MES ACCÈS
Les lanceurs à suivre

A moins d’une semaine du début des championnats d’Europe d’athlétisme, lumière sur les neuf lanceurs tricolores en lice à Munich (15 au 21 août).

Marteau : Le club des 5

Avec deux femmes et trois hommes, le marteau français sera représenté comme il se doit dans les aires de lancer bavaroises. Quentin Bigot, quatrième aux Mondiaux de Eugene, fera figure de fer de lance. Fort de ses 80,55 m atteints cette saison, son record, il arrivera dans la cage avec le quatrième jet des bilans européens, et sera revanchard après son très beau mais frustrant concours des Mondiaux où il avait terminé au pied du podium. Vrai prétendant à la médaille à Munich, il retrouvera ses adversaires de l’Oregon, les Polonais champion et vice-champion du monde Pawel Fajdek et Wojciech Nowicki et le Norvégien, médaillé de bronze il y a deux semaines, Eivind Henriksen. Pour monter sur la boîte d’un concours ultra relevé aux airs de remake de finale mondiale, il devra se surpasser et sans doute tutoyer à nouveau les 80 m. Yann Chaussinand tentera quant à lui d’effacer la frustration de Eugene où il avait été éliminé dès les qualifications en s’assurant une place en finale, son record (77,34 m, la neuvième perf des engagés) en ligne de mire. Enfin, Jean-Baptiste Bruxelle, champion de France espoirs, participera à ses premiers grands championnats internationaux chez les seniors. Celui que ses collègues d’entraînement surnomment « chaton » voudra faire le plein d’expérience et tentera de profiter de l’émulation d’un concours de niveau mondial pour s’approcher de son record, 75,20 m (21e aux bilans).

Chez les dames, l’expérimentée Alexandra Tavernier, qui a fait l’impasse sur les Mondiaux pour se concentrer sur ces championnats d’Europe, voudra retrouver son meilleur niveau (record à 75,38 m) et faire mieux que ses 71,97 m cette saison, la douzième marque européenne cet été : la vice-championne d’Europe 2018 devra se transcender si elle veut rivaliser avec les meilleures du continent, l’Italienne Sara Fantini et la Polonaise Malwina Kopron notamment. Souvent la seule Française engagée dans les grands championnats au marteau, la Savoyarde sera cette fois-ci accompagné par Rose Loga, la relève de la discipline. La jeune Francilienne de 21 ans entrera sans complexe dans le concours avec le 18e jet des engagées cette saison, 70,81 m, qu’elle tentera d’améliorer dans ma cage munichoise.

Disque : L’expérience et la jeunesse

Mélina Robert-Michon est une habituée des grands rendez-vous internationaux : en 2002, elle était déjà présente à Munich pour les championnats d’Europe. Vice-championne d’Europe en 2014 à Zurich, la discobole de Voiron voudra montrer qu’elle dispose toujours des ressources nécessaires pour jouer les premiers rôles. Engagée avec le onzième meilleur jet européen cette saison (62,61 m), elle devra se surpasser pour monter une nouvelle fois sur le podium et jouer les trouble-fêtes au milieu de la  quintuple championne d’Europe polonaise Sandra Perkovic, et de l’Allemande Kristin Pudenz. Une autre Française l’accompagnera à Munich, Amanda Ngandu-Ntumba. La jeune lanceuse de 22 ans arrivera en Bavière avec la 25e perf’ européenne de la saison pour participer à ses débuts dans la cour des grandes. L’élève de Vanessa Pecel tentera de profiter de l’ambiance et du niveau des grands rendez-vous pour améliorer son record (59,36 m l’an dernier) et emmagasiner un maximum d’expérience sur son chemin vers Paris 2024.

Javelot : Deux bleus dans le grand bain

Deux javelistes de la nouvelle génération tricolore représenteront la France dans la demi-lune du stade olympique de Munich, et honoreront leur toute première sélection A. Felise Vahai Sosaia Futuna entrera dans le concours le 19 août avec la 23e marque des engagés, 78,09 m, établie fin juillet. Il faudra sans doute l’améliorer encore pour espérer passer en finale avec les favoris, le vice-champion olympique tchèque Jakub Valdlejch (90,88 m cette saison, son record), le Finlandais Olivier Helander (record à 89,83 m cet été) et l’Allemand Julian Weber, qui aura la faveur du public sur ses terres (record à 92,06 m).

Dans le concours féminin, la championne de France bayonnaise Alizée Minard tentera de lâcher les chevaux pour se qualifier en finale. Avec la 22e performance des engagées, elle devra battre son meilleur jet de la saison (57,62 m) pour espérer passer les qualifications et rejoindre les nombreuses favorites, emmenées par la toute jeune Grecque Elina Tzengko de 20 ans, qui arrivera avec la faveur des pronostics depuis ses 65,40 m de cet été malgré une densité importante au-delà des 62 m.

Martin Dupuy pour athle.fr

INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS