MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats Méditerranéens -23 ans : Les Bleus sourient, malgré la pluie
Commentez cette actualité
Championnats Méditerranéens -23 ans : Les Bleus sourient, malgré la pluie

L’équipe de France a bouclé en beauté ses Championnats Méditerranéens espoirs, en accumulant en deuxième journée 21 médailles, dont 11 en or. Plus que le bilan comptable, et au-delà de la satisfaction d’une grande première réussie pour cette compétition, l’état d’esprit affiché par les jeunes Bleuets avait de quoi réjouir les responsables techniques français.

Après la pluie vient le beau temps. La réciproque est vraie, aussi. Au soleil de plomb de samedi ont succédé de féroces ondées tout au long de la deuxième journée des premiers Championnats Méditerranéens d’athlétisme espoirs. Un déluge qui n’aura épargné que les premiers athlètes à entrer en lice, mais qui n’aura pas empêché l’équipe de France de récolter davantage encore de médailles que la veille. Aux seize podiums de la première journée ont répondu 21 médailles en ce dimanche, dont 11 en or, permettant aux Bleus de terminer en tête du classement des médailles à domicile.

Pour en arriver là, il aura fallu ne pas craindre la pluie, donc. Plusieurs jeunes pousses de l’athlé Français se sont même joué des conditions avec aisance, glanant sans coup férir la médaille d’or. La plus impressionnante, dans ce récital, fut peut-être la récente recordwoman de France espoir du steeple, Maëva Danois. Certes, on sait depuis longtemps que les steepleurs ne craignent pas l’eau. Mais la manière dont la Normande a pris les devants dès le début de sa course, emmenant le peloton pour finir par l’épuiser dans un temps finalement tout proche de son record (10’01’’18) en dit long sur le potentiel de la jeune femme. Celui de Jeffrey John n’est pas mal non plus. En 20’’63 (+0,2 m/s), le membre du collectif 4x100 tricolore a abaissé son record personnel pour l’emporter sur 200 m malgré un début de course hésitant, à l’heure où la pluie attendait sagement son heure. Juste derrière lui, Pierre Vincent, gêné par ses starts, n’avait pu rééditer ses 20’’47 (+2,1) de la veille malgré sa 3e place (20’’87). Comme les deux grands sprinters, plusieurs duos bleus sont montés d’un même pied sur le podium, histoire de partager à deux le plaisir d’une médaille internationale, voire une Marseillaise. Côté 200, ce fut le cas chez ces dames, avec une Jennifer Galais flashée à 23’’06 (record personnel), devant l’Italienne Siragusa et l’autre Française, Brigitte Ntiamoah (23’’92). Toujours rayon courses, mais avec quelques haies en plus, Aurélie Chaboudez (56’’67 et victoire sur 400 m haies) améliorait elle aussi son record personnel. Une joie complétée par la 3e place de Fanny Lefevre (58’’58), qui s’était bien remobilisée après sa course plus poussive la veille en demi. On monte les haies de quelques crans, et bienvenue sur 110 haies. Simon Krauss (1er en 13’’64) et Aurel Manga (2e en 13’’76) s’y sont offert l’un des trois doublés français or et argent du jour. Mais les deux garçons ont du aller batailler dans des eaux proches de leurs records pour repousser la concurrence dans une course très serrée.

Les deux autres sans faute sont venus des aires de lancer. Au marteau, Alexandra Tavernier était radieuse à l’heure de monter sur le podium. Pas grâce à sa performance du jour (66,37 m), mais pour avoir pris part victoire à la clé une compétition qu’elle avait savourée du début à la fin. Aline Salut avait apprécié, elle aussi. Sa deuxième place avec 63,36 m l’y avait bien aidée, même si les deux jeunes femmes regrettaient le manque de concurrence qui aurait pu les pousser à aller un peu plus loin. Alexie Alais et Prescilla Lecurieux, respectivement 1ère et 2e du javelot (56,30 m contre 55,48 m) pouvaient émettre la même réserve. Mais la vainqueur du jour se consolait largement avec un record personnel amélioré de près de trois mètres, malgré les conditions compliquées que l’on sait… A vingt ans à peine, elle porte désormais quelques beaux espoirs pour la discipline.

Les autres médaillés du jour ont conquis leur récompense seuls, sans leur coéquipier, comme des grands, et on ne leur en voudra pas tant ils sont allés arracher leur breloque avec leur cœur. C’est le cas de Thomas Jordier, en or sur 400 m, au bout d’un tour de piste disputé jusque dans les derniers mètres (46’’42 contre 46’’49 à l’Italien Davide Re). Ce fut également le cas pour Léo Morgana, qui attaquait à bon escient à 200 m de l’arrivée de son 800, remontait pour prendre la première place dans la ligne droite mais qui, à bout de forces, se faisait passer sur la ligne par l’Espagnol Daniel Andujar. L’argent, tout de même (1’50’’23…). Même métal pour Awa Sene à la longueur, qui eut juste le temps de mettre un saut à 6,10 m à l’abri avant l’ondée pour s’offrir la deuxième place d’un concours très serré. Et que dire de la perche, où Solène Guiloineau décrochait le bronze (3,86 m) entre averses et interruption d’un concours un peu fou. Quant à Jean-Marc Pontvianne, il dut attendre le 5e essai pour décrocher avec 16,09 m le bronze au triple saut, reléguant Jean-Noël Crétinoir (16,04 m) à la 5e place, lui qui en perdit deux sur l’ultime essai des sauteurs…

Les supporters bleus auront pu se consoler avec les relais, où un grand Chelem leur tendait les bras. Réussi, ou presque. Vainqueur sur 4x100 féminin (45’’29 pour Ezoua-Ntiamoah-Galais-Akakpo), 4x100 masculin (39’’91 avec Vincent-Manga-Romain-Dutamby), puis du 4x400 femmes (3’38’’22 pour Lefevre-Raharolahy-Bertheau-Chaboudez) et enfin du 4x400 hommes (François-Morgana-Mandrou-Chalus) sous un même déluge, l’équipe de France devait tempérer son enthousiasme à l’annonce de la disqualification du 4x100 masculin pour un contact avec un sprinter italien en cours de passage.

Bernard Amsalem, président de la FFA, prenait lui un peu de recul. « On peut être satisfaits car la compétition a été bien organisée, et on peut en remercier les collectivités et le club locaux, soulignait le co-président de l’UMA. Et sur le terrain, on a vu une très belle génération de cette équipe de France, avec de très belles performances, qui prouvent que cette compétition a stimulé les athlètes. Quant à l’état d’esprit, on les a vus fiers et motivés d’être en équipe de France. » Ghani Yalouz, le directeur Technique National, abondait. « Quand on voit l’esprit des gamins, leur envie de gagner, leurs sourires, on se dit que cette compétition peut être essentielle pour la suite et leur route vers le haut niveau. Ils ont assumé la responsabilité que représente le fait de porter le maillot. Le but maintenant est de pérenniser tout ça, pour les accompagner vers 2020, 2024… La Fédé met les moyens en place pour cela. »

Au final, qu’on se rassure, d’autres délégations que la France (première au classement des médailles avec 37 médailles dont 19 en or) pouvaient afficher un large sourire. L’Italie et l’Espagne, en premier lieu, dont les moissons de breloques fut aussi fort conséquentes. La Turquie est à placer dans le même lot, elle qui a confirmé que ses forces athlétiques continuent de monter en puissance en demi-fond, à la marche mais aussi dans des disciplines comme la longueur ou les lancers. Le week-end aura également permis de voir une flopée de concurrents couper la ligne en levant les bras, conscients que ramener une médaille internationale à la maison n’a jamais rien d’anodin, d’entendre l’hymne national chypriote à la faveur d’une victoire en hauteur ou de voir Saint-Marin s’offrir un podium -scènes rares dans le concert international. Pour en revivre de nouvelles, rendez-vous dans deux ans à Tunis pour les 2e Championnats Méditerranéens d’athlétisme espoirs.

A Aubagne, Cyril Pocréaux pour athle.fr

Tous les résultats en cliquant ici
Quelques photos de cette deuxième journée en cliquant ici
Quelques photos de la première journée en cliquant ici

Ils ont dit :

Léo Morgana, médaille d’argent sur 800 m en 1’50’’23 :
« Je me fais griller au cassé sur la ligne… C’est passé super lentement au 400 m, c’était vraiment une course de championnat. J’ai été le premier à réagir, j’ai pris l’initiative à 200 m de l’arrivée mais j’ai fait l’erreur de laisser la corde libre. J’ai aussi eu du mal à trouver ma foulée dans une course lente, car j’ai plus l’habitude des meetings ces derniers temps. Mais c’est une bonne expérience, je me suis régalé, et c’est une belle compétition. Félicitations aussi à mon coéquipier Gaëtan Manceaux, qui a fait une belle course. On fera mieux la prochaine fois ! »

Aurélie Chaboudez, médaille d’or du 400 m haies en 56’’67 (record personnel) :
« Je bats mon record alors que je ne fais pas une course parfaite. J’avais de bonnes sensations mais je piétine un peu au 200 m. Mais je suis contente d’avoir de la marge, c’est positif, d’autant que j’ai été capable d’en remettre une petite couche à la fin. J’ai travaillé pour ce record, ça fait plaisir quand ça tombe. Les conditions étaient bonnes, il n’y avait pas de vent, contrairement à hier. En plus, ce sont les premiers Championnats Méditerranéens ! C’est une très bonne initiative, et si je peux remercier Bernard Amsalem et la FFA d’en avoir eu l’idée… On dit les choses quand ça ne va pas on peut aussi les dire quand c’est bien, non ? »

Fanny Lefevre, médaille de bronze du 400 m haies en 58’’58 :
« Je suis super contente, c’est mon meilleur temps de la saison. Hier je n’étais pas bien mais là, je suis chez moi, j’entendais mes amis crier un peu partout, et je me suis dit qu’il fallait que j’y aille. »

Alexandra Tavernier, médaille d’or au marteau avec 66,37 m :
« C’est un temps magnifique, non (ndlr : alors que des trombes d’eau s’abattent sur le stade) ? Bon, sérieusement, je suis heureuse d’avoir représenté la France, d’être montée sur le podium. La perf n’est pas au rendez-vous, mais il a manqué un peu de folie de ma part et de concurrence, même si ma coéquipière a fait un beau concours. Mais à part ça, c’est vraiment un moment exceptionnel. »

Aline Salut, médaille d’argent au marteau avec 63,36 m :
« Je suis contente car c’est la première fois que j’entends la Marseillaise sur le podium, même si ce n’est pas pour moi. C’est une bonne première édition pour ces championnats. J’aurais aimé faire 65 m, mais on manquait un peu de concurrence. Je vais maintenant faire les championnats de France. »

Jeffrey John, médaille d’or sur 200 m avec en 20’’63 (+0,2 m/s) (record personnel) :
« C’est mon nouveau record (ndlr : avec quatre centièmes de mieux par rapport à l’ancien), je suis donc assez content. Il ne pleuvait pas encore quand j’ai couru mais j’ai une belle douleur au pied qui m’empêche de faire une vraie perf. J’ai eu mal en première partie de course, je sors 3e du virage. C’est une grosse déception car le temps pour les championnats d’Europe (20’’50, temps requis) était à portée. Cette piste est super rapide, et dans les conditions d’hier, cela aurait été possible. »

Pierre Vincent, médaille de bronze sur 200 m en 20’’87 (+0,2 m/s) :
« Je suis content de la perf, de descendre deux fois sous les 21’’ en deux jours, mais je n’étais pas dans de bonnes conditions. J’ai dû demander à ce qu’on me change les starting-blocks, il y manquait des clous. Du coup, je n’étais pas prêt au moment de la présentation de la course, j’étais encore en train de les régler… Je suis déçu, d’autant que vu mon temps d’hier, j’espérais faire moins de 20’’50 avec vent régulier. »

Jennifer Galais, médaille d’or du 200 m avec en 23’’06 (vent nul) (record personnel) :
« Je suis contente. Je me sentais bien à l’échauffement et la pluie ne m’a pas gênée. Je voulais sortir en tête du virage, c’était important. Je fais 23’’06 contre 23’’22 à mon précédent record que je n’avais pas battu depuis deux ans, je suis vraiment satisfaite. »

Brigitte Ntiamoah, médaille de bronze du 200 m avec en 23’’92 (vent nul) :
« Je suis un peu déçue, je ne suis pas trop bien partie. Je visais un podium, mais le chrono, c’est bof… Il y au aussi un peu de stress, car je passe le bac demain… »


Awa Sene, médaille d’argent à la longueur avec 6,10 m (0,0 m/s) :
« C’est ma première médaille en sélection, je suis super contente. C’était difficile car il s’est mis à pleuvoir au deuxième essai, juste au moment où j’ai assuré mon meilleur saut. Après, j’ai eu un problème de marques. J’arrivais trop vite et du coup je piétinais avant la planche. C’est parce que j’étais trop bien, trop en forme, trop excitée. Mais je suis très contente. »

Dean-NickAllen, médaille de bronze au disque avec 50,78 m :
« Je suis très heureux. C’est la première médaille internationale. Il manque la perf, et je suis un peu déçu car la 2e place était abordable. Mais je n’ai pas su m’adapter aux conditions et à la pluie. Je fais ma meilleure perf au premier essai, et après je mords trois essais. Mais je suis quand même satisfait. »

Solene Guiloineau, médaille de bronze à la perche avec 3,86 m :
« Vu les conditions, c’était un peu la loterie. Sur le papier je n’étais pas forcément sur le podium, mais il a fallu réussir à jongler, à ne pas se refroidir pendant l’interruption. En fait, il fallait réussir à ne pas trop réfléchir à la pluie… Je vais maintenant voir avec mon coach, Jean-Jacques Dhenain, ce qu’il va falloir travailler pour la suite de la saison. »

Maëva Danois, médaille d’or du 3000 m steeple en 10’01’’18 :
« Je suis encore sur un nuage. J’y suis monté la semaine dernière quand j’ai battu le record de France espoir du steeple (ndlr : 9’54’’91), je voulais en descendre mais là je suis montée encore plus haut. J’ai encore des frissons d’avoir entendu la Marseillaise. Je suis très heureuse. Je n’ai pas l’habitude de courir comme ça, de prendre l’initiative, mais là j’avais le maillot de l’équipe de France, je ne voulais pas décevoir. J’ai pris les devants, j’ai mené tout le temps. Je suis encore petite dans l’athlétisme, je dois apprendre à courir dans toutes les configurations. »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
02/05 >  
30/04 >  
04/04 >  
20/03 >  
07/03 > (3)
05/03 >  
03/03 > (1)
01/03 >  
25/02 >  
19/01 > (6)
le reste de l'actualité
24/05 > (2)
22/05 > (3)
22/05 >  
20/05 >  
20/05 >  
20/05 >  
20/05 >  
20/05 >  
19/05 > (1)
19/05 >  
17/05 >  
17/05 >  
17/05 >  
17/05 >  
13/05 >  
12/05 >  
11/05 > (4)
11/05 >  
10/05 >  
09/05 >  
09/05 >  
08/05 >  
07/05 >  
07/05 >  
06/05 > (3)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS