MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
JO 2012 - La Française du jour : C’était mission impossible pour Boslak
Commentez cette actualité
JO 2012 - La Française du jour : C’était mission impossible pour Boslak

Chaque jour, retrouvez la performance de la journée à retenir côté Tricolore, avec ce gros plan publié à la fin de chaque session vespérale.

C’était une finale olympique, la troisième de sa carrière, alors Vanessa Boslak a serré les dents. Mais la douleur était trop forte. Et cette satanée talonnade, qu’elle traînait depuis le mois de mai et qui avait fait son retour lors de son dernier saut des qualifications, a eu raison du courage de la Nordiste. « Je n’avais jamais autant souffert, raconte-t-elle. J’ai craqué nerveusement à l’échauffement tellement la souffrance était intense. Je me suis posée un moment et je me suis demandé : tu fais quoi ? Je me suis finalement fait violence. » Son entraîneur, Gérald Baudouin, a également tenté de la remotiver : « Je lui ai dit de faire un premier saut, que c’était une finale olympique et qu’elle s’était entraînée dur pour cela. » Mais avec un fort vent de face nécessitant des appuis fermes et puissants, impossible pour la Française d’évoluer à son niveau habituel. Elle a bien passé au deuxième essai 4,30 m. Mais elle a ensuite échoué par trois fois à 4,45 m, pour prendre la dixième place du concours.

« Je suis frustrée de na pas avoir pu défendre mes chances, regrette la recordwoman de France. Je suis vraiment déçue. Mais j’avais l’impression que l’arrière de mon talon allait se décoller. » Dommage car le podium ne s’est pas joué très haut, avec la victoire de l’Américaine Jennifer Suhr à 4,75 m et une troisième place à 4,70 m pour la Russe Elena Isinbaeva, soit la meilleure performance de Vanessa Boslak l’hiver dernier. La protégée de Gérald Baudouin aura tout de même réussi un exploit en intégrant la finale olympique. En octobre 2010, elle pouvait à peine marcher et a connu trois longues années de galère à la suite d’une grave blessure au genou. Sa ténacité et son courage auront été seulement en partie récompensés. Mais à 30 ans, sa carrière est tout sauf terminée.

A Londres, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

--------------------

05/08 - Le Français du jour : Mekhissi savoure encore l’argent
04/08 - La Française du jour : La seconde jeunesse de Robert-Michon
03/08 - La Française du jour : Soumaré est lancée

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
24/07 >  
24/07 >  
10/07 >  
08/07 >  
07/07 > (10)
07/07 >  
27/06 > (3)
12/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
le reste de l'actualité
24/07 >  
22/07 > (3)
21/07 >  
21/07 >  
20/07 > (1)
20/07 >  
19/07 >  
19/07 >  
19/07 > (2)
18/07 >  
18/07 >  
17/07 > (1)
16/07 >  
15/07 > (3)
12/07 >  
12/07 >  
12/07 > (1)
12/07 >  
11/07 > (1)
09/07 > (1)
09/07 >  
09/07 > (10)
07/07 >  
07/07 >  
06/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS