MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle : Dauphin enfin roi
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite en salle : Dauphin enfin roi

Sur le papier, la lutte à trois entre Gaëtan Bucki, Tumatai Dauphin et Frédéric Dagée pour le titre national s’annonçait piquante. Elle a été dantesque. Au terme d’un concours d’anthologie, lors duquel deux Français ont passé la ligne des 20 m, Tumatai Dauphin a remporté son quatrième titre de champion de France, et a gagné le droit d’accompagner son dauphin du jour, Gaëtan Bucki, aux championnats d’Europe à Prague. Fou !

Deux lanceurs de poids séparés d’un petit centimètre en finale des France, c’est finalement assez commun. En revanche, deux hommes forts à plus de vingt mètres dans le même concours, « ça n’existait pas avant », résume Gaëtan Bucki. Bien que battu, d’un petit centimètre, l’Artésien gardait à l’esprit le côté historique de la chose. Si, pour lui, la ligne fatidique est une quasi-habitude, c’était en revanche une grande première pour Tumatai Dauphin.
Le Polynésien de l’AC Salonais était pourtant « dans le doute le plus total » en arrivant à Aubière. Au prix d’un « gros travail psychologique » avec son coach, Pierre Aletti, et de longues heures de discussion salvatrices, il a trouvé les ressources pour réaliser enfin ce qui lui était promis depuis des années. Après une entrée en matière correcte, Tum’ a mis les choses dans l’ordre pour enchaîner trois gros jets. D’abord 19,68 m, puis 19,59 m et enfin 20,10 m au cinquième essai. L’or, le record, les minima et la barrière qui tombe, le bouquet complet.

« Tout ce que je peux dire c’est ‘’super !’’, j’ai fait le travail », avouait-il en zone d’interviews, peinant à mettre des mots sur sa performance. Avant d’expliquer que la clef résidait dans un changement d’approche de la compétition. Finie l’obsession de la victoire, désormais le natif de Papeete et son coach entendent d’abord « maîtriser les choses ».  Un schéma qu’ils comptent bien reproduire en République Tchèque, puisque Dauphin a gagné le droit d’être des championnats d’Europe dans quinze jours. « Je préfère dire que l’on m’a donné la chance de montrer ce que je vaux en grand championnat, et j’ai très envie de le faire ! Je veux aller à Prague pour être bon ! », tonnait-il, ravi.
Gaëtan Bucki partage cette même envie. Très frustré par sa journée, l’élève d’Eric Lepeuple est resté sur sa faim, malgré un lancer à 20,09 m, son meilleur de l’hiver. « Cela fait plusieurs semaines, depuis le Big Shot d’Amilly, que j’ai une grosse perf’ à sortir. Ce soir encore, il n’y a aucun jet où je suis bien dans le poids, où je peux me dire que j’ai bien lancé. Il faut que j’arrête d’attendre le gros jet et que j’aille le chercher. » Lucide, Bucki a cette faculté étonnante, et souvent bienfaitrice, de ne pas se cacher derrière les faux-semblants. « Faire deuxième aux France, bien sûr que cela me fait ch… ! Par contre, je suis content pour Tum’. Cela faisait longtemps qu’on savait qu’il valait 20 m. Ce n’est pas tout de les valoir, il faut les faire, et il l’a fait. Il ne faut pas oublier non plus Fred, qui est tout près ! »
Fred, c’est Frédéric Dagée, entré en fanfare dans son concours à 19,46 m, et conclu à 19,74 m au cinquième essai, à un seul petit centimètre des minima pour Prague. Une performance qui lui aurait offert le titre sept fois sur dix entre 2005 et 2014. Cette année, il n’a pris que la quatrième place du concours, devancé par le Congolais Franck Elemba Owaka (EFCVO, 19,90 m). Le sociétaire de Nice Côte d’Azur Athlétisme préférait voir la vie du bon côté. « Cela concrétise mes progrès. Je suis encore ‘’vachement’’ jeune. J’arrive à accrocher les deux autres, mais il y a des détails techniques qui ne sont pas passés », analysait-il à chaud. Avant de souligner un constat qui n’aura échappé à personne : « Avec Gaëtan et Tumatai, on crée une dynamique. » Ce qui fait dire à Bucki que « de très bonnes choses sont à venir. » Dans quinze jours à Prague, pour commencer.

A Aubière, Etienne Nappey pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/11 > (1)
13/11 >  
25/10 >  
25/10 >  
18/10 >  
18/10 >  
28/09 > (3)
27/09 >  
20/09 >  
19/09 > (1)
le reste de l'actualité
24/01 > (1)
21/01 >  
21/01 > (2)
20/01 >  
19/01 >  
17/01 >  
17/01 >  
14/01 >  
14/01 >  
13/01 >  
13/01 >  
12/01 >  
11/01 >  
10/01 > (2)
07/01 >  
07/01 >  
06/01 >  
01/01 >  
31/12 >  
29/12 >  
27/12 > (1)
23/12 > (1)
20/12 > (1)
20/12 >  
17/12 > (1)
rechercher
Fil
Info
03/10 (15h19)
Coupe de France à Blois : inscription des athlètes
01/10 (00h00)
L'Agenda d'Octobre 2021 ...
23/09 (16h42)
Test-match Equipe U23 Tout Rennes Court : la sélection
22/09 (12h17)
Histoire (par la CDH) : Le marathon de Neuf-Brisach
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS