MON ACCÈS

Sur la ligne droite : Des valeurs sûres et des promesses

A deux jours du début du grand rendez-vous continental indoor, troisième volet de la présentation des athlètes tricolores en lice à Glasgow, avec les sprinters et hurdlers alignés sur la ligne droite.

60 m : Monter encore d’un cran

Finaliste européenne à Berlin l’été dernier, Carolle Zahi (CA Montreuil 93) compte bien intégrer au moins le top 8 en Ecosse. Pour viser bien plus haut, elle devra largement abaisser son meilleur chrono de l’hiver (7’’24) et s’approcher de son record personnel (7’’11), dans une épreuve où la Polonaise Ewa Swoboda et la Suissesse Mujinga Kambundji font figure de favorites avec leurs 7’’08. Nasrane Bacar (US Talence) est, elle, l’invitée surprise de la sélection, à la faveur de sa victoire en 7’’39 en finale des France Elite. A noter qu’Orlann Ombissa-Dzangué (SCO Sainte-Marguerite Marseille), insuffisamment remise d’une blessure à l’ischio-jambier, a annoncé mercredi son forfait pour Glasgow.

Chez les hommes, les jeunes Amaury Golitin (22 ans, EC Orléans Cercle Jules Ferry) et Marvin René (23 ans, SCO Sainte-Marguerite Marseille) ont la finale en ligne de mire. Sur cette distance dominée actuellement par le Britannique Reece Prescod en 6’’53, le top 15 se tient en onze centièmes. Les deux Tricolores devront être au niveau de leur record personnel (respectivement 6’’65 et 6’’62) pour s’inviter parmi le gratin du sprint européen.

60 m haies : Grimper sur des podiums

Sa magnifique victoire à Berlin en août dernier l’a montré : Pascal Martinot-Lagarde (ES Montgeron) est un homme de grand championnat, qui a passé un nouveau cap en 2018. Vainqueur autoritaire lors des France Elite en 7’’52, celui qui a déjà décroché l’or, l’argent et le bronze lors des Europe indoor a encore soif de breloques. Avec une forte préférence pour la plus dorée. Mais le très régulier espagnol Orlando Ortega se dresse en travers de sa route, avec une meilleure performance européenne en 7’’49. Aurel Manga (CA Montreuil 93) et Wilhem Belocian (Stade Lamentin), respectivement 7’’57 et 7’’61 cet hiver, ont déjà goûté à des podiums internationaux et ont le potentiel pour y remonter. De quoi rêver d’un triplé comme lors de l’inoubliable édition 2015 à Prague ?

Place à la nouvelle vague chez les hurdleuses, avec un trio prometteur composé de Sacha Alessandrini (Nice Côte d’Azur Athlétisme), Solène Ndama (Bordeaux Athlé) et Awa Sene (Doubs Sud Athlétisme). La première nommée a frappé fort en finale des France Elite, en explosant son record personnel pour l’emporter en 8’’02. A 19 ans, elle découvre l’équipe de France seniors. La nouvelle pépite des Bleues Solène Ndama, d’abord attendue au pentathlon, a dans les jambes un chrono largement inférieur à ses 8’’03. Enfin, la Franc-Comtoise Awa Sene progresse tranquillement mais sûrement, et sait répondre présente lors des grands rendez-vous. Dans cette discipline très dense, survolée pour l’instant par les Allemandes Pamela Dutkiewicz (7’’89) et Cindy Roleder (7’’91), il faudra peut-être descendre sous les 8’’ pour entrer en finale.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS