MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Sophie Duarte : « Je ne m’enflamme pas »
Commentez cette actualité
Sophie Duarte : « Je ne m’enflamme pas »

Troisième à Allonnes, quatrième à l’Acier, à chaque fois première européenne : tous les voyants sont au vert pour Sophie Duarte. La fondeuse du CA Balma, coachée par David Heath, défendra son titre de championne d’Europe de cross le 14 décembre prochain, à Samokov (Bulgarie), dans des conditions qui devraient lui être favorables. Mais la recordwoman de France du 3000 m steeple préfère jouer la prudence. Avant de se lancer au printemps prochain sur marathon, la militaire (elle est caporal-chef du régiment de soutien du combattant de Toulouse) a l’occasion de frapper un grand coup dans les labours. Au sortir de sa sieste, en début d’après-midi, elle s’est confiée à athle.fr.

Athle.fr : Sophie, quel bilan tirez-vous de vos deux premiers cross de l’hiver, à Allonnes et à Leffrinckoucke ?
Sophie Duarte : Il est plutôt positif, même si les deux courses ne se sont pas déroulées de la même manière. A Allonnes, je suis mal partie puis j’ai poussé pour revenir devant et j’ai fait accélérer le rythme. Je ne voulais pas me satisfaire d’un final sur le dernier kilomètre. Je préférais une course difficile. A l’Acier, ma stratégie était de suivre le rythme et de finir plus vite. Au début, c’est Christine (Bardelle) qui a assuré l’allure. J’ai attendu pendant trois tours, jusqu’à l’accélération des Ethiopiennes. (Fionnuala) Britton a suivi et je me suis accrochée, avant qu’une Kényane nous rattrape et relance à son tour. Finalement, ça a accéléré plus tôt que prévu.  Pour résumer, ça a été deux courses difficiles, surtout que je me suis entraînée dur entre les deux.

Par rapport à l’an dernier, comment vous sentez-vous ?
Je ne peux pas comparer avec 2013. Mais je me sens très bien. L’endurance, c’est une somme d’acquis. Plus tu en fais à l’entraînement, plus tu engranges pour la suite. Parfois, d’ailleurs, ça ne paye que six mois ou un an après. C’est pour cela qu’on perce souvent tard quand on est fondeur.

Vos résultats sont prometteurs pour les championnats d’Europe, que vous avez remportés l’an dernier…
A ce niveau de compétition, on peut être six filles à prétendre au titre. Avec les aléas du cross, on peut en rajouter dix. Dans cette discipline, il y a toujours une part d’incertitude. C’est pour cela que je ne m’enflamme pas. J’ai un titre à défendre. C’est un challenge. Ce serait idiot de ne pas aller à Samokov pour tenter de le conserver. Je peux marquer de mon empreinte la compétition. Seule Britton a gagné deux fois de suite les Europe, et il ne faut pas oublier que l’édition 2015 se tiendra en France.

Avez-vous une idée de la concurrence qui vous attend en Bulgarie ?
Je n’ai pas trop envie de regarder mes adversaires. Mais je garde un œil sur (Gemma) Steel bien sûr, l’Anglaise qui est en forme. Il y aura aussi toujours une Portugaise bien placée, surtout qu’elles ont été plusieurs à faire de belles choses sur marathon ces derniers mois. J’observerai également les Ethiopiennes naturalisées. La compétition va se dérouler en altitude, dans un pays très froid. Mais la neige me réussit. C’est dans ces conditions que j’ai fait ma meilleure course, lors des Mondiaux de Bydgoszcz en 2013. J’avais terminé seizième. Et j’aime bien l’air en altitude (Samokov est à 960 mètres en altitude), ça ne me pose pas de problèmes.

Avez-vous changé des choses dans votre préparation ?
Mon groupe à Balma a continué à progresser, avec des gars en 30’30 ou 31’ sur 10 km. Ça me tire vers le haut, on est dans une bonne dynamique. On a ajouté à mon programme des sorties longues en octobre, dans l’objectif du marathon. Je me lancerai sur la distance au printemps.  Les Europe de cross ne sont donc pas un objectif prioritaire dans ma saison. Ce qui ne m’empêche pas de varier les terrains. Aller dans les labours est donc judicieux.

Avec quelles ambitions comptez-vous vous lancer sur les 42,195 km ?
Mon objectif de l’olympiade est de me qualifier pour les Jeux de Rio. En tant qu’ancienne steepleuse, je sais que le passage du steeple au plat est toujours délicat. Celui du 5000 m au marathon l’est aussi. Ne pas être trop gourmande, c’est dans ma philosophie. Je fais confiance à mon entraîneur pour adapter mes allures de course à mon niveau du moment. Sur marathon, il faut être patient.

Cette nouvelle distance vous attire ou vous fait peur ?
Je fais des sorties longues sur des allures élevées depuis plus d’un an et demi et j’adore ça. C’est donc une motivation supplémentaire. Ça s’inscrit dans une dynamique de la course à pied qui me correspond bien. Le marathon, tout le monde en parle et sait ce que c’est. Je ne me considère pas comme une coureuse cantonnée au 5000 m ou au cross. Je suis d’abord une coureuse de fond.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Sophie en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
10/06 > (1)
20/04 > (2)
09/03 >  
06/03 > (5)
07/01 > (1)
19/12 > (4)
11/12 >  
28/11 >  
20/11 > (1)
13/11 > (2)
le reste de l'actualité
02/07 >  
29/06 >  
29/06 > (2)
26/06 > (4)
25/06 >  
22/06 > (3)
16/06 > (1)
15/06 >  
11/06 > (2)
11/06 > (11)
11/06 >  
11/06 >  
08/06 >  
05/06 > (2)
04/06 >  
03/06 >  
29/05 >  
28/05 >  
28/05 >  
25/05 >  
22/05 >  
20/05 >  
15/05 > (16)
14/05 >  
11/05 > (7)
rechercher
Athlé
Estival
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS