MES ACCÈS
Le programme du Mardi 19 Juillet

Wifried Happio, en finale du 400 m haies, sera le seul Français en lice cette nuit à Eugene. Brillant en demi-finales, il va retrouver sur sa route les trois stars de la discipline, Karsten Warholm, Rai Benjamin et Alison Dos Santos.

4h50 - 400 m haies (finale) : Wilfried Happio (Lille Métropole Athlétisme)

Couloir 3 : Rai Benjamin. Couloir 4 : Karsten Warholm. Couloir 5 : Wilfried Happio. Couloir 6 : Alison Dos Santos. L’énoncé de la start-list de la finale du 400 m haies donne à lui seul des frissons. Le champion de France au milieu des trois ténors de la discipline, pour « une finale monstre » comme le résume le champion de France.

Il s’est offert cet emplacement de choix grâce à une magnifique demi-finale. Deuxième en 48’’14, un chrono qui en fait le deuxième meilleur performeur français de tous les temps derrière Stéphane Diagana (47’’37), l’élève d’Olivier Vallaeys a su se servir de la locomotive norvégienne Karsten Warholm, partie juste derrière lui et première en 48’’00. « Je savais qu’il allait me doubler, mais pas aussi vite, remettait Wilfried Happio après son tour de piste. J’ai profité de sa course pour me caler sur un bon rythme. Même à la fin, il me tire. » La clé sera la même ce soir, à 19h50 heure locale (4h50 en France) : ne pas s’affoler malgré les souffles de Warholm et Benjamin dans sa nuque, mais au contraire réussir à en tirer profit tout en restant bien dans sa course.

Le hurdler du Lille Métropole Athlétisme, pas forcément attendu à pareille fête malgré son bond en avant cette saison, n’aura rien à perdre. Warholm, recordman du monde (45’’94), champion olympique et double champion du monde, l’Américain Rai Benjamin à domicile, vice-champion olympique et deuxième meilleur performeur mondial de tous les temps, et le Brésilien Alison Dos Santos, médaillé de bronze olympique et meilleur performeur mondial de l’année (46’’80), sont sur le papier une bonne haie au-dessus de tous leurs concurrents. Mais les obstacles peuvent toujours réserver des surprises. « Je vais essayer de me faire ma place et représenter la France au mieux. », promettait dimanche l’athlète de 23 ans. Un premier chrono sous les 48’’ et une place d’honneur seraient par exemple du plus bel effet.


Retrouvez le programme complet des Bleus en cliquant ici

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS