MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Mickaël Hanany : « C’est une récompense »
Commentez cette actualité(1)
Mickaël Hanany : « C’est une récompense »

Depuis plus d’une olympiade, on promettait le record de France de la hauteur à Mickael Hanany. Il s’attaquait régulièrement à 2,34 m, afin de tenter d’effacer des tablettes les 2,33 m en plein air de Jean-Charles Gicquel. Mais, chaque fois, cette barre se refusait au médaillé de bronze des championnats d’Europe d’Helsinki. L’athlète de l’Entente Franconville Cesame Val d’Oise a enfin réussi à vaincre le signe indien. Hier, samedi 22 mars, il a franchi 2,34 m à El Paso (Texas), sur une piste à 1200 m d’altitude qu’il connaît par cœur, puisque c’est là-bas qu’il a fait ses études universitaires. Désormais à un centimètre du record de France absolu, détenu également par Jean-Charles Gicquel depuis 1994, l’élève de Calvin Robinson veut voir encore plus haut.

Athle.fr : Mickael, ça y est, vous avez enfin battu votre premier record de France seniors…
Mickael Hanany : Il y a du soulagement par rapport à mon investissement de ces dernières années. Ça faisait un bout de temps que je butais sur ce record. J’en avais marre de passer à côté. Cette performance, je la préparais depuis ma reprise de l’entraînement. J’en avais parlé à mon coach. Il n’y avait plus de temps à perdre. Je n’avais plus goûté depuis un bon moment à cette sensation que l’on ressent lorsqu’on bat son record, 2008 en fait. Ces 2,34 m, c’est une satisfaction et une récompense.

Comment s’est déroulé votre concours ?
J’ai commencé à 2,18 m. J’ai ensuite fait l’impasse jusqu’à 2,25 m, que j’ai franchi au premier essai. J’ai ensuite tenté 2,30 m, que j’ai également effacé à ma première tentative. Puis je me suis attaqué à 2,34 m. Mes deux premiers essais étaient pas mal mais il y avait un peu de stress. Je ne me suis pas lâché complètement. J’avais tellement envie de battre ce record. Avant le troisième, je me suis dit qu’il ne fallait pas qu’il me passe une nouvelle fois sous le nez. J’ai frôlé la barre en redescendant. Elle a un bougé un peu, mais pas suffisamment pour tomber des taquets. Après, j’ai célébré ma performance et il a fallu remesurer la hauteur de la barre. J’ai tenté deux sauts à 2,36 m mais je n’étais plus là psychologiquement.

Qu’est-ce qui a fait la différence par rapport à vos nombreuses tentatives à 2,34 m ces dernières saisons ?
Une des clés, c’est que je suis resté en bonne santé depuis deux ans. J’ai commencé à prendre confiance à une certaine hauteur, en prenant l’habitude de franchir 2,30 m. Cette année, la préparation a été un peu plus axée que d’habitude sur l’explosivité. Je me suis rendu compte que je manquais un peu de légèreté l’an dernier et j’ai perdu du poids. Mon poids de forme est en ce moment de 85 kilos, contre 92 lors de ma reprise en octobre. Je suis revenu à ce que je pesais en 2008.

Vous avez fait volontairement l’impasse sur la saison indoor…
L’objectif était d’être en forme en mars, dès le début de saison, pour le meeting d’hier et celui du 2 avril. J’ai sauté à Hirson (2,26 m le 18 janvier) juste pour voir où j’en étais. C’était un test. Je m’étais dit avant la compétition que si je sautais entre 2,20 m et 2,25 m, ça serait bien. Et que si je sautais plus haut, je serais sur la bonne lancée. Ne pas sauter plus en salle était donc un choix délibéré. Le niveau mondial est tellement élevé depuis deux ans. Il fallait que je sorte à mon tour du lot et, pour cela, je devais me donner le temps de bien bosser. Depuis les Jeux olympiques de Londres, j’ai enchaîné les saisons. Et aux Mondiaux de Moscou, je me suis cassé un peu la gueule. Ça commençait à faire beaucoup…

Le record de France absolu est encore un centimètre plus haut…
J’ai battu un record de France, celui en plein air. A moi de montrer que je peux faire mieux et avoir les deux. C’est un objectif à court terme. Techniquement, je ne suis pas encore au maximum. Je n’ai pas encore la folie que j’avais, par exemple, l’an dernier à Charléty lors des championnats de France. Avec mon entraîneur Calvin Robinson, on a changé des choses au niveau de la course d’élan depuis deux semaines et je peux être encore plus à l’aise. Je sais qu’aux France à Reims, je vais être à bloc.

Comme vous venez de le faire remarquer, le niveau de la hauteur internationale est impressionnant en ce moment…
Je savais que les mecs allaient sortir cet hiver et se préparaient comme des dingues pour s’attaquer au record du monde. L’an dernier, je me suis fait sortir en qualifications des Mondiaux alors que j’étais en forme. Ça m’a mis les nerfs, surtout que j’ai encore passé 2,30 m en fin de saison. Franchement, tout ça m’a donné les crocs.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Mickaël en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Jean Deruelle - 23/03 (18h46)
Félicitations à Mickael, un athlète exemplaire...battre le record à Reims ce serait épatant sur les traces d'un Henry ELLIOT qui sautait 2m18 en rouleau ventral... Encore bravo ! J.Deruelle
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/10 > (3)
17/10 >  
16/10 > (1)
11/10 > (2)
10/10 >  
09/10 >  
04/10 >  
27/09 >  
25/09 >  
23/09 >  
le reste de l'actualité
14/10 >  
14/10 > (3)
14/10 >  
14/10 >  
14/10 >  
14/10 >  
13/10 >  
07/10 >  
07/10 >  
06/10 >  
06/10 > (2)
06/10 >  
05/10 >  
05/10 >  
04/10 >  
04/10 >  
03/10 >  
03/10 >  
02/10 >  
02/10 >  
01/10 >  
01/10 >  
30/09 >  
30/09 >  
30/09 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS