MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
JO 2012 - C'était il y a... : Al Oerter, la bête de concours
Commentez cette actualité
JO 2012 - C'était il y a... : Al Oerter, la bête de concours

Chaque jour, retrouvez ici une présentation d’un ou une athlète ayant marqué une édition des Jeux olympiques de son empreinte. Records du monde, collections de médailles et exploits de légende seront au menu cette rubrique.

Tout au long de sa carrière, Alfred « Al » Oerter a été confronté à une concurrence féroce. Mais le discobole américain n’aimait rien autant que la compétition, et plus encore la compétition suprême. Aux Jeux de Melbourne en 1956, le jeune Al n’est qu’un illustre inconnu de 20 ans, au mieux outsider d’une compétition promise à son compatriote Fortune Gordien. Mais le favori est connu pour être nerveux dans les grands moments, au contraire d’Oerter, qui balance son engin à 56,36 m dès son premier essai, explosant au passage son record personnel. C’est l’avènement d’une légende, cachée derrière un athlète assez secret, mais diablement efficace.

Pour prouver qu’il ne s’agissait pas d’un coup d’un jour, Oerter double la mise quatre ans plus tard à Rome, malgré l’éclosion entre temps de deux grands talents que sont le Polonais Piatkowski et l’Américain Jay Silvester. Mais ni l’un ni l’autre ne peuvent faire grand-chose face à l’insolente réussite d’Al Oerter lors des grands rendez-vous, qu’il semble sélectionner comme moments propices pour être au sommet de son art. Dans la ville éternelle, il fait jouer tout son sang-froid pour prendre la mesure de son compatriote Rink Babka en fin de concours, avec un meilleur jet à 59,18 m.

Après cela, Oerter disparait un temps de la circulation, et reprend ses études. C’est grâce à elle qu’il est devenu athlète de haut niveau. Alors qu’il était encore adolescent, une bourse d’études lui avait été accordée par l’Université du Kansas, en raison de son aisance en mathématiques plus que ses résultats sportifs. Mais elle lui permet de consacrer plus de temps à l’entraînement, nécessaire à l’exploitation de son potentiel. Lorsqu’il revient dans le jeu en 1962, Al Oerter n’est plus vraiment le même. Plus épais et plus musclé que le longiligne lanceur qu’il était jusqu’en 1960. Ainsi renforcé, il améliore par trois fois le record du monde, qui manquait à son palmarès, pour atteindre 62,94 m en avril 1964.

Mais une nouvelle fois, la concurrence s’enhardit à mesure que les Jeux de Tokyo approchent et le Tchèque Ludovik Danek se présente au Japon comme le favori logique après avoir explosé la meilleure marque planétaire au cours de sa série de 45 concours victorieux consécutifs. Oerter n’est pas au mieux : il porte depuis l’année précédente une minerve à cause d’un problème cervical, et il s’est blessé aux côtes lors d’une séance de musculation quelques jours avant l’épreuve. Malgré ces contretemps, sa technique, encore améliorée depuis son deuxième titre, et sa maitrise des évènements le tirent d’un mauvais pas. Emmitouflé dans un solide bandage au dos et au torse, il accélère le rythme habituel de sa volte dans son cinquième essai, au risque de perdre son équilibre, et propulse son disque à  61 m. Ses dauphins Danek et Weill en restent pantois. A 28 ans, voilà Oerter déjà triple champion olympique. Il décide de faire souffler son corps et de s’arrêter une nouvelle fois une saison complète.

A l’aube de l’année 1968, beaucoup de ses adversaires pensent le triple tenant du titre fini, sa carrière derrière lui. D’autant que Silvester est passé à la vitesse supérieure, battant par trois fois le record du monde au cours de l’été, pour l’emmener à 68,48 m. Aux championnats américains, Oerter est défait de plus de trois mètres par son rival. Mais il se remet au niveau en août et septembre pour obtenir difficilement un ticket pour Mexico.

Le 15 octobre, jour de la finale, le stade olympique est soudain la proie à des pluies diluviennes tandis que les discoboles en terminent avec leur échauffement. Tous se réfugient à l’abri, pendant que les officiels s’interrogent sur la conduite à tenir. Imperturbable, Al Oerter est resté dans le cercle, où il continue de lancer sans se soucier du reste. Lorsque le concours reprend trois quarts d’heure plus tard, tous les lanceurs pensent avoir droit à un nouvel échauffement, mais le retard déjà accumulé pousse les Mexicains à faire démarrer les joutes quasi instantanément. Sans surprise, le champion sortant, le seul à être resté en mouvement, prend les commandes de la compétition dès le premier jet. Mais alors qu’il rate son deuxième lancer pour avoir voulu aller trop vite, ses concurrents le dépassent et le repousse au pied du podium provisoire. Le génie d’Oerter reprend le dessus et, une nouvelle fois, procède aux ajustements qui s‘imposent. Il décide de réduire sa volte d’un huitième de tour, pour y gagner en stabilité. S’en suivent trois essais à plus de 64 m, qui offrent à son auteur un quatrième titre consécutif dans une même discipline, performance qu’il est le premier à accomplir. Il est alors temps pour le meilleur lanceur de l’histoire de se retirer des aires sur lesquelles il a régné à chaque fois qu’il s’y est présenté.

Etienne Nappey pour athle.fr

--------------------

06/08 - C'était il y a... : Kevin Young survole le monde
05/08 - C'était il y a... : Jesse Owens, symbole malgré lui
04/08 - C'était il y a... : Carl Lewis au firmament
03/08 - C'était il y a... : Raymond Ewry voit triple

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
28/06 > (1)
28/06 > (1)
29/05 >  
17/05 >  
01/05 >  
24/03 >  
21/03 >  
14/03 > (1)
20/02 >  
16/02 > (3)
le reste de l'actualité
24/07 >  
24/07 >  
24/07 >  
22/07 > (3)
21/07 >  
21/07 >  
20/07 > (1)
20/07 >  
19/07 >  
19/07 >  
19/07 > (2)
18/07 >  
18/07 >  
17/07 > (1)
16/07 >  
15/07 > (3)
12/07 >  
12/07 >  
12/07 > (1)
12/07 >  
11/07 > (1)
10/07 >  
09/07 > (1)
09/07 >  
09/07 > (10)
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS