MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Teddy Tamgho : « Je me suis beaucoup plus contrôlé »
Commentez cette actualité(3)
Teddy Tamgho : « Je me suis beaucoup plus contrôlé »

Plus que la performance en elle-même, c’est la manière qui a impressionné. Eloigné des sautoirs depuis une fracture de la cheville droite en juillet 2011, le triple sauteur du CA Montreuil 93 a décollé à 16,76 m (+2m/s) à Bron, samedi dernier, malgré une température frisquette de 9°C. En seulement trois sauts, et avec une course d’élan réalisée au frein à main, Teddy Tamgho a montré qu’il n’avait rien perdu de ses qualités athlétiques. Le seul changement, finalement, est peut-être à chercher du côté de la gestion de ses émotions…

Teddy, comment avez-vous vécu votre retour sur les sautoirs ?
J’attendais ce moment depuis vingt mois, après avoir enchaîné les blessures. Ça fait plaisir de retrouver la compétition et de voir que je n’ai rien perdu.  Je mords mon premier essai mais j’avais déjà largement dans les jambes les minima pour Moscou. Derrière, je saute en ayant malheureusement un déséquilibre vers l’avant tellement je suis surpris par le rebond. Je fais un peu le difficile en ne ramenant pas. Ma course d’élan est sur la retenue. Malgré tout ça, je retombe à 16,76 m. Au troisième essai, je mords à nouveau mais de seulement trois centimètres. Je m’envole à 17,20 m ou 17,30 m. Tout cela montre que je n’ai pas oublié les sauts à plus de dix-sept mètres.

Vous êtes-vous surpris vous-même lors de concours ?
Je m’attendais à pouvoir potentiellement réaliser les minima pour les Mondiaux. En revanche, je ne pensais pas sentir mon corps aussi fort, surtout que j’étais en plein dans un cycle aussi épuisant physiquement que mentalement. Au niveau de la course d’élan, je me suis marché dessus. J’avais une appréhension, je me demandais si mon cerveau reconnaîtrait les temps de sauts à plus de dix-sept mètres. En fait, il a tout retenu. C’est une bonne  nouvelle pour la suite. En tant que sportif  de haut niveau, on est obligé d’anticiper. Je me dis qu’à n’importe quel moment, si je me blesse - sans parler bien sûr d’une blessure aussi grave que celle de 2011 -, je serai capable de revenir à nouveau.

Vous évoquez votre course d’élan. C’est vrai que l’on vous a déjà vu aller beaucoup plus vite…
C’est moi qui refuse de courir et qui me freine. Je contrôle ce que je fais. Ce n’est pas comme si je n’arrivais pas à me donner à 100 % alors que je le souhaitais. Je n’ai repris très sérieusement l’entraînement qu’il y a trois mois. Avant, c’était plus de l’entretien physique. Je sais que si je rentre dedans physiquement, je serai sans le moindre doute automatiquement à 17,50 m ou 17,60 m.

Qu’avez-vous ressenti lorsque vous vous êtes retrouvé en bout de sautoir pour votre premier essai ?
Je me suis beaucoup plus contrôlé. Je n’ai pas eu besoin de partir dans ma folie. Je pense que j’ai passé un cap au niveau de l’expérience et du contrôle de soi. Avoir assisté depuis deux ans à plein de concours en tant que spectateur m’a permis d’analyser les autres sauteurs. A Bron, je n’avais pas besoin de m’euphoriser. Dans des compétitions où il faudra sauter à 17,50 m ou 17,60 m, je ne serai pas non plus dans un état second. A 17,80 m ou 17,90 m, ça sera une autre histoire. Mais on n’en est pas encore là.

Pas de séquelles après ce concours ?
Après chaque compétition, je vais faire un examen médical complet, en passant des radios au niveau des articulations. J’en ai déjà fait une pour la cheville et il n’y a aucun problème. Samedi, je n’ai eu aucune appréhension. Je n’ai pas pensé une seule fois à ma cheville pendant le concours. J’ai repris mes veilles habitudes, comme sauter pieds nus à l’échauffement. Les gens qui ont vu les vidéos, et même les sportifs lambdas, ont pu se rendre compte que j’en avais gardé sous le pied. Ça fait vraiment plaisir. Ça montre que j’ai encore une marge conséquente de progression.

Vous êtes dans un esprit de revanche après un peu moins de deux ans sans compétition ?
J’ai vécu vingt mois difficiles. J’ai assisté à l’apogée de Taylor, aux performances de Clay, Greco ou même Sheryf-El-Sheryf. Ce sont tous des mecs que j’ai affrontés en junior et que j’ai battus. J’ai hâte de me confronter à eux. Les retrouver, ce sera un bon test. Il y aura forcément un petit sentiment de revanche.

Une grave blessure à 21 ans n’a pas les mêmes conséquences qu’en fin de carrière…
A 30 ans, ça n’aurait pas été la même histoire. Mais, en fait, je pense que c’est encore plus facile de revenir à cet âge-là car on a une certaine maturité. En théorie, au triple saut, on est au top à 28-30 ans car on possède le contrôle de tout son corps. On a des repères très précis ce qui n’est pas le cas à 20 ans. Le seul problème peut être physique. Après, j’ai conscience que je suis encore jeune. Jusqu’à 25 ou 26 ans, on récupère assez rapidement. Kajsa Bergqvist, après une rupture du tendon d’Achille, a réussi à revenir et à battre le record du monde en salle avec 2,08 m. Pareil pour Jonathan Edwards, qui, après une fracture de la cheville en 1998 ou 1999, a été derrière champion olympique en 2000.

Avez-vous désormais une idée de votre date de rentrée cet été ?
Au départ, je voulais enchaîner les compétitions pour retrouver mes sensations. Mais je me dis  que je n’ai pas forcément besoin de multiplier les concours vu ma première sortie. Si mon club (le CA Montreuil 93) me permet de ne pas participer au premier tour des Interclubs pour rentrer lors de la grande finale, ça serait l’idéal.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Teddy en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (3)
Dylan Sikpa - 19/04 (10h57)
Gooooooo Tamgho !
Bernard Suzat - 06/04 (09h47)
De nombreuses photos sur Radio Parilly :-)
Marco Balsamo - 04/04 (02h30)
J ai assisté au concours de Teddy et c est vrais qu il était très cool!!! Il était la pour ce faire plaisir. Il mort un saut à 17m30 ou 40 et il était à 70%!!! franchement impressionnent !!! Très beau retours pour un gars très sympa et généreux . MB.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
20/04 > (2)
09/03 >  
06/03 > (5)
07/01 > (1)
19/12 > (4)
11/12 >  
28/11 >  
20/11 > (1)
13/11 > (2)
07/11 > (1)
le reste de l'actualité
28/05 >  
28/05 >  
25/05 >  
22/05 >  
20/05 >  
15/05 > (16)
14/05 >  
11/05 > (6)
11/05 > (1)
08/05 >  
30/04 >  
29/04 > (3)
27/04 >  
25/04 >  
23/04 > (4)
23/04 > (12)
18/04 >  
17/04 >  
16/04 > (3)
15/04 >  
13/04 >  
09/04 >  
08/04 >  
07/04 > (15)
07/04 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS