thompson (désormais cinquième meilleure performeuse mondiale de tous les temps), une athlète à la progression qui laisse rêveur (23’’73 en 2013 et 23’’23 en 2014). La médaille de bronze revient à une autre Jamaïcaine, l’expérimentée Veronica Campbell-Brown, qui passe, elle aussi, sous les 22’’ (21’’97). A seulement vingt-trois ans, Dafne Schippers et ses longues foulées sont peut-être bien partie pour réécrire l’histoire du 200 m.

Le Chiffre

45’’00

Le chrono monstrueux réalisé par Ashton Eaton sur 400 m. La meilleure performance de tous les temps réalisée sur le tour de piste lors d’un décathlon. Avec 1060 nouvelles unités au compteur, soit le record de points marqués en une course, l’Américain ne compte plus que vingt-cinq points de retard sur les bases de son record du monde (4703 pts à mi-parcours).

La Décla

Bastien Auzeil, 15e du décathlon après cinq épreuves avec 4191 points : « Le bilan de cette première journée est plutôt positif, même si j’ai eu un peu de mal à me lancer sur le 100 m et la longueur. Je finis avec une bonne hauteur et un record personnel sur 400 m. Ça va me lancer sur une bonne dynamique pour la deuxième journée. Je vais essayer de remonter demain au classement. Je veux repasser le plus vite possible dans la première partie du classement. Au début, le stade a été un peu inhibant pour moi. Mais au fur et à mesure, j’ai pris de plus en plus de plaisir. C’était génial ! »

Et Aussi

Amdouni s'arrête en demies

Emilie Menuet a pris, ce matin à Pékin, la trente-et-unième place du 20 km marche, en 1h36’17’’. Un résultat honorable mais qui ne la satisfaisait pas complètement : « J’en ai trop chié ! Dès le début, je n’ai pas eu de bonnes sensations. Je me suis dit que ça allait être dur mais qu’il fallait s’accrocher. J’ai tout de même pris un peu de plaisir dans les derniers kilomètres, en rattrapant trois ou quatre athlètes. » Morhad Amdouni a, lui, été éliminé en demi-finales du 1500 m. Bien placé jusqu’à trois cents mètres de l’arrivée, le demi-fondeur corse a coincé sur la fin. « Le physique a lâché, constate-t-il. C’est la loi du sport. » Neuvième de sa course en 3’37’’79, il termine à près de deux secondes de l’Ethiopien Aman Wote, dernier qualifié au temps avec ses 3’35’’97. Difficile, dans ces conditions, de nourrir de gros regrets.

Les Champions du jour

La finale de la longueur a offert un final à rebondissements. La Britannique Shara Proctor semblait solidement accrochée à la première place, grâce à un superbe troisième essai à 7,07 m (+0,4m/s), nouveau record national. Mais l’Américaine Tianna Bartoletta, meilleure performeuse mondiale de l’année, est allée chercher son deuxième titre mondial, dix ans après Helsinki, à sa dernière tentative grâce un magnifique bond à 7,14 m (+1,2m/s). Avec le bronze de la Serbe Ivana Spanovic, qui a décollé à 7,01 m, c’est la première fois depuis 1991 que les trois sauteuses sur le podium sont au-delà des sept mètres.
Les spectateurs du Nid d’Oiseau attendaient depuis près d’une semaine la première médaille d’or d’un athlète chinois. Ils ont donc été doublement heureux ce matin, avec la victoire de Hong Liu en 1h27’45’’, devant sa compatriote Xiuzhi Lu (1h28’13’’). Troisième place pour l’Ukrainienne Lyudmyla Olyanovska (1h28’13’’).
Le podium surprise du jour, il est à chercher du côté du 100 m haies. Pas d’Américaine mais deux Européennes sur le podium, la victoire de la Jamaïcaine Danielle Williams en 12’’57 (-0,3m/s) : c’est le monde à l’envers. Cette dernière est accompagnée sur la boîte par la surprenante allemande Cindy Roleder (12’’59), qui était arrivée à Pékin avec un record personnel en 12’’80, et par la Biélorusse Alina Talay (12’’66, record national).

A Pékin, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS