MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Christelle Daunay : « J’ai su rebondir mentalement »
Commentez cette actualité(1)
Christelle Daunay : « J’ai su rebondir mentalement »

Au téléphone, on entend les sons de la rue et les klaxons des voitures. Christelle Daunay est encore à New York et s’offre enfin quelques jours de tourisme dans Big Apple. L’occasion de découvrir la ville un peu plus calmement qu’il y a deux jours lorsque, pour sa troisième participation au marathon de New York, la fondeuse du SCO Sainte-Marguerite a pris une excellente quatrième place en 2h28’14’’, malgré des conditions climatiques difficiles. Privée de Jeux olympiques en 2012, la recordwoman de France du marathon a réussi à rebondir. Et elle compte bien, à trente-huit ans, faire encore parler d’elle.

Athle.fr : Christelle, êtes-vous redescendue de votre petit nuage, deux jours après votre très belle quatrième place ?
Christelle Daunay : Je suis contente de pouvoir savourer ce résultat sur place et j’avoue que je fais un peu la touriste aujourd’hui. C’est la première fois que je peux rester et ça me permet d’apprécier cette ville, que j’ai déjà découverte à plusieurs reprises pendant quarante-deux kilomètres. J’en profite d’autant plus que la performance est belle. Les courbatures sont mieux encaissées !

Pendant l’effort, vous n’avez pas trop eu le temps d’observer le décor qui vous entourait…
Dimanche, j’ai profité de l’ambiance mais, pour être franche, on n’avait pas très envie d’y aller dans les minutes qui précédaient le départ. Il faisait un froid glacial. On était toutes transies et frigorifiées. En plus, il y a eu du vent de face pendant 90 % de la course. C’est ce paramètre qui a changé la donne sur le plan tactique.

Quelle a été votre stratégie ?
On a laissé partir les deux Ethiopiennes. Personne ne voulait aller les chercher. On est passées très lentement au dixième kilomètre. J’ai essayé de secouer le peloton pour qu’on ne soit pas en 1h20 au semi marathon. Il y aurait eu trop de monde à la fin. Il fallait prendre ses responsabilités et c’est ce que j’ai fait.

Au final, vous terminez tout près la troisième place…
Parfois, on est déçu d’être au pied du podium. Mais là, ce n’est pas le cas. Je me suis bagarrée avec la Lettone (Jelena Prokopcuka, 3e en 2h27’47’’) pendant toute la course et je ne suis pas loin. Cette quatrième place, elle est quand même belle. Je devance la championne du monde et la vice-championne du monde en titre. Je n’ai rien à regretter par rapport à la façon dont j’ai couru. Et dans le dernier kilomètre, j’ai repris une Ethiopienne. Avec la cinquième place, j’aurais aussi été contente.

2h28’14’’ face au vent et sur un parcours aussi difficile que celui de New York, c’est plus qu’encourageant…
En plus, j’avale le deuxième semi, qui reste très vallonné, en 1h12,. Je savais que j’étais en forme et que je valais mon record de France, voire moins sur un parcours plat. Je savais que je pouvais prendre des risques. En finissant comme ça, je pense que je suis capable de descendre sous les 2h24 actuellement.

C’était votre premier marathon depuis deux ans. Avez-vous eu l’impression de partir un peu dans l’inconnu, malgré toute votre expérience ?
J’ai ressenti de l’appréhension au départ de la course. Pas par rapport à ma préparation, car j’avais confiance au vu du travail effectué. J’étais sereine. Mais le marathon est une distance particulière, pas facile à gérer et avec son lot de surprises. Cependant, c’est l’épreuve où je suis la plus forte. L’appréhension de la compétition s’est finalement vite estompée.

Après avoir dû tirer un trait sur le marathon olympique à cause d’une blessure, y a-t-il un sentiment de revanche par rapport à cette distance ?
Je voulais plus ou moins arrêter après les Jeux de Londres, en 2012. Finir sur un marathon olympique, c’est toujours un bel événement. Je ne pouvais donc pas rester sur cette non-participation. Je voulais repartir. J’ai su rebondir mentalement, même si je suis passée par des moments difficiles après les Jeux. Je n’ai jamais lâché l’affaire et je suis toujours performante à trente-huit ans. J’ai toujours été placée lors des grands marathons auxquels j’ai participé. Je montre qu’on peut compter sur moi et que je suis toujours là. Mais il n’y a pas de revanche. Il ne faut pas raisonner comme ça. C’est seulement du plaisir.

Comment imaginez-vous la suite ? Vous avez largement réalisé les minima pour les championnats d’Europe de Zurich…
Je n’ai pas envie d’y penser. Pendant quatre mois, j’ai été à 150 % dans cette préparation et dans celle des Mondiaux de Moscou. Maintenant, j’ai juste envie de savourer. Il y a un temps pour tout. Je vais faire un break avant de repartir. C’est comme ça que je fonctionne.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Christelle en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Anne-marie Bellan - 05/11 (22h22)
Felicitations pour cette belle performance, quand aurons-nous son poster sur athlétisme magazine ,,????? Quelle lucidite et modestie dans son intervew, digne d'une grande championne
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
22/07 > (1)
15/07 > (1)
10/06 > (1)
20/04 > (2)
09/03 >  
06/03 > (5)
07/01 > (1)
19/12 > (4)
11/12 >  
28/11 >  
le reste de l'actualité
12/08 >  
12/08 > (4)
11/08 > (3)
10/08 > (2)
03/08 >  
31/07 > (4)
31/07 > (1)
28/07 >  
27/07 >  
23/07 >  
20/07 >  
20/07 > (2)
20/07 >  
17/07 > (1)
13/07 >  
11/07 > (2)
10/07 > (1)
10/07 >  
09/07 >  
08/07 > (1)
02/07 >  
29/06 >  
29/06 > (2)
26/06 > (4)
25/06 >  
rechercher
Athlé
Estival
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS