MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos

Achetez votre revue ou abonnez vous en ligne en cliquant ici
ou rendez vous dans les kiosques près de chez vous (liste des points de vente)

NUMERO 562 - JANVIER-FEVRIER 2016

En Piste / Hors Piste avec Marion Fiack

EN PISTE

Votre première victoire ?
C’était un cross, en Moselle, dans la boue et le froid. Tout le monde détestait ça, et moi je m’amusais là-dedans. Je devais être poussine, ça remonte à longtemps !

L’athlète qui vous a inspirée ?
Je trouve qu’Allyson Felix est une très belle sportive, qui a su rester simple malgré un palmarès monstre.

Votre séance d’entraînement préférée ?
Celle où on saute, tous les mardis et jeudis après-midi ! En fait, je déteste toutes les autres, et particulièrement la muscu. Sauter, c’est du concret, et c’est ce que je préfère.

La première chose que vous mettez dans votre sac la veille de la compétition ?
Mes pointes et ma colle. Sans les pointes, c’est difficile de sauter, sans la colle, c’est impossible !

L’athlète que vous auriez rêvé affronter ?
Je n’ai jamais affronté Yelena Isinbayeva (NDLR : la recordwoman du monde). Toutes les autres, je crois que je les ai croisées au moins une fois sur un concours.

L’épreuve que vous ne pourrez jamais disputer ?
Même si j’ai commencé par le demi-fond, je dirais tout ce qui dépasse le 800 m. Et même le 800 m, c’est déjà long. Courir en tournant en rond autour d’une piste, j’ai du mal à y trouver un intérêt.

La chose la plus folle que vous avez faite avant ou après une compétition ?
Avant mon record de France en 2015, j’ai mangé une excellente truffade, une spécialité auvergnate ! Je m’en souviens encore.

Ce serait quoi le saut parfait ?
Le jour de mon record de France, ma course d’élan était très déterminée, et j’avais de supers sensations. En revoyant la vidéo après coup, on se rend compte qu’il y a encore des défauts à gommer, mais à ce moment-là, j’avais le sentiment que je pouvais difficilement faire mieux. Surtout que je n’avais pas de perche plus dures à l’époque, j’étais au bout de ce que je pouvais faire.

HORS PISTE

Le dernier film vu au cinéma ?
Star Wars ! C’était nul, je n’ai pas du tout aimé. Pourtant, j’avais vu tous les anciens.

Le livre que vous emporteriez sur une île déserte ?
La Bible ! Je la lis régulièrement, et je l’emmène sur les longs déplacements. Pourtant, je n’ai jamais aimé lire, depuis que je suis petite. Avant cela, je m’étais arrêtée à Tomtom et Nana !

La musique qui vous donne la pêche en compétition ?
« Dançar kuduro » (NDLR : une chanson de Lucenzo et Big Ali), que j’utilise à chaque fois sur le Perche Elite Tour. Je n’ai jamais changé !

La destination de voyage qui vous fait rêver ?
Les Maldives. Avec mon mari, nous aimerions y aller pour notre voyage de noces. La date n’est pas encore fixée, mais ça pourrait être entre la saison hivernale et la saison estivale.

L’ascenseur dans lequel vous vous trouvez tombe en panne. Avec qui aimeriez-vous rester coincée une bonne heure ?
Tant qu’à faire, autant que ce soit avec mon mari !

Votre phobie ?
Les araignées et les serpents. Une fois, lors de vacances au Mexique avec mes parents, je me suis retrouvée face à face avec une mygale. Depuis, je ne peux plus en voir, que ce soit de près ou de loin.

Votre avenir après l’athlé ?
Je travaille actuellement dans une association qui œuvre pour l’intégration de personnes handicapées dans des structures sportives ou culturelles. C’est un domaine qui me plaît, et je me vois bien y rester. J’aimerais aussi garder un pied dans le monde de la perche. Peut-être en Moselle, ma région natale, même si mon mari, lui, aime beaucoup l’Ardèche (rires).

La personne la plus connue dans votre répertoire téléphonique ?
Renaud Lavillenie, évidemment.

Votre pire coupe de cheveux ?
Il y a deux ans, mon mari a essayé de me couper les cheveux, ça a donné un carré avec un style caniche. Le lendemain, je suis allé chez le coiffeur, le vrai !

Votre dernier achat compulsif ?
Je ne suis pas trop dépensière. On a récemment acheté un frigo, un gros ! Et un appartement, que nous avons repéré en une semaine, qui nous plaisait beaucoup.


Accueil n° 562
Les autres revues

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS