MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Jimmy Vicaut : « Le plus important, c’est de ne pas me blesser »
Commentez cette actualité(3)
Jimmy Vicaut : « Le plus important, c’est de ne pas me blesser »

Le sprinteur du Paris Avenir Athlétic a impressionné lors de sa rentrée sur 60 m, samedi dernier à Mondeville. Deuxième de la finale en 6’’53, il a égalé son propre record de France espoirs. Toujours aussi posé, l’élève de Guy Ontanon à l’Insep préfère ne pas se projeter vers la suite de la saison indoor. Sa priorité : terminer l’hiver sans pépins physiques.

Jimmy, comment vous êtes-vous senti lors de votre rentrée ?
J’ai été chronométré dès les séries en 6’’57. Mais vu la manière dont j’avais couru, je pensais être en 6’’70. J’étais vraiment relâché. C’était une très belle course comparée à la finale, où j’ai pris un vent au départ par rapport au Cubain (Yunier Perez) et à Rodgers. Ils ont plus poussé que moi sur les premiers appuis. En revanche, dès que je me suis relevé, je suis revenu sur eux.

Et vous égalez votre propre record de France espoirs…
C’est positif, je suis content. Je ne savais pas où j’en étais en allant à Mondeville. Je voulais réaliser les minima pour les championnats d’Europe. C’est fait. L’an dernier, j’avais déjà couru en 6’’53, mais avec un temps de réaction de 103 millièmes contre 168 samedi. Cela signifie que je progresse.

Vous expliquez que vous étiez dans l’inconnu avant samedi. Pourtant, vous aviez montré de belles choses à l’entraînement…
Tout passe par les chronos. La compétition, c’est différent de l’entraînement. Je sens que certaines choses commencent à rentrer et deviennent plus mécanique pour moi.

Un exemple ?
Mes départs sont bien meilleurs. Avec mon groupe d’entraînement et Guy (Ontanon), on a regardé des vidéos de Doha (en mai 2012) et de maintenant. Je vois vraiment la différence. A l’époque, c’était horrible. Je me relevais vite, je me précipitais. Je dois encore apprendre à prendre plus mon temps.

Comment envisagez-vous la suite de l’hiver ?
Je serai à Düsseldorf ce vendredi puis à Val-de-Reuil le mardi suivant. En Allemagne, mon but sera de gagner. Je ne pense pas au chrono. Il y aura Christophe (Lemaitre). Cela me suffit déjà. C’est l’athlète le plus rapide d’Europe. Il reste l’homme à battre. Il y aura aussi Lerone Clarke et Kim Collins, qui sont de très bons partants. Sans oublier Yuniel Perez. Le favori, c’est lui. Il est le meilleur performeur mondial de l’année (ndlr : avec ses 6’’51 de Mondeville).

Sans vouloir vous porter la poisse, vous n’avez pas pu finir vos deux dernières saisons en salle à cause de blessures. Avez-vous mis en place des modifications dans votre préparation ?
Avec Guy, on a fait comme d’habitude. On va donc dire tout simplement que, cette fois, c’est une bonne année. Guy me dit tout de même parfois d’arrêter une séance. On ne prend pas de risques. L’an dernier, je ne faisais plus du tout de soins à un moment. Je n’allais même pas à la balnéothérapie. Là, je fais vraiment attention. Le plus important cet hiver, c’est de ne pas me blesser !

La salle et le 60 m, qui est une discipline si particulière, ça vous plait ?
Le 60 m, je le considère comme la première partie du 100 m. S’il y avait quarante mètres de plus, le but serait de pouvoir continuer. Cette distance me permet de bosser mon départ. Il faudra ensuite passer à autre chose après l’hiver. J’aime le 60 m, je me fais plaisir. Pour moi, c’est après cent mètres que ça commence à être dur.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Jimmy en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (3)
Claude Leroy - 08/02 (10h18)
Les temps de réaction de Jimmy à Mondeville ont été 163 millième en série et 158 millième en Finale. Il reste donc de la marge. Bonne saison. C.Leroy, JAG du Meeting
Marco Balsamo - 06/02 (15h14)
Si Christophe ne réagis pas, iil ne progresse plus depuis 1 bonne année, il se fera mettre une branlée par son collègue , et dieu sais que je suis fan de Christophe mais Carraz et lui même doivent se remettre en question et ajouter quelques ingrédients . J espère avoir une belle surprise. Merde a christophe. MB.
Maurice Maitre - 06/02 (14h26)
A Dusseldorf vendredi soir ;si son départ est simplement correct ,il sera devant Christophe Lemaitre avec à la clé un super chrono.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/11 >  
17/11 >  
15/11 >  
12/10 > (1)
06/10 >  
14/09 >  
25/08 >  
23/08 >  
22/08 >  
28/07 >  
le reste de l'actualité
28/11 >  
26/11 >  
25/11 >  
25/11 >  
23/11 >  
23/11 >  
22/11 >  
20/11 >  
20/11 >  
18/11 >  
18/11 >  
15/11 >  
14/11 >  
10/11 >  
10/11 >  
09/11 >  
08/11 >  
06/11 >  
06/11 > (1)
05/11 >  
04/11 >  
04/11 >  
02/11 >  
31/10 >  
27/10 >  
rechercher
Athlètes de l'année
élection
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS