MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe espoirs : Guion-Firmin, d’or et d’argent
Commentez cette actualité
Championnats d’Europe espoirs : Guion-Firmin, d’or et d’argent

Le Tampere Stadion a vécu une troisième journée riche en émotions. Les Français ont été à l’honneur avec cinq nouvelles médailles, dont l’or pour Lenora Guion-Firmin sur 400 m et pour Simon Krauss sur 110 m haies.

Bien installée au couloir 3, on a pu lire la détermination dans les yeux de Lenora Guion-Firmin. La Martiniquaise venait à Tampere pour glaner le titre de championne d’Europe espoirs du 400 m. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a tout fait pour. Partie vite, elle a rattrapé ses adversaires une à une, déposant la Roumaine Mirela Lavric dans la dernière ligne droite. Elle a terminé en 51’’68, record personnel battu de presque trois dixièmes. A peine le temps de faire quelques photos avec le drapeau bleu-blanc-rouge sur le dos, que Lenora était de retour sur la piste pour la finale du 200 m. Elle nous avait confié vouloir s’y faire plaisir. Elle a réussi mieux, en se parant d’argent. Pourtant placée au couloir 8, elle a pris un départ parfait et n’a été devancée sur la ligne que par la Britannique Jodie Williams. Comme sur 400 m, la Martiniquaise a amélioré son record personnel avec un nouveau chrono en 22’’96 (-0,5m/s). Au couloir 7, Jennifer Galais a terminé septième en 23’’56. Reste maintenant le relais 4x400 m, avec lequel Lenora Guion-Firmin espère bien décrocher une dernière breloque. Chez les hommes, John Jeffrey a pris la huitième place de la finale en 21’’01 (-0,3m/s).
Le compteur de médailles françaises n’est pas resté bien longtemps bloqué sur trois (ndlr : en comptant l’or de Pierre-Ambroise Bosse, hier). Les lanceurs de marteau en ont ajoutées deux nouvelles, en bronze. En début d’après-midi, Quentin Bigot a occupé la tête du concours pendant quelques minutes avec un jet à 74,00 m. Mais le Biélorusse Zakhar Makhrosenka lui a répondu en envoyant son marteau à 74,63 m. Le Messin a échoué à neuf centimètres de la médaille d’argent. Une breloque au goût amer pour Quentin, au contraire de celle décrochée par Alexia Sedykh quelques minutes plus tard. La Française est montée sur le podium grâce à un cinquième jet expédié à 66,67 m. Elle ne pouvait espérer mieux tant la Britannique Sophie Hitchon (70,72 m) et la Slovaque Barbara Spiler (69,69 m) paraissaient intouchables.

Krauss, reflets dorés
En l’absence de Pascal Martinot-Lagarde, Simon Krauss n’avait qu’un objectif en tête : la victoire. La journée a été longue pour lui. Il a patienté jusqu’à 20h40 pour enfin pouvoir s’aligner dans une finale plutôt relevée. Après un départ moyen, il a commis quelques fautes techniques mais a finalement déposé le Néerlandais Koen Smet (13’’58) pour s’offrir le titre de champion d’Europe espoirs, avec en bonus un nouveau record personnel en 13’’55 (-0,4m/s). L’Orléanais a alors fait durer le plaisir avant de fêter son sacre, attendant que son nom apparaisse sur l’écran. Il n’a alors pas caché sa joie, ni ses ambitions. Avec ce titre, il espère bien montrer que la nouvelle génération de hurdleurs français possède le niveau international.
Antoine Martinet est, lui aussi, resté assis longtemps en zone mixte, les yeux rivés sur l’écran géant pour suivre la deuxième demi-finale du 1500 m. En effet, le Rémois n’avait pris que la huitième place de sa demi-finale en 3’42’’78, et espérait un repêchage au temps. Bryan Cantero, l’autre Français engagé sur 1500m, a mené la deuxième course mais n’a rien pu faire face à l’accélération de l’Irlandais Paul Robinson. Il s’est néanmoins qualifié en terminant quatrième en 3’44’’93. Antoine Martinet s’est relevé, comprenant qu’il ne passerait pas. Une finale homogène où Bryan Cantero aura ses chances, surtout en l’absence du favori norvégien Henrik Ingebrigtsen, victime d’une chute.

L’esprit d’équipe !
Ils seront trois Français en finale du triple saut masculin. Gaëtan Saku Bafuanga n’a pas tremblé pour se qualifier, en réussissant un saut à 16,72 m (-0,2m/s) dès son premier essai. La limite de qualification étant fixée à 16,20 m, le Francilien s’est arrêté après ce bond et a rejoint son hôtel. Aboubacar Bamba a, lui, attendu son troisième essai pour se qualifier directement. Après deux premiers essais concluants mais pas suffisants, il a atterri à 16,34 m (+0,5m/s), se classant ainsi à la troisième place des qualifications. Enfin, Kévin Luron les a rejoints grâce à un saut à 15,83 m (-0,1m/s) et a pris la dixième place.
Elles étaient également trois Françaises engagées dans les premières épreuves de l’heptathlon. Après le 100 m haies, la hauteur, le poids et le 200 m, Rokhaya Mbaye pointe à la septième place avec 3426 points (14’’05 au 100 m haies, 1,72 m en hauteur, 12,92 m au poids et 25’’36 sur 200 m). Laura Arteil est quatorzième avec 3286 points (14’’50 sur 100 m haies, record personnel, 1,57 m en hauteur, 13,61 m au poids, record personnel, et 24’’78 sur 200 m), juste devant Sandra Jacmaire avec 3256 points (14’’00, 1,72 m, 10,33 m et 25’’43).

Le disque ne tourne pas rond
Déception dans l’aire de lancer pour Lucie Catouillart, qui a connu le même sort qu’Alexandra Tavernier dans la cage. Avec une limite de qualification fixée à 54,00 m, la Nordiste avait toutes ses chances, elle qui a battu son record personnel la semaine dernière à Aubagne (57,84 m). Mais après deux jets dans le filet, elle n’a pas réussi à faire mieux que 45,09 m, insuffisant pour rentrer en finale. Chez les hommes, Lolassonn Djouhan s’est montré frustré par une performance bien en-dessous de ce qu’il est capable de faire. Légèrement blessé au doigt, il n’a pas réussi à rentrer en finale avec un jet à 56,98 m. L’élève de Namakoro Niaré garde pourtant les mêmes objectifs, et espère toujours se qualifier pour les Mondiaux de Moscou. Autre coup dur pour Aurélie Chaboudez. La vice-championne d’Europe et du monde juniors a pris la quatrième place de la finale du 400 m haies en 57’’13. Après avoir touché la deuxième haie, elle a cru pouvoir tenter un come-back dans la dernière ligne droite, mais sans succès. Elle a quitté le Tampere Stadion la tête basse, elle qui était venue pour décrocher une médaille.
Enfin, Marion Fiack a terminé à la cinquième place du concours du saut à la perche. Elle a franchi une barre à 4,30 m, avant d’échouer deux fois à 4,40 m et une fois à 4,45 m. La victoire s’est jouée à 4,70 m. Une seule fille a réussi à franchir une telle hauteur, la Russe Angelina Zhuk-Krasnova. Sur 5000 m, François Barrer a terminé dixième en 14’34’’30, alors que Cécile Chevillard a pris la cinquième place en 10’21’’82.

A Tampere (Finlande), Vincent Petitpez pour athle.fr

Retrouvez quelques photos de cette journée en cliquant ici

Ils ont dit :

Lenora Guion-Firmin, championne d’Europe espoirs du 400 m en 51’’68 et médaillée d’argent sur 200 m en 22’’96 (-0,5m/s) : « Je suis tellement heureuse. Le 400 m a été une course tactique, et j’avais vraiment envie de gagner. Ce titre représente beaucoup de sacrifices. C’est un petit aboutissement, même si je dois me servir de ce titre pour aller encore plus loin. Battre mon record personnel, cela rend mon sourire encore plus éclatant. Sur le 200 m, j’avais vraiment envie de me faire plaisir. Je remercie la délégation, qui m’a fait confiance pour que je double. Je savais que je pouvais le faire. En plus, je bats aussi mon record personnel. C’est une journée parfaite. On va essayer de faire quelque chose avec le relais, même si on ne se connait pas très bien. »

Jennifer Galais, 7ème de la finale du 200 m en 23’’56 (-0,5m/s) : « Je suis très déçue. J’étais venue ici pour faire bien mieux. Je ne sais même pas si le fait d’être dans le couloir 7 a vraiment joué. A chaud, je n’ai pas d’explications. »

Simon Krauss, champion d’Europe espoirs du 110 m haies en 13’’55 (-0,4m/s) : « Je prends un départ moyen et ensuite je fais des fautes. Je n’ai pas mis assez d’intentions dans les premières haies, donc j’ai tapé. Mais depuis le début de l’année, je m’entraîne avec un groupe qui me pousse, qui m’apprend à gérer la pression. Ce titre, c’est une étape pour percer chez les seniors. Je n’ai pas encore les moyens pour aller à Moscou, mais quand je vois ce que réalise Pascal Martinot-Lagarde, ça me donne des idées. »

Alexia Sedykh, médaillée de bronze au lancer du marteau avec 66,67 m : « J’ai fait un concours très régulier. Je suis juste un peu déçue de ne pas avoir réussi à lancer encore plus loin. Mais je suis tellement contente de repartir avec cette médaille. Elle représente beaucoup d’années d’efforts pour concilier les entraînements et les études. Je remercie mes parents de m’avoir toujours soutenue. »

Quentin Bigot, médaillé de bronze au lancer du marteau avec 74,00 m : « Je suis plutôt déçu. J’étais venu pour décrocher le titre. A l’entraînement, je lance facilement au-delà des 75 mètres et aujourd’hui, je ne sais pas ce qui s’est passé. J’avais l’impression de ne pas avoir les jambes. Pourtant, j’étais motivé, j’avais envie. J’ai du mal à expliquer pourquoi je n’ai pas réussi à lancer plus loin. »

Lolassonn Djouhan, 10ème de la finale du lancer du disque avec 56,98 m : « Je reste sur ma faim. Je me sentais capable de battre mon record aujourd’hui. J’étais vraiment bien physiquement. Ma coupure au doigt ne m’a pas forcément gêné. Je suis plus frustré que déçu. J’ai beaucoup tenté, mais ça n’a pas marché. Il me reste jusqu’au 29 juillet pour faire les minima pour les Mondiaux. J’ai vraiment envie d’aller à Moscou. »

Marion Fiack, 5ème de la finale du saut à la perche avec 4,30 m : « Franchement, j’aurais pu gagner une place. Mais j’avais les ischio-jambiers vraiment fatigués. A 4,30 m, j’ai fait l’impasse pour me reposer un peu et parce que je savais que le podium se jouerait bien plus haut. Je suis quand même déçue de ce résultat. »

Cécile Chevillard, 5ème de la finale du 3000 m steeple en 10’21’’82 : « Si je ne regarde pas mon temps, je suis satisfaite. J’étais venue pour finir dans les huit, donc le contrat est rempli. Je voulais aussi battre mon record et faire moins de 10’18. Mais on ne peut pas tout avoir le même jour. Je ne vais pas faire la fine bouche. »

François Barrer, 10ème du 5000 m en 14’34’’30 : « La course est partie très lentement. J’étais onzième au bilan, et je termine dixième. Je suis assez satisfait. J’ai essayé de suivre un maximum le groupe de tête. Il fallait que je reste derrière, mais je n’ai pas résisté à la dernière accélération. Je ne suis qu’espoir 1, donc j’espère faire mieux dans deux ans. Pour finir l’année, je vais courir un 1000 m en ouverture du meeting de Monaco la semaine prochaine. »

Rokhaya Mbaye, 7ème de l’heptathlon après 4 épreuves avec 3426 points : « Ce sont mes premiers championnats internationaux, alors je profite. Je suis venue ici pour apprendre, pour prendre du plaisir. Je le fais sans stress, tout en décontraction. Demain, je vais essayer de faire encore mieux. Les épreuves commencent à 13h, et ça me va parfaitement. Je ne suis vraiment pas du matin. »

Laura Arteil, 14ème de l’heptathlon après 4 épreuves avec 3286 points : « J’ai fait une bonne journée. Je suis surtout déçue de mon concours en hauteur. Je me sentais capable de faire 1,63 m ou 1,66 m, et j’ai buté à 1,60 m. 1,57 m, c’est mon pire résultat de l’année en hauteur. Demain, il y a la longueur et le javelot qui sont mes épreuves. Je peux encore grappiller des places. »

Sandra Jacmaire, 15ème de l’heptathlon après 4 épreuves avec 3256 points : « Je me suis très bien sentie sur les deux premières épreuves J’étais dans mes performances habituelles. Sur le 100 m haies, j’aurais aimé faire moins de 14’’. La vraie déception du jour, c’est le poids. Je suis passée à côté de mon concours. Demain, je vais tenter de refaire une bonne journée et finir cette saison sur un bon heptathlon. »

Bryan Cantero, 4ème de sa demi-finale du 1500 m en 3’44’’93, qualifié : « Je me suis placé rapidement en tête de la course. Le train n’était pas très élevé, alors je me suis retrouvé à mener. J’ai perdu un peu d’énergie en étant devant, et j’ai pioché dans les 200 derniers mètres. L’essentiel c’était la qualification. Demain en finale, il y a quelque chose à faire. Des favoris sont passés à la trappe, et ça, c’est une bonne chose. »

Antoine Martinet, 8ème de sa demi-finale du 1500 m en 3’46’’98, éliminé : « J’étais bien jusqu’au 1200 m, mais après, j’ai manqué de fraicheur pour terminer. La saison a été longue et ça se ressent. Je suis quand même satisfait du chrono et d’être arrivée jusque-là, même si j’aurais préféré terminer ma saison sur une finale. »

Gaëtan Saku Bafuanga, 2ème des qualifications du triple saut avec 16,72 m (-0,2m/s), qualifié : « L’objectif, c’était de ne sauter qu’une seule fois et de me qualifier sur mon premier saut. Je suis satisfait. La finale sera un autre concours. Je suis venu pour la médaille d’or mais surtout pour réaliser les minima pour Moscou. Si je gagne l’or sans les minima, je serais un peu déçu. C’est vraiment important pour moi de faire ces 17,20 m. Maintenant, je vais rentrer me reposer et encourager mes coéquipiers d’entraînement qui sont aux championnats de France Elite. »

Aboubacar Bamba, 3ème des qualifications du triple saut avec 16,34 m (+0,5m/s), qualifié : « Ça fait deux jours qu’on se repose, et j’avais vraiment envie de sauter, de trouver du rythme. J’ai sorti un très bon saut à mon dernier essai. Cela me place en troisième position des qualifications. C’était important de se qualifier directement. Demain, il faudra tout donner dès le début. Je suis sûr qu’on peut faire un triplé français. »

Kevin Luron, 10ème des qualifications du triple saut avec 15,83 m (-0,1m/s), qualifié : « J’ai eu des petit soucis de course d’élan sur mes deux premiers sauts. J’ai réglé ça sur le troisième. Je suis content d’être en finale, mais il va falloir que je donne un peu plus si je veux aller plus loin. A moi de bien me préparer pour demain. »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
12/10 >  
23/09 >  
06/09 >  
31/08 >  
22/08 > (5)
22/08 >  
21/08 >  
20/08 > (1)
19/08 >  
18/08 > (2)
le reste de l'actualité
22/10 >  
22/10 >  
22/10 > (2)
20/10 >  
19/10 > (1)
18/10 >  
18/10 >  
18/10 >  
17/10 > (1)
15/10 >  
15/10 > (1)
15/10 > (3)
11/10 >  
11/10 > (1)
11/10 > (1)
07/10 >  
04/10 >  
04/10 >  
28/09 > (3)
27/09 > (1)
27/09 >  
24/09 >  
24/09 > (1)
23/09 >  
20/09 >  
rechercher
Fil
Info
22/09 (12h17)
Histoire (par la CDH) : Le marathon de Neuf-Brisach
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
06/09 (11h38)
La Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme (FLA) recherche
03/09 (21h44)
Meeting National de la Roche sur Yon (P-L) : les résultats
03/09 (09h02)
Le Castres Athlétisme recrute
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS