MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Romain Martin : « Un nouveau cap »
Commentez cette actualité
Romain Martin : « Un nouveau cap »

Romain Martin, qui fêtera ses vingt-six ans dans un mois, fait partie depuis trois ans des têtes d’affiche du décathlon français. Mais cet athlète qui voit le monde d’en haut (il mesure 2 mètres) est sans doute le plus méconnu parmi les « + de 8000 ». La raison ? Un passage de trois ans en université américaine, qui s’est achevé à la fin de la saison dernière et qui l’a éloigné des pistes hexagonales. C’est là-bas, en 2013, qu’il a dépassé pour la première fois les 8000 points. Le combinard du Lille Métropole Athlétisme vient de confirmer sa progression le week-end dernier, en améliorant à Oyonnax son record personnel grâce à un total de 8104 points. Dans deux semaines, il participera à la Coupe d’Europe d’épreuves combinées à Torun (Pologne). Découverte.

Athle.fr : Vous venez de réaliser le niveau de performance requis pour les championnats d’Europe de Zurich. C’est un soulagement ?
Romain Martin : Effectivement, c’est un poids en moins dans ma préparation. Après, je sais qu’il y a d’autres gars derrière, qui peuvent aussi espérer se qualifier pour les Europe. Il faut donc attendre.

A Oyonnax, vous avez battu plusieurs de vos records personnels pour réaliser le meilleur total de votre carrière. Mais vous avez connu un concours du disque très difficile…
Ma première journée a été plutôt correcte, voire même très bonne. J’ai amélioré mes records sur 100 m (10’’84), à la longueur (7,47 m avec vent non communiqué, 7,33 m avec +2 ,6m/s) et sur 400 m (48’’99). Je ne m’attendais pas à réaliser un tel enchaînement 100 m-longueur.

Vous êtes d’ailleurs un des rares décathloniens français en moins de 11’’ sur la ligne droite…
Je ne sais pas si je suis une exception ! Mais ce qui est sûr, c’est que j’ai beaucoup progressé en vitesse aux Etats-Unis, après trois ans passés au sein de l’université d’Arlington.

Que s’est-il passé au disque, où vous avez dû vous contenter d’un jet à 36,25 m ?
La deuxième journée avait bien commencé, avec un nouveau record sur 110 m haies (14’’26). Mais être bien parti m’a peut-être ajouté de la pression sur les épaules, pour une épreuve que je ne maîtrise pas encore très bien. Mes deux premiers jets ont été hors secteur. J’ai donc lancé sans élan au troisième essai, pour assurer et ne pas faire un zéro. Il y a encore des points à gagner…

L’an dernier, vous aviez dépassé pour la première fois la barrière symbolique des 8000 points (8013 pts). Cette fois, c’est celle des 8100…
8000 points, c’est bien. Mais vu le niveau actuel du décathlon et la présence d’un gars comme Ashton Eaton, on se retrouve relégué assez loin des meilleurs avec ce total. 8100 points, c’est un nouveau cap. Mais je ne m’arrête pas là. Je possède encore une bonne marge de progression. En vitesse, je ne suis pas à mon top, ni à la longueur et à la hauteur. D’ailleurs, dans cette dernière discipline, je n’ai sauté que trois fois à Oyonnax (1,91 m, 1,97 m et 2,03 m, à chaque fois au premier essai) à cause d’une tendinite au genou droit, celui de ma jambe d’impulsion. C’est une douleur que je connais et que j’ai l’habitude de supporter.

Vous avez un parcours atypique, avec une expérience de trois ans aux Etats-Unis et un cadre d’entraînement à Lille, alors que la majorité des meilleurs décathloniens français sont au pôle de Montpellier…
Je suis entraîné par Frédéric Sacco. Je croise souvent Gaël Quérin, et il nous arrive de faire quelques séances en commun. Mais, en fait, j’avais dans l’idée de rester aux Etats-Unis un peu plus longtemps, où j’ai beaucoup apprécié le cadre et les infrastructures. Finalement, je suis rentré en France, dans la région d’origine de ma copine.

Qu’est-ce qui vous a tant séduit outre-Atlantique ?
Je suis arrivé à l’université d’Arlington, dans la banlieue de Dallas, avec un record à 7290 points. Dès ma première année, j’ai explosé tous mes records (7727 pts) et j’ai fait un podium aux championnats universitaires américains. Mes performances ont été reconnues au sein de l’université, qui n’était pas habituée à ce genre de résultats en première division. Avant de partir là-bas, j’étais en école de commerce et je n’avais pas le temps de bien m’entraîner. Finalement, j’ai pris conscience de l’importance de la préparation. J’ai aussi profité des conditions météo et de l’émulation. J’ai côtoyé des sprinteurs comme Wallace Spearmon. Discuté avec eux et être félicité, ça motive et ça fait plaisir.

Actuellement, le leader du décathlon français est Kevin Mayer…
C’est super d’avoir un athlète comme Kevin ! Il met le décathlon sur le devant de la scène. Mais on pousse derrière. J’ai envie de le battre dans certaines épreuves, voire un jour de le devancer au total de points. Pour l’instant, il est au-dessus du lot. Mais j’aimerais bien le chatouiller !

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Romain en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
22/09 >  
21/08 >  
22/07 > (1)
15/07 > (1)
10/06 > (1)
20/04 > (2)
09/03 >  
06/03 > (5)
07/01 > (1)
19/12 > (4)
le reste de l'actualité
26/10 >  
22/10 > (1)
19/10 > (10)
17/10 > (2)
16/10 >  
14/10 > (1)
13/10 > (9)
13/10 > (48)
12/10 > (1)
12/10 >  
09/10 > (2)
08/10 > (1)
05/10 >  
05/10 >  
01/10 > (1)
29/09 >  
27/09 >  
25/09 >  
25/09 >  
25/09 >  
25/09 >  
24/09 >  
23/09 >  
21/09 >  
21/09 > (8)
rechercher
Infos clubs
Covid
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS