MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
JO 2012 - C'était il y a... : Raymond Ewry voit triple
Commentez cette actualité
JO 2012 - C'était il y a... : Raymond Ewry voit triple

Chaque jour, retrouvez ici une présentation d’un ou une athlète ayant marqué une édition des Jeux olympiques de son empreinte. Records du monde, collections de médailles et exploits de légende seront au menu cette rubrique.

Londres, 1908. Pour la première fois de son histoire, la capitale du Royaume-Uni accueille les Jeux olympiques. A l’époque, l’athlétisme compte 26 épreuves, uniquement ouvertes aux hommes. Certaines disciplines ont depuis disparu des programmes et ne figurent plus que dans les livres d’histoire. C’est le cas du saut en longueur sans élan, ainsi que du saut en hauteur sans élan. C’est pourtant dans ces deux disciplines qu’exerçait le premier homme à obtenir trois couronnes olympiques de rang : Raymond Ewry. Le jeune Ray, natif de l’Indiana et orphelin à l’âge de cinq ans, ne semblait pourtant pas prédestiné à l’athlétisme, car il dut surmonter la poliomyélite durant son enfance. Les exercices qu’il fit pour rééduquer ses membres inférieurs lui procurèrent une grande force dans les jambes, qui lui servit grandement dans ses exploits futurs.
A Londres, l’Américain remporte la hauteur sans élan et la longueur sans élan pour la troisième fois consécutive, huit ans après Paris et quatre après Saint-Louis. Il s’agit là de sa septième et huitième médailles d’or olympiques, puisqu’il avait également remporté le triple saut sans élan en 1900 et 1904, avant que cette discipline ne soit abandonnée. Sa domination était telle que lorsque l’IAAF décida que la longueur sans élan ne serait plus pratiquée, au tournant des années 30, le record du monde de Ewry (3,47 m) tenait encore. Invaincu aux Jeux olympiques, « l’homme caoutchouc », comme on le surnommait outre-Atlantique, avait également remporté deux autres médailles d’or dans ses disciplines de prédilection aux Jeux d’Athènes en 1906, mais ceux-ci, organisés contre la volonté du Baron Pierre de Coubertin, ne furent pas reconnus par le CIO. Avec huit médailles d’or, Ray Ewry prit toutefois place dans la légende de la piste, avec une performance qu’il fallut plus de 80 ans pour effacer, avec les neuf breloques dorées de Carl Lewis.

Etienne Nappey pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
28/06 > (1)
28/06 > (1)
29/05 >  
17/05 >  
01/05 >  
24/03 >  
21/03 >  
14/03 > (1)
20/02 >  
16/02 > (3)
le reste de l'actualité
24/07 >  
24/07 >  
22/07 > (3)
21/07 >  
21/07 >  
20/07 > (1)
20/07 >  
19/07 >  
19/07 >  
19/07 > (2)
18/07 >  
18/07 >  
17/07 > (1)
16/07 >  
15/07 > (3)
12/07 >  
12/07 >  
12/07 > (1)
12/07 >  
11/07 > (1)
10/07 >  
09/07 > (1)
09/07 >  
09/07 > (10)
08/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS