MES ACCÈS
Le programme du lundi

Programme allégé pour les Tricolores, qui seront seulement trois en piste pour ce quatrième jour de compétition. Quentin Bigot (marteau) et Gémima Joseph (Rou Kou) ouvriront le bal aux premières heures de la matinée, puis Alexis Phelut disputera dans la soirée la finale du 3000 m steeple pour son premier grand championnat.

2h00 – Marteau (qualifications – groupe A) : Quentin Bigot (Athlétisme Metz Métropole)

Après les filles, les garçons. Au lendemain de la qualification en finale d’Alexandra Tavernier, le vice-champion du monde 2019 du marteau tentera d’imiter sa coéquipière. Avec sans doute pas mal de bouteilles d’eau sous la main, tant la chaleur est forte dès les premières heures de la matinée dans la capitale japonaise. Quentin Bigot lancera en première position dans le groupe A. Le scénario idéal : réaliser dès son entrée dans le concours un jet à 77,50 m ou plus, qui lui offrirait directement une place en finale. Une performance à la portée de l’élève de Pierre-Jean Vazel, qui a amélioré son record personnel cet été avec 79,70 m. S’il n’atteint pas la distance demandée, il devra figurer parmi le top 12 global pour être de retour dans le cercle deux jours plus tard. Le Polonais Pawel Fajdek (82,98 m), favori pour le titre olympique, et l’Ukrainien Mykhaylo Kokhan (80,78 m) seront à l’œuvre dans le même groupe. La contracture au dos, qui l’avait contraint de renoncer aux championnats de France Elite fin juin, a été bien soignée. « Elle a duré une bonne dizaine de jours, retrace le Messin. On a pris nos précautions pour ne pas brûler les étapes. Je suis actuellement au niveau de tous mes records au marteau et en musculation. » De bons indicateurs à confirmer dans l’aire de lancers.

12h32 - 200 m (DEMI-FINALE 2) : Gémima Joseph (Rou Kou)

Après avoir passé ce matin à Tokyo les séries avec la manière, en réalisant le deuxième chrono de sa jeune carrière en 22''94, la Guyanaise de 19 ans prendra part, lors de la deuxième session du jour, aux demi-finales. Elle sera dans la deuxième course et pourra courir libérée, après avoir déjà rempli son contrat. Placée au couloir 2, elle affrontera des ténors de la discipline comme l'Américaine Gabrielle Thomas (couloir 6), meilleure performeuse mondiale de l'année en 21''61, la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah (couloir 9), championne olympique du 100 m il y a deux jours, ou encore la Namibienne Christine Mboma, qui a battu le record du monde juniors en séries en 22''11. Le mode de qualification pour la finale : terminer dans le top 2 ou réaliser un des deux meilleurs temps parmi les non qualifiées à la place.

14h15 - 3000 m steeple (finale) : Alexis Phelut (Clermont Athlétisme Auvergne)

Le Clermontois sera le seul Français au départ de la finale du 3000 m steeple. Il a été la belle surprise des séries, en prenant la troisième place de sa course grâce à un sens tactique certain et un superbe finish. Pour son premier grand championnat, le demi-fondeur de 23 ans a déjà rempli son contrat et n’a rien à perdre. Une place de finaliste (top 8) serait la preuve d’un nouveau cap franchi. Sa pointe de vitesse, très utile lors du premier tour, peut lui servir de nouveau, en particulier si ça se regarde beaucoup lors des premiers tours. A l’inverse, si le train imprimé dès le départ est rapide, l’élève de Jean-François Pontier aura une belle occasion d’améliorer son record personnel (8’18’’67), lui qui estime valoir déjà quatre à cinq secondes de moins. Mais en fait, pourquoi ne pas viser encore plus haut ? « Je ne me fixe aucune limite, prévenait Alexis Phelut après sa série. Je ne dis pas que je vise le podium, mais ça n’est pas impossible. »

A Tokyo, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez le programme complet des Bleus en cliquant ici

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS