MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe de Cross : Merci les filles !
Commentez cette actualité(2)
Championnats d’Europe de Cross : Merci les filles !

L’équipe de France n’a décroché qu’une médaille lors des championnats d’Europe de cross de Samokov (Bulgarie). Ironie du sort, elle est venue des juniors filles. La seule catégorie dans laquelle les Bleus n’étaient jamais montés sur un podium depuis la création de la compétition continentale, en 1994. Emmenées par Cassandre Beaugrand (septième), les jeunes pousses de la discipline ont réalisé un prometteur tir groupé. A part ça ? Les Français ont été abonnés aux quatrièmes places. Individuellement, pour Florian Carvalho, et par équipes, pour les seniors hommes et femmes, et les juniors et espoirs hommes. Chez les seniors femmes, Sophie Duarte n’a pas conservé son titre européen mais a tenu son rang, avec une belle cinquième place. C’est une certitude : les Bleus se présenteront revanchards l’an prochain à domicile, du côté de Hyères-Toulon.

La médaille

C’était leur tour !

« On a remis les filles à leur place ! » Elles jubilent, les juniors françaises, dans la tente où elles viennent d’apprendre qu’elles sont médaillées d’argent par équipes. Une grande première dans cette catégorie, qui fit longtemps figure de parent pauvre de l’équipe de France de cross. Pendant que leurs homologues masculins accumulaient les podiums et récompenses au fil des saisons, les filles rentraient bredouilles au bercail. Mais les temps changent. L’encadrement tricolore l’avait senti : son message, centré autour de charges d’entraînement plus importantes qu’avant, tout en restant maîtrisées, était en train de passer. Et visiblement, ça paye.
Pour aller chercher cette superbe deuxième place collective, les jeunes françaises ont réalisé une superbe performance d’ensemble. Avec, à leur tête, la si prometteuse Cassandre Beaugrand. Auteur d’une première partie de course culottée, avec un départ en deuxième position, elle a ensuite un peu coincé. Mais elle s’est brillamment accrochée pour terminer à une excellente septième place. « Je suis peut-être partie un peu vite, comme d’habitude, confiait à l’arrivée la recordwoman de France cadettes du 1500 m, après avoir réclamé une bouteille d’eau. A la fin, je me suis accrochée comme je pouvais. J’ai gagné vingt-deux places par rapport à l’an dernier. »

Cassandre Beaugrand, fidèle aux conseils de son père et entraîneur qui lui avait parlé d’une course à la Koh Lanta, s’est comportée en battante. Un comportement dont ont aussi fait preuve ses coéquipières, qui n’ont jamais rien lâché. Célia Brémond se classe seizième, la spécialiste du 800 m Charlotte Mouchet vingtième et Cécile Lejeune vingt-et-unième. Un quatuor de choc complété par Lucie Picard (24e) et Mathilde Sagnes (57e). Cette équipe juniors filles, qui comptait pas moins de quatre triathlètes, a tout l’avenir devant elle. Elle restera, quoi qu’il arrive, comme celle qui a ouvert la voie, un dimanche ensoleillé de décembre 2014.

Le temps fort

Carvalho, homme de cross

« On dit souvent que les pistards ne sont pas des crossmen. Mais je crois que je suis une petite exception. » C’est dit par Florian Carvalho avec un sourire en coin mais c’est sans doute vrai. Ses jambes, qui sont couvertes de boue, en témoignent. Il vient de terminer au pied du podium d’un parcours taillé pour les spécialistes des labours. Depuis junior, le demi-fondeur de l’US Nemours a accumulé les podiums continentaux en cross, jusqu’à devenir le quatrième athlète de l’histoire le plus médaillé dans la compétition à égalité, excusez du peu, avec Mo Farah. Ses récompenses ? Une première et une deuxième place chez les juniors, une première et une deuxième place chez les espoirs. La dernière, c’était en 2011 à Velenje, lorsqu’il avait été sacré chez les espoirs. Depuis, le protégé de Gérard Sautret s’est aussi façonné un beau palmarès sur piste, avec une médaille d’argent européenne sur 1500 m en 2012 et un record personnel sur la distance en 3’33’’47.
Cette année, il n’a pas pu résister à un retour à ses premières amours, malgré une préparation qui ne s’est résumée qu’à quelques semaines de course à pied. Alors que les Turcs Polat Kemboi Arikan et Ali Kaya s’envolaient en tête dès le départ, en compagnie de l’Espagnol Alemayehu Bezabeh, Florian Carvalho est sagement resté au cœur du groupe de chasse, avant de régler au sprint le Britannique Ross Millington pour la quatrième place. « J’ai fait toute la première partie de course pour l’équipe, en évitant de me griller, raconte-t-il. Je savais que je ne jouais pas le podium. A la fin, j’ai pu sprinter. On m’avait donné la consigne de battre absolument l’Anglais. » Sa pointe de vitesse a fait la différence dans les derniers mètres. Le crossman est aussi un pistard. Ou l’inverse.

Le chiffre

4

La place à laquelle ont été abonnés les Français, sur le parcours enneigé et boueux de Borovets. Pas moins de quatre équipes (seniors hommes et femmes, juniors et espoirs hommes) ont terminé au pied du podium, sans oublier Florian Carvalho en individuel. Cela fait donc cinq quatrièmes places, un record dont le camp tricolore se serait bien passé ! Frustrant, en particulier pour les seniors femmes qui terminent seulement un point derrière les Irlandaises, médaillées de bronze. Ces dernières avaient déjà joué un mauvais tour aux Bleues en 2012, à Budapest, où elles s’étaient imposées par équipes en étant à égalité de point avec les Françaises. « Nos athlètes ont montré un bel état d'esprit, analyse Ghani Yalouz, le directeur technique national, arrivé hier en Bulgarie après avoir reçu vendredi le prix de manager de l'année lors des RMC sport awards. Il y a de la densité dans nos résultats même s'il manque des podiums. L'an prochain, les championnats d'Europe de cross, qui se dérouleront à domicile, seront une priorité. » C'est en effet Toulon-Hyères qui accueillera l'édition 2015. L'échange des drapeaux entre les délégations bulgares et françaises a d'ailleurs eu lieu à la fin de la compétition, en présence, notamment, du DTN et de Bernard Amsalem, président de la FFA.

Le coup dur

Les juniors hommes au pied du podium

Ils étaient venus pour gagner et conserver leur titre par équipes, ils ont finalement échoué au pied du podium. Quelques minutes après la médaille d’argent des juniors filles, le camp bleu a vu son enthousiasme retomber d’un cran. Pourtant, sur le papier, les jeunes pousses du cross français avaient des arguments à faire valoir, avec un collectif déjà assez expérimenté et enrichi de nouveaux visages talentueux. Las, la réalité du terrain a rattrapé les Tricolores. Partis pour la plupart dans les premières places du peloton, ils ont rapidement rétrogradé au classement. Alexis Miellet, qui faisait figure de leader, a été victime d’un point de côté alors qu’il se sentait dans un grand jour. Résultat : une vingt-quatrième place au classement final, loin de ses ambitions de départ.

Les deux belles surprises sont venues de Fabien Palcau, bon douzième, et surtout d’Emmanuel Roudolff-Levisse, auteur d’une remontée impressionnante avec dix places gagnées dans le dernier tour pour aller chercher la sixième place. Des performances, auxquelles on peut ajouter la trente-deuxième place d’Anthony Pontier, malheureusement insuffisantes pour monter sur le podium. Les Bleuets, avec soixante-quatorze points, terminent à quatre points de la Turquie, troisième, dans un classement largement dominé par l’Italie (dix-huit points !).

Et aussi

A défaut de nombreuses médailles, les Bleus ont accumulé les places d’honneur à Borovets. Sophie Duarte, titrée l’an dernier, n’a pas démérité en terminant cinquième, malgré des douleurs au ventre. Chez les seniors hommes, en plus de Florian Carvalho, Timothée Bommier (10e) intègre pour la première fois de sa carrière le top 10. Prometteur. Abdellatif Meftah, malgré une entorse, se classe seizième. Chez les espoirs, François Barrer pouvait afficher sa satisfaction après sa huitième place, trois rangs devant Youssef Mekdafou. Une belle densité complétée par les juniors Emmanuel Roudolff-Levisse (6e) et Cassandre Beaugrand (7e). Côté international, la compétition a été écrasée une nouvelle fois par la Grande-Bretagne, qui a décroché neuf médailles dont quatre titres, avec à la clé un doublé historique chez les seniors femmes.

Les réactions

Florian Carvalho, 4e (4e par équipes) de la course seniors hommes : « Comparé à d’habitude, je finis moins dans le rouge. Toute la première partie de course, j’ai couru pour l’équipe en faisant attention à ne pas me griller. Je savais que je ne jouais que la quatrième place, vu l’écart avec les premiers, et j’ai réussi à sprinter à la fin. On dit souvent que les pistards ne sont pas des crossmen. Je crois que je suis une exception ! Il y a un mois, je ne pensais pas être capable de courir ici. Ce résultat, ce n’est donc que du bonheur ! »

Timothée Bommier, 10e (4e par équipes) de la course seniors hommes : « Je suis très content puisque j’ambitionnais une place dans les vingt. Je me suis placé autour de ce classement en début de course. Comme j’étais bien, je suis remonté petit à petit. J’ai fait un super cross, j’avais de bonnes jambes. En plus, je finis bien. Un top 10 aux Europe, franchement, je ne réalise pas trop. Par équipes, c’est une déception. Mais vu l’état d’esprit montré lors du week-end, je sais que tout le monde a tout donné. »

Sophie Duarte, 5e (4e par équipes) de la course seniors femmes : « J’ai eu très mal au ventre pendant la course. C’est une douleur que je ressens depuis le cross d’Allonnes. Je pensais que c’était dû au stress mais ça n’est pas passé. Ce résultat est frustrant car j’avais de la marge au niveau des jambes. J’étais en forme. Je voulais marquer de mon empreinte ces championnats d’Europe. C’est raté mais j’ai tout de même confirmé que j’ai passé un cap. On va dire que c’est de bon augure pour plus tard. »

François Barrer, 8e (4e par équipes) de la course espoirs hommes : « Honnêtement, je suis satisfait, même si j’avais en tête le podium. Il reste l’an prochain pour ça, à domicile en France. Je suis parti tranquille, comme nous l’avait conseillé Pascal (Machat, le référent de l’équipe) suite à la course des juniors. J’ai vraiment remonté sur la fin, avec notamment un bon dernier tour. Il y a tout de même de la frustration d’être proche du podium mais de ne pas monter dessus. La quatrième place par équipes, c’est une très grosse déception. »

Youssef Mekdafou, 11e (4e par équipes) de la course espoirs hommes : « Je suis très satisfait de mon résultat individuel. C’est ce que je visais. En revanche, je suis très déçu de ne pas rentrer à la maison avec une médaille collective. J’ai fini la course avec les poumons en feu et avec du sang sur les jambes. Je me suis battu pour le collectif. Mais on gagne et on perd en équipe. Même moi, je m’en veux de ne pas avoir fait mieux. »

Cécile Chevillard, 34e de la course espoirs femmes : « C’est quoi ce cross ! C’était dur musculairement. J’ai vraiment dû puiser très loin au fond de moi. J’ai rarement fini dans cet état. Avec la boue et tous ces trous partout, je me sentais impuissante. Je me battais plus avec le sol que mes concurrentes. C’était trop compliqué de relancer. J’ai vraiment beaucoup subi dans les trois dernières boucles. Je suis déçue, j’espérais faire dix ou quinze place de mieux à l’arrivée. »

Emmanuel Roudolf-Levisse, 6e (4e par équipes) de la course juniors hommes : « Avec l’altitude, c’était dur de savoir sur quelles bases partir. Une fois la première grande boucle entamée, j’ai commencé à être en difficulté et j’ai reculé au classement. Ensuite, j’ai eu comme un second souffle. J’ai réussi à repartir et à revenir au train. Voir Fabien Palcau devant, ça m’a aidé à m’accrocher. J’envisageais une place dans le top 15. Je suis donc super content ! La quatrième place par équipes, c’est en revanche une déception. On venait pour conserver notre titre. »

Cassandre Beaugrand, 7e (2e par équipes) de la course juniors femmes : « Je suis peut-être partie un peu vite, comme d’habitude. En voyant que j’étais deuxième, j’ai commencé à me crisper. On a commencé à me doubler. Le sol était dur, j’avais mal aux mollets. A la fin, je me suis accrochée comme je pouvais. J’ai gagné vingt-deux places par rapport à l’an dernier. Mon seul regret, c’est que je ne suis pas loin du top cinq. Mon père m’avait prévenue : les championnats d’Europe de cross, c’est Koh Lanta ! »

Célia Brémond, 16e (2e par équipes) de la course juniors femmes : « C’était un vrai parcours de cross, bien boueux. J’ai vraiment aimé ! Je suis partie vite comme toutes les filles. J’ai été étonné de pouvoir imprimer dès le début un bon tempo. Ensuite, j’ai adopté ma tactique habituelle : remonter au fil de toute la course. Ce premier podium par équipes chez les juniors filles, on va en profiter et fêter ça ce soir ! C’était notre objectif numéro un. On remet les points sur les i ! »

Cécile Lejeune, 21e (2e par équipes) de la course juniors femmes : « Pendant la course, je ne pensais qu’au podium par équipes. C’est ce qui m’a permis de continuer et de ne pas lâcher. A chaque fois que je doublais quelqu’un, je me disais : encore une place de moins ! Aujourd’hui, on a remis les filles à leur place (rires). »

A Samokov, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Yves Levasseur - 15/12 (10h02)
Bravo à cette équipe de France elle a décroché de belles places d'honneur L'honneur n'est ce pas le plus important? Le cross c'est l'école du courage il y a des coups de moins bien et puis ca revient Merci pour ce moment
Bernard Preau - 14/12 (22h39)
sans jouer les cassandre( beaugrand bien sur) rien de particulièrement réjouissant pour l'avenir. Carvalho CHAMPION D'EUROPE !( à décompter les deux turco- kényens et l'ibere- éthiopien). Beaugrand qd même si elle reste inspirée par l'entrainement des triathlètes- (et non de celui insuffisant de la fédé) La fédé pourra se réjouir le jour où elle obtiendra les résultats grand- brittons On en est loin- RULE BRITANIA et sauve qui peut derriere !!
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
16/01 >  
10/01 >  
24/12 >  
11/12 >  
10/12 >  
08/12 >  
07/12 >  
06/12 >  
27/11 >  
16/11 >  
le reste de l'actualité
21/01 >  
20/01 >  
20/01 >  
19/01 > (3)
17/01 >  
16/01 > (1)
15/01 >  
13/01 > (1)
13/01 >  
10/01 >  
10/01 >  
08/01 >  
07/01 > (1)
06/01 > (5)
03/01 >  
03/01 > (1)
03/01 >  
02/01 > (3)
31/12 > (1)
30/12 >  
29/12 > (1)
29/12 >  
28/12 >  
27/12 >  
27/12 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS