MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Equipe de France : Thalasso et cohésion à Saint-Malo
Commentez cette actualité(1)
Equipe de France : Thalasso et cohésion à Saint-Malo

Dix athlètes de l’équipe de France*, accompagnés de leur coach, ont été réunis pendant toute la semaine, aux Thermes de Saint-Malo. Au programme, thalassothérapie mais aussi longs échanges entre le staff tricolore, les sportifs et les entraîneurs. Une nouvelle expérience destinée à souder les Bleus, en dehors du cadre habituel des grandes compétitions. Reportage.

Il n’y a pas d’âge pour porter un peignoir blanc. C’est en effet dans cet accoutrement, habituellement plutôt réservé aux dignes représentants du troisième âge, qu’une dizaine d’athlètes de l’équipe de France ont passé la première semaine de novembre. Bilan : la tenue va à ravir à nos médaillés européens, mondiaux et olympiques. S’ils ne l’arboreront sans doute pas lors de leur prochaine compétition, elle leur a été bien utile pendant leur séjour aux thermes de Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine.

Dans la cité malouine, Renaud Lavillenie, Mélina Robert-Michon, Yohann Diniz et consorts ont été réunis avec leurs entraîneurs pour une semaine consacrée à la thalassothérapie à base d’eau de mer, puisée à quelques centaines de mètres dans la Manche. Au programme : entraînements léger le matin, soins en thalasso l’après-midi et échanges approfondis en soirée.

L’instigateur de ce séjour, c’est le local Renaud Longuèvre, manager général des équipes de France. Son premier déplacement avec ses athlètes aux thermes de Saint-Malo date d’il y a tout juste dix ans, en 2003, à l’époque de la canicule.
« Linda Ferga et Ladji Doucouré préparaient les Mondiaux de Paris Saint-Denis, se souvient l’entraîneur d’Eloyse Lesueur. Ils m’ont dit : coach, on n’arrive plus à dormir ! J’ai regardé une carte de France lors de la météo et j’ai vu qu’il faisait 27°C en Bretagne. »

A l’automne, la température est légèrement plus basse sur les côtes bretonnes. Et la pluie s’invite presque tous les jours au programme, ce qui amènera un Christophe Lemaitre très inspiré à déclarer, lors d’une réjouissante conférence de presse collective :
« Je suis arrivé ici avec des idées préconçues sur la Bretagne et je repars avec. »

Depuis, une manifestation des bonnets rouges se profile. Qu’importe, les athlètes sont surtout restés enfermés dans les thermes de Saint-Malo, pour suivre des soins mêlant massages, piscines avec jets, douches sous-marines et autres affusions manuelles, ces dernières ayant les faveurs du spécialiste du 800 m Pierre-Ambroise Bosse.

Amélioration de la souplesse
« Les soins permettent de récupérer beaucoup plus vite, d’avoir moins de courbatures et donc de pouvoir enchaîner les séances de manière beaucoup plus rapprochée, estime Eloyse Lesueur. »
« Il y a une idée reçue, c’est que la thalasso, ça ramollit et ça casse. Mais les chronos disent le contraire, avance Renaud Longuèvre. Nous sommes venus ici, il y a quelques années avec des chercheurs de l’Insep. Les résultats n’ont montré aucune baisse des qualités physiques et, au contraire, une amélioration de la souplesse et une augmentation des réserves alcalines dans le sang, favorisant l’effet-tampon et ralentissant ainsi la montée de l’acide lactique. »

Certains athlètes se sont malgré tout réveillés, au petit matin, avec des cernes sous les yeux. La raison ? Des discussions parfois jusque tard dans la nuit avec leur entraîneur. Car au-delà de la partie santé et régénération, cette semaine commune aux Thermes de Saint-Malo a été dédiée au partage d’expérience, si cher aux yeux du directeur technique national Ghani Yalouz : « Les moments d’échange et d’intimité sont importants car ils favorisent le partage et le bien vivre ensemble. La cohésion existe mais la routine aussi. Il faut écouter nos athlètes et leurs entraîneurs et ces quelques jours servent aussi à cela. »

Former une famille
Bilan des championnats du monde de Moscou en compagnie du président de la FFA Bernard Amsalem, approche psychologique des grandes compétitions, relations avec les médias : les sujets de discussion n’ont pas manqué le soir, après le repas. Les grands anciens Stéphane Diagana et Jean Galfione, accompagnés de Mehdi Baala, ont aussi participé aux débats.
« Avant, la transmission de la part des champions se faisait au compte-gouttes, rappelle le champion olympique du saut à la perche à Atlanta. Cette semaine, chacun apprend de l’autre. Ce genre de rassemblement permet de créer une équipe. J’ai fait partie, au cours de ma carrière, d’un grand groupe d’entraînement qui formait une famille. Pourquoi ça ne serait pas la même chose en équipe de France ? »

La nouvelle génération approuve. Pour le décathlonien Kevin Mayer, aux thermes, « l’atmosphère est beaucoup plus détendue qu’en compétition. C’est enrichissant et reposant ». Le champion olympique Renaud Lavillenie, qui s’est offert quelques sessions de surf mais aussi un footing avec Jean Galfione, confirme qu’ « en championnat, on n’a pas le temps de se découvrir, on est là pour gagner. Là, on peut s’ouvrir aux autres ».

Le marcheur Yohann Diniz, qui se souvient que c’est à Saint-Malo que son fils a appris à faire du vélo, ne dit pas le contraire : « Pour moi qui pratique une pratique plus que confidentielle, tout seul sur les chemins, ça fait de bien de voir du monde et de pouvoir partager des choses avec d’autres athlètes. C’est à reproduire le plus souvent possible pour créer une saine émulation. »

Jeudi soir, lors de la conférence de presse, les athlètes arboraient tous une tenue siglée Destination 2016. Sur la route de Rio, les Bleus devraient être rassemblés de nouveau à plusieurs reprises hors compétition, à Saint-Malo ou ailleurs. En janvier prochain, il se murmure qu’un stage en Afrique du Sud pourrait réunir près de soixante-dix représentants de l’élite de l’athlétisme français.

A Saint-Malo, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

*Renaud Lavillenie, Mélina Robert-Michon, Mahiedine Mekhissi-Benabbad, Christophe Lemaitre, Antoinette Nana Djimou, Pierre-Ambroise Bosse, Yohann Diniz, Eloyse LesueurJimmy Vicaut et Kevin Mayer.

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Regine Massolo - 09/11 (08h46)
MERCI AUX THERMES DE ST MALO ET AU SUPER COACH HERVE DOURVER (mon cousin), vive l'athle et vive ST. MALO; A QUAND UNE A.G. A ST MALO ,,,,,,,,,,,,,,,
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
25/09 >  
26/08 >  
23/08 > (1)
25/07 >  
24/07 > (1)
17/05 >  
17/05 >  
23/04 >  
17/04 >  
13/03 > (4)
le reste de l'actualité
18/10 > (3)
17/10 >  
16/10 > (2)
14/10 >  
14/10 > (3)
14/10 >  
14/10 >  
14/10 >  
14/10 >  
13/10 >  
11/10 > (2)
10/10 >  
09/10 >  
07/10 >  
07/10 >  
06/10 >  
06/10 > (2)
06/10 >  
05/10 >  
05/10 >  
04/10 >  
04/10 >  
04/10 >  
03/10 >  
03/10 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS