MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Antoinette Nana Djimou : « Je veux détruire le record de France ! »
Commentez cette actualité
Antoinette Nana Djimou : « Je veux détruire le record de France ! »

Certes, Antoinette Nana Djimou a échoué d’un souffle, pour onze petits points seulement, dans sa quête de victoire au Décastar. L’épreuve talençaise a en effet sacré, le week-end dernier, l’Ukrainienne Yosipenko (6401 points) et le Belge Van Alphen chez les hommes (8293 points). Mais avec un titre de championne d’Europe, une sixième place aux Jeux et un record personnel porté à 6576 points, l’année 2012 restera à marquer d’une pierre blanche pour l’athlète de Montreuil. Antoinette revient sur sa belle saison, avant de se projeter, déjà, sur la suivante.

Athle.fr : Commençons par votre actualité la plus récente : que pensez-vous de votre performance au Décastar - 2e avec 6390 points ?
Antoinette Nana Djimou : Je suis contente, car je ne pensais pas être suffisamment en forme pour faire ça. Ou plutôt si, mais avant de commencer ! Mais dès la première journée, des douleurs sont revenues, et je me suis demandé comment j’allais arriver  au bout (rires) ! C’était dur, car nous étions un mois après la fin des Jeux. C’était les plus fortes mentalement qui allaient pouvoir arriver au bout.

Tout s’est joué sur le 800 m ?
Oui, car j’avais 20 points de retard sur la première avant cette épreuve. Je pars, mais c’est bizarre, je me retrouve dix mètres devant toutes les filles. Je me dis que je suis partie trop vite, mais on passe en 1’10 aux 400 m ! Elles m’ont dit après la course qu’elles étaient cuites et ne pouvaient pas mener. Finalement, j’ai fait ma course, mais sur un faux rythme, et je perds pour onze points à la fin.

Déçue ?
Non, vraiment, je suis contente. Je ne pensais pas faire ça à cette époque.

D’une manière globale, comment jugez-vous votre saison ?
Je suis très satisfaite, vraiment. C’est la première fois que je fais une saison comme ça. Bon, je fais finaliste aux Jeux, même si je visais une médaille, et même si je suis un peu déçue car je bats mon record en ayant l’impression de ne pas être totalement à fond. C’est une impression bizarre.

Que vous a-t-il manqué, justement, pour monter sur le podium ?
De la régularité en longueur. A Londres, avec 6,13 m, je perds beaucoup de points. L’hiver dernier, j’avais changé ma manière de sauter pour passer au ciseau. Mais après une blessure au printemps, nous nous sommes dit avec mon entraîneur (ndlr : Sébastien Levicq) qu’il valait mieux revenir à ma manière de sauter classique, pour ne pas prendre de risque. Tout cela a peut-être joué un peu sur ma régularité. Heureusement, je me suis rattrapée au javelot… Mais je n’ai pas de regrets car je suis restée concernée jusqu’au bout, même quand je voyais que le podium s’éloignait.

Vous évoquiez le javelot. C’est une discipline où vous avez progressé de près de dix mètres ces deux dernières années, en battant votre record à Londres puis à Talence pour le porter à 57,27 m. Comment l’expliquez-vous ?
C’est pourtant une discipline que je n’aime pas beaucoup à l’entraînement ! C’est bizarre. Mais j’ai compris le geste depuis l’année dernière, même si je me précipitais encore trop à cette époque. Mais les exercices de musculation qu’on a faits pendant l’hiver ont également beaucoup joué. Je me suis par exemple entraînée à faire le geste du service au tennis avec des poids d’1,5 kg. Il n’y a pas que le travail avec le javelot !

57,27 m, c’est une vraie performance, même sur l’épreuve individuelle*. Cela ne vous donne pas l’idée de concourir, en plus des combinées, spécifiquement dans cette épreuve ?
(Rires) Pour le moment, je n’y pense pas, à l’épreuve individuelle ! Je veux juste marquer des points à l’heptathlon.

2012 a également été marquée par votre titre de championne d’Europe décroché à Helsinki…
C’est un bon souvenir, car je ne voulais même pas y aller. Mais après mon premier heptathlon à Götzis, en mai, je n’étais pas satisfaite. J’ai donc décidé de faire les Europe. Une fois arrivée là-bas, j’y étais pour gagner. De toute façon, je m’aligne toujours maintenant pour gagner une épreuve. Ce ne fut donc pas une surprise.

C’était la première fois que des Championnats d’Europe étaient programmés la même année que des Jeux olympiques. Votre sentiment ?
Ce n’est pas forcément bon d’avoir les deux compétitions la même année. On a beaucoup plus parlé de l’athlétisme à Barcelone (ndlr : aux championnats d’Europe 2010) ou de mon titre en salle (lors des championnats d’Europe indoor de Bercy en 2011) que d’Helsinki cette année…

Vous vous projetez déjà vers la prochaine saison ?
- Là, pour l’instant je ne pense qu’aux vacances ! Je vais sans doute couper un mois et demi. Mais j’ai une petite idée pour la saison prochaine : je veux travailler chaque discipline comme si c’était une spécialité. Je ne suis pas loin des toute meilleures mondiales, et je sais que c’est comme ça que je peux y arriver.

Vous ne pouvez pourtant pas multiplier par sept le temps d’entraînement…
En fait, il s’agit surtout d’être plus concentrée sur ce que je fais pour dépasser mes limites. Jusqu’à maintenant, on peut dire qu’il y a certaines disciplines où je n’étais peut-être pas assez sérieuse à l’entraînement. Sur 800 m, par exemple, je m’arrêtais quand j’avais mal. Au javelot, j’arrêtais quand j’en avais marre. Je sens que je peux progresser là-dessus.

Vous vous êtes fixé un objectif pour 2013 ? Une médaille aux championnats du monde, une performance ?
Je veux aller prendre le record de France (ndlr : 6889 points par Eunice Barber en 2005). Je veux le détruire (rires) ! Et si je bats le record de France, forcément, il y aura une médaille au bout…

On a l’impression que cette saison vous a donné une sacrée confiance…
Oui, beaucoup de confiance et de force. Si je regarde bien mon heptathlon de Londres, je bats mon meilleur total mais en améliorant mes records personnels sur deux épreuves seulement, les haies et le javelot. Je n’ai pas fait de perfs extraordinaires. Certaines filles arrivent à battre cinq ou six records sur un même heptathlon, je dois pouvoir le faire aussi !

Recueilli par Cyril Pocréaux pour athle.fr

* Antoinette pointe même cette saison, depuis le Decastar, en tête du bilan féminin du javelot avec 57,27 m, devant Prescilla Lecurieux (57,23 m) et Sephora Bissoly (57,22 m).

Retrouvez la biographie d'Antoinette en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
23/09 >  
18/05 >  
13/05 >  
29/04 >  
20/04 >  
06/04 >  
30/03 >  
26/03 > (5)
16/03 > (1)
28/01 > (1)
le reste de l'actualité
24/09 >  
24/09 > (1)
20/09 >  
20/09 >  
19/09 > (1)
17/09 >  
15/09 > (1)
13/09 >  
10/09 >  
10/09 >  
08/09 > (1)
06/09 >  
06/09 > (1)
06/09 >  
04/09 >  
04/09 >  
03/09 >  
02/09 >  
31/08 >  
30/08 >  
30/08 >  
30/08 >  
30/08 >  
28/08 > (3)
28/08 >  
rechercher
Fil
Info
24/08 (16h55)
Poste à pouvoir à l’Union Sportive Vendômoise Athlétisme
24/08 (11h24)
L’US Colomiers recherche un entraîneur Sprint, Sauts, Lancers
17/08 (10h15)
Retrouvez les nouvelles mesures sanitaires pour la rentrée dans la circulaire n° 39 du 12 août 2021
01/08 (00h00)
L'Agenda d'Août 2021 ...
27/07 (14h28)
Athlétisme Magazine n°592 (été 2021), disponible dès à présent au numéro !
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS