MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Teddy Tamgho : « Je n’ai plus aucune appréhension »
Commentez cette actualité(1)
Teddy Tamgho : « Je n’ai plus aucune appréhension »

Après quinze mois sans compétition et deux opérations à la cheville droite, Teddy Tamgho retrouve ses sensations et le plaisir de l’entraînement au quotidien, sans douleurs ni appréhensions. Le recordman du monde du triple saut en salle a tout de même décidé de faire l'impasse sur la saison hivernale pour optimiser sa préparation en vue des championnats du Monde de Moscou, son unique objectif cette saison. Après une séance de musculation et de bondissements, il s’est présenté hier midi devant la presse. Extraits.

Athle.fr : Teddy, vous venez de terminer votre séance. Comment vous sentez-vous physiquement ?
Teddy Tamgho : Je vais super bien ! Je n'ai plus aucune appréhension, ça ne peut que très bien aller. J'ai décidé que je ne ferai pas la saison en salle. Je veux prendre mon temps pour effectuer une grosse préparation avec mon coach (Ivan Pedroso) en vue de cet été. Je ne veux pas me disperser avant les Mondiaux de Moscou.

Est-ce un choix de raison ?
Oui, complètement. Je pense ne plus rien avoir à prouver en salle. Je ne veux pas revenir pour faire une performance « normale ». Je ne saute jamais pour faire deuxième, cinquième ou sixième. Or, aujourd'hui, sauter à 17,40 m ou 17,50 m ne suffit plus pour gagner au plus haut niveau mondial. Il y a aujourd'hui des gars comme Taylor, Clay ou même Donato qui ont fait une grosse saison en 2012. Et puis, vous savez, Bolt et Blake ne font pas de saison en salle...

N'avez-vous pas peur, après dix-huit mois sans compétition, d'être perdu lorsque vous retrouverez vos concurrents ?
Pas du tout. J'ai très vite retrouvé mes sensations à l'entraînement, dès la deuxième séance. Ce n'est pas parce que je ne participerai pas à la saison en salle que je ne ferai pas de simulations de compétition à l'entraînement. Nous ferons des sauts sur seize foulées d’élan, en « rentrant dedans ». Après, l'ambiance est bien sûr différente en meeting. Mais, jusque-là, j'ai toujours su gérer l'atmosphère particulière de la compétition.

Quels seront les ingrédients de votre « grosse préparation » ?
Elle va commencer en janvier. Pour l'instant, nous ne sommes pas encore entrés pleinement dedans. Aujourd'hui, j'ai dû faire une cinquantaine de bondissements. Mais nous allons bientôt au moins doubler le volume. On va passer à dix ou onze séances par semaine, avec beaucoup plus de courses et de sauts. Je me renseigne en ce moment pour partir en stage, sans doute en Afrique du Sud. C'est un endroit où je vais depuis l'époque où j'étais avec « Stieve » (ndlr : Jean-Hervé Stievenart, son ancien coach). C'est assez loin de la ville, donc très tranquille, et les installations sont vraiment super.

Quand prévoyez-vous votre retour à la compétition ?
Sans doute fin mars ou début avril. J'aimerais faire ma première sortie en France, pour que tous mes proches et amis puissent venir. Mais le premier critère de choix sera la météo. Le sud de l’Hexagone serait donc l'idéal. Je ne veux pas aller aux Etats-Unis juste pour participer à un meeting, ce serait inutile. J'aimerais ensuite prendre part à quelques compétitions en Diamond League, pour me confronter aux meilleurs.

Avez-vous toujours le record du monde dans un coin de la tête ?
Non. Il faut déjà que je redevienne le numéro un dans ma discipline. Aujourd'hui, il y a un nouveau patron mondial du triple saut, c'est Christian Taylor. Il a pris tout ce que je voulais prendre : les titres mondial et olympique. J'ai beaucoup de respect pour ce qu'il réalise. Et je ne suis pas surpris car je le suis depuis un moment.

Il s'est dit impatient de vous affronter...
Moi aussi, j'ai très envie de me frotter à lui ! Je veux voir quel est mon niveau, même si je sais que ce sera difficile. Nos records personnels sont comparables (17,98 m contre 17,96 m) et l'homme à battre aujourd'hui, c'est lui, vu son palmarès à seulement 22 ans. Pour la petite histoire, nous ne nous sommes affrontés qu'une seule fois, lors d'un championnat du monde juniors (à Bydgoszcz, en 2008). Et j'avais gagné !

Propos recueillis par Etienne Nappey pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Teddy en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

Teddy Tamgho prépare son retour !

par FFAthletisme

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Claude Candite - 12/12 (18h36)
Teddy a tout a fait raison de faire l'impasse sur la saison hivernale.De toute façon il n'a plus rien a prouver sur ses compétition la.Le plus important c moscou.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/06 > (3)
05/06 >  
22/05 >  
07/05 >  
30/04 >  
18/04 >  
04/04 >  
02/04 >  
27/03 >  
22/03 >  
le reste de l'actualité
18/06 > (1)
18/06 > (6)
17/06 >  
17/06 >  
17/06 >  
16/06 >  
16/06 >  
15/06 > (1)
14/06 >  
14/06 >  
14/06 > (1)
13/06 >  
12/06 >  
12/06 > (1)
11/06 >  
11/06 > (1)
10/06 > (1)
10/06 >  
09/06 >  
08/06 >  
07/06 > (1)
07/06 >  
07/06 >  
06/06 >  
06/06 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS