MON ACCÈS
Jeunesse lève-toi !

A moins de deux ans des Jeux olympiques de Tokyo et des championnats d'Europe de Paris, le rendez-vous continental en Ecosse va permettre à l’équipe de France de lancer sur la scène internationale de nombreux jeunes. Si des médailles sont espérées, en s’appuyant sur des leaders comme Pascal Martinot-Lagarde et Rénelle Lamote, les Europe indoor doivent permettre de tirer de précieux enseignements pour les saisons à venir.

Le trombinoscope de l’équipe de France, distribué aux membres de la délégation française et à la presse lors de chaque grand championnat, va être encore plus utile que d’habitude à Glasgow. Le collectif tricolore accueille en effet beaucoup de nouveaux visages. Ils sont douze à être convoqués pour la première fois en équipe de France seniors.
« Ça va être intéressant de voir comment se comportent nos jeunes, dont certains étaient encore juniors l’an dernier, anticipe d’ailleurs Patrice Gergès, le directeur technique national. Tout le monde va devoir se nourrir de ce qui va se passer. » Même attente pour André Giraud, le président de la FFA, pour qui « ce championnat est le début d’un long marathon, qui va nous emmener jusqu’aux Jeux olympiques de Tokyo et aux championnats d’Europe de Paris en 2020, avant de nous tourner vers Paris 2024 ».

Une étape voire un tournant

Intégrer pour la première fois l’équipe de France seniors, c’est une étape importante dans une carrière. Cela peut même être un tournant. C’est en tout cas ce qu’espère Jean-Pierre Bertrand qui, à 26 ans et après plusieurs blessures, s’apprête à faire ses débuts chez les grands. « Je suis enfin arrivé à prendre l’avion, souriait mercredi le sauteur en longueur du Nantes Métropole Athlétisme, pendant une escale à l’aéroport d’Amsterdam. J’ai la sensation d’avoir de plus en plus ma place dans cette équipe. C’est un immense plaisir mais aussi une grosse responsabilité. Ça me tient à cœur de montrer ce que je sais faire. »
De la pépite du Bordeaux Athlé Solène Ndama (pentathlon et 60 m haies) au demi-fondeur de l’US Athlétiques de Liévin Jimmy Gressier (3000 m), qui rappelle qu’il n’est pas « du genre à (s)e mettre de limites », en passant par le Réunionnais de la Dominicaine Athlétisme Fabriso Saidy (400 m) venu pour « prendre de l’expérience » en individuel avant de se mettre « au service du collectif pour le relais », les espoirs ne se posent pas de questions. Et peuvent même compter sur des invités surprises comme Charlotte Pizzo (Pays de Fontainebleau Athlétisme), sélectionnée à la faveur de son titre sur 800 m lors des France Elite minima AEA à la clé, qui confie n’avoir « vraiment réalisé » qu’elle était sélectionnée que lorsqu’elle a récupéré sa dotation bleu, blanc, rouge au siège de la fédération, la semaine dernière. Arrivée « sans pression », elle pourra, si besoin, compter sur les conseils de sa camarade d’entraînement et de club Rénelle Lamote.

L’ascension des femmes

La spécialiste du 800 m, en quête d’un premier titre après deux médailles d’argent continentales en plein air, fait partie des locomotives d’une équipe qui s’est considérablement renforcée chez les femmes, avec parmi les prétendantes au podium Solène Ndama donc, mais aussi la sauteuse en longueur et doyenne des Bleues Eloyse Lesueur-Aymonin (SCO Sainte-Marguerite Marseille), la perchiste Ninon Guillon-Romarin (EA Cergy Pontoise Athlétisme), la triple sauteuse Rouguy Diallo (Nice Côte d’Azur Athlétisme) ou encore le 4x400 m. « Nous avons trouvé un second souffle chez les filles », ne manque pas de souligner Patrice Gergès.

« Etonner et surprendre »

Côté masculin, le champion d’Europe du 110 m haies Pascal Martinot-Lagarde (ES Montgeron) est prêt à repartir au « combat » avec ses compatriotes Wilhem Belocian (Stade Lamentin) et Aurel Manga (CA Montreuil 93). Un vocabulaire guerrier qu’il assume : « Je suis convaincu que l’athlé est un sport de confrontation. L’adrénaline d’un champion est irremplaçable. Je suis donc là pour me battre afin d’être le meilleur ». Du haut de ses 27 ans, le hurdler, qui a déjà goûté à toutes les marches du podium en indoor, fait partie des aînés des Bleus. Même si le fauteuil de l’ancien revient chez les hommes à Yoann Kowal (Dordogne Athlé), 31 ans, à qui cela doit faire tout drôle.
Le perchiste Axel Chapelle (EA Cergy-Pontoise Athlétisme) et Yoann Rapinier (Entente Franconville Cesame Val d’Oise) font aussi partie des candidats à la boîte, sans oublier d’éventuelles révélations. « Zen » et même « en mode Bouddha », selon ses propres mots, le triple sauteur aux yeux clairs résume l’état d’esprit de ce collectif plein de fraîcheur : « Chaque membre de l’équipe est là pour étonner et surprendre ». Illustration, on l’espère, dès vendredi sur la piste.

Florian Gaudin-Winer (avec Etienne Nappey) pour athle.fr
Photos : © S. Kempinaire / KMSP / FFA

Suivez les championnats d’Europe en salle de Gasgow sur :

  • Athle.fr, avec tous les résultats des Français, leurs réactions, des compte-rendu après chaque session, des photos et des vidéos…
  • Les comptes @FFAthletisme sur Instagram, Twitter et Facebook, pour ne rien rater des coulisses de l’équipe de France
  • France Télévisions, avec la compétition en direct vidéo sur FranceTV Sport et sur France 4
  • Eurosport, avec la compétition en direct vidéo sur Eurosport 1 et 2

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS