MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Mélina Robert-Michon : « Plus de confiance en moi »
Commentez cette actualité
Mélina Robert-Michon : « Plus de confiance en moi »

La discobole, vice-championne du monde, est en grande forme en ce début d’année. En moins de dix jours, la protégée de Serge Debié a en effet lancé son engin à deux reprises au-delà des 64 mètres : lors des championnats nationaux de lancers longs à Châteauroux (64,12 m) il y a une semaine, et ce week-end lors de la traditionnelle Coupe d’Europe hivernale des lancers, qui avait lieu à Leiria au Portugal (64,20 m). De bon augure à l’heure d’aborder sa préparation estivale.

Athle.fr : Mélina, vous venez de remporter la Coupe d’Europe hivernale avec un nouveau jet à plus de 64 m. C’est une belle façon d’attaquer la saison… non ?
Oui. Forcément. Je pense même que cela ne m’était jamais arrivé de faire deux performances comme ça à plus de 64 mètres sur deux week-ends d’affilée. Je suis donc très contente, d’autant que c’est toujours intéressant de réussir ce type de performance sur une compétition comme la Coupe d’Europe des lancers… C’est une épreuve un peu particulière que j’aime beaucoup, car elle permet de couper un peu l’hiver que je trouve toujours long sans compétition. Et puis, c’est aussi une belle occasion de se retrouver avec les autres lanceurs de l’équipe de France, de partager avec les plus jeunes, et d’avoir un esprit d’équipe. Car il y a aussi un classement collectif (la France a terminé 2e en espoirs hommes et 3e en seniors femmes).

Justement, dans quel état d’esprit avez-vous abordé cette compétition ?
L’objectif était de gagner, bien sûr, mais j’y allais surtout avec l’ambition de confirmer la performance que j’avais pu faire le week-end précédent. J’étais en confiance, mais j’avais quand même une certaine pression aussi. Car c’était la première fois que j’arrivais comme ça avec le statut de favorite. Au final, cela a été très intéressant, car cela m’a permis de voir comment j’étais capable de réagir et de gérer cette nouvelle situation. Le début du concours a été assez difficile et très long, car nous étions dix-sept, mais j’ai réussi à me remettre dedans pour mieux gérer ma fin de concours (64,20 m au 5e essai). C’est très satisfaisant.

Comment expliquez-vous cette régularité à plus de 64 mètres ?
Pour moi, c’est juste la continuité de tout le travail que j’ai effectué l’année dernière et sur lequel nous avons continué à travailler cet hiver. On a vraiment bien bossé ces derniers mois et je sentais que j’avais fait de bonnes choses à l’entraînement. Que ce soit au stage en Afrique du Sud ou même à Boulouris la semaine dernière. C’est agréable de voir que ce n’était pas qu’une impression.

Sur quoi pensez-vous avoir le plus progressé ces derniers mois ?
Je pense avoir progressé dans ma capacité à répéter des jets plus intensifs et plus lointains, que ce soit à l’entraînement ou en compétition. C’est ce qui devient intéressant. Car même en n’étant pas très bien techniquement, j’arrive quand même à faire 61 m sur mes premiers jets. Cela veut donc dire que même sur des compétitions où je me sens moins bien, je peux faire une perf’. C’est un plus psychologiquement.

Avez-vous le sentiment d’avoir franchi un cap depuis votre podium aux championnats du monde ?
Je pense que cette médaille m’a surtout apporté beaucoup plus de confiance en moi. Je sais que cette médaille est là et qu’on ne pourra pas me l’enlever. Le fait de savoir que j’ai réussi  à me transcender au moment où il le fallait me permet aussi de me dire que je suis capable de le refaire. C’est une confiance supplémentaire. Sans compter que les autres lanceuses le savent aussi et qu’elles me craignent peut-être aussi un peu plus aussi… Psychologiquement, cela doit jouer un peu je pense.

Comment va se dérouler la suite de votre saison ?
Je vais commencer par prendre deux ou trois jours de repos. Puis on va repartir sur un cycle de séances un peu plus longues et un peu plus dures, avec plus de lancers, des engins plus lourds et des séries de musculation plus conséquentes. Ce qui n’est pas toujours le plus drôle… Je partirai ensuite en stage du 15 au 30 avril à la Réunion, où je participerai au meeting de Saint-Denis, puis il y aura le premier tour des interclubs, au retour, avant de partir à Shanghai et d’enchainer les compétitions.

Quel est votre objectif ? Un podium à Zurich ?
Je vais d’abord continuer à aller à la bagarre et à la confrontation sur la Diamond League, afin d’augmenter mes performances de base sur tous les meetings. Mon objectif pour les championnats d’Europe est de conserver ma médaille, bien sûr. Mais, je sais que ce sera compliqué, car le niveau sera pratiquement le même que pour un championnat du monde et il faudra donc forcément refaire des performances à plus de 65 ou 66 m, comme lors des derniers Mondiaux. C’est pour cette raison qu’il faut que je réussisse à hisser le niveau de mes performances de base. Continuer à lancer au-delà de 64 m serait l’idéal…

Propos recueillis par Véronique Bury pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Mélina en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
24/01 >  
14/12 >  
08/12 >  
06/12 >  
18/11 >  
17/11 >  
15/11 >  
12/10 > (1)
06/10 >  
14/09 >  
le reste de l'actualité
06/02 >  
03/02 >  
03/02 >  
02/02 >  
02/02 >  
02/02 >  
31/01 > (1)
31/01 >  
31/01 >  
30/01 > (1)
27/01 > (1)
26/01 >  
26/01 >  
26/01 >  
25/01 >  
25/01 > (1)
23/01 > (2)
23/01 >  
20/01 >  
18/01 >  
16/01 >  
16/01 > (1)
13/01 >  
13/01 > (1)
11/01 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
Les
Sondages
Athlète du mois - Janvier 2023
Athlète du mois - Janvier 2023Elisez l'athlète du mois de janvier 2023
Léonie Cambours
Thibaut Collet
Just Kwaou-Mathey
Nawal Meniker
Charlotte Pizzo
Cyréna Samba-Mayela
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS