MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Mehdi Baala : « Je veux apporter mon expérience »
Commentez cette actualité
Mehdi Baala : « Je veux apporter mon expérience »

Petite surprise le week-end dernier à Parilly, avec la participation de Mehdi Baala aux championnats nationaux de relais. Sous les couleurs du Lille Métropole Athlétisme, le recordman de France du 1500 m a aisément décroché le titre sur 4x800 m avec ses camarades de club (Azzedine Boudjemaa, Thomas Larchaud et David Verbrugghe) en 7’31’’36. A trente-quatre ans, et après une saison estivale blanche à cause d’une blessure, le médaillé de bronze olympique de Pékin entend désormais entamer sa reconversion. Sans pour autant quitter les pistes…

Athle.fr : Mehdi, depuis quand n’aviez-vous pas participé aux championnats nationaux de relais ?
Mehdi Baala : En fait, c’était la première fois (rires) ! Non, j’ai dû y participer quand j’étais beaucoup plus jeune, il y a très longtemps. On s’est rendu compte qu’on avait une équipe très compétitive à Lille sur 4x800 m cette année. En séries, on a couru tous assez tranquillement, pour ne pas perdre de plumes. On comptait s’approcher un peu du record de France (ndlr : 7’13’’6 par la sélection française en 1979) en finale. Mais les conditions n’ont pas été avec nous à Lyon. Le samedi, il faisait très beau. Le dimanche, ça a été tout le contraire, avec un vent violent.

Comment avez-vous vécu cette compétition ?
J’étais très content d’être là. Que ce projet collectif aboutisse, ça m’a fait très plaisir. J’essaye aujourd’hui de m’investir un peu plus dans la vie du club, après avoir été souvent absent pendant de nombreuses années. Maintenant que mon investissement sportif a baissé, le moment est venu de renvoyer la balle.

Dans quel état d’esprit étiez-vous ?
On s’est surtout amusés, même s’il y avait du stress car on était les grandissimes favoris. J’ai vraiment kiffé. Cela m’a rappelé un peu des compétitions passées. J’étais peut-être même un peu plus tendu que lors des Jeux olympiques (rires) ! Au sein d’un relais, si tu te foires, tu fais trois autres déçus.

Et les sensations ?
En série, je ne me sentais pas très bien. Ce qui est plutôt normal, après avoir repris il y a peu l’entraînement suite à ma blessure (une lésion de l’aponévrose plantaire du pied gauche). Les sensations de vitesse étaient plus sympas en finale. Ce relais m’a permis de me remettre en selle. On a couru avec une moyenne d’1’53. Azzedine Boudjemaa, qui était notre premier relayeur, est allé un peu plus vite. Ensuite, on a maintenu l’écart.

Quels sont désormais vos objectifs sportifs, après une saison blanche ?
J’ai forcément des ambitions différentes d’avant. J’avais prévu de m’arrêter après les Jeux olympiques mais je n’ai pas pu y participer. J’ai envie aujourd’hui de m’investir dans des secteurs différents. Je ne suis plus athlète à 100 %. Mais je veux apporter mon expérience pour aider mon club à se développer. Cela fait des années que je m’entraîne un peu en vain. Mes objectifs sont moindres et je les fixe au jour le jour. Je m’écoute beaucoup plus, je suis moins bourrin qu’avant. Je ne ferme pas non plus toutes les portes sur le plan sportif. Je vais me préparer pour courir deux ou trois compétitions en salle et ensuite, on verra...

Comment imaginez-vous votre avenir ?
J’ai ouvert un magasin adidas à Strasbourg. Mais j’ai envie de rester dans l’athlétisme. C’est un milieu que j’aime bien et dans lequel j’ai vécu une bonne partie de ma vie. Ma présence a été très limitée à Lille. Je vais maintenant faire plus souvent les Interclubs, être là aux horaires d’entraînement du club pour essayer de transmettre un peu mon expérience. Entraîner ? Ce n’est pas du tout à l’ordre du jour. Je n’ai pas vraiment le temps. Mais pourquoi pas dans le futur…

Vous devez ressentir de la frustration, après tous vos pépins physiques de ces dernières années…
Le jour où ça s’arrêtera, je ne retiendrai que le positif et le meilleur. Les blessures font partie du sport. C’est le corps qui décide. J’ai de toute façon vécu des moments extraordinaires, que je n’aurais jamais imaginé vivre lorsque j’ai débuté l’athlétisme. Je reste un passionné. J’ai suivi à fond les Jeux olympiques devant ma télévision. Cela m’a rappelé des souvenirs !

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Mehdi cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/06 > (3)
05/06 >  
22/05 >  
07/05 >  
30/04 >  
18/04 >  
04/04 >  
02/04 >  
27/03 >  
22/03 >  
le reste de l'actualité
19/07 > (1)
19/07 >  
18/07 > (1)
18/07 >  
17/07 >  
17/07 >  
16/07 >  
16/07 >  
16/07 > (5)
15/07 >  
15/07 > (1)
14/07 > (1)
13/07 > (1)
13/07 >  
12/07 >  
12/07 >  
11/07 > (1)
10/07 > (2)
09/07 > (4)
08/07 >  
08/07 >  
07/07 >  
07/07 > (1)
07/07 >  
06/07 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS