MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Mathilde Andraud : « 65 m, ce n’est pas impossible… »
Commentez cette actualité
Mathilde Andraud : « 65 m, ce n’est pas impossible… »

Ce fut peut-être la plus belle performance de la Coupe de France des spécialités, le week-end dernier à Salon-de-Provence. Avec 60,67 m, Mathilde Andraud a amélioré de sept centimètres son record personnel au javelot, dans une période peu propice aux performances. De quoi se consoler un peu d’avoir manqué d’un rien le voyage pour les Mondiaux de Pékin… Mais la sociétaire du Nice CAA, 26 ans, incarne à la perfection l’attitude nouvelle et décomplexée des lancers français. Autant dire qu’elle nourrit de très grandes ambitions pour 2016…

Athle.fr : 60,67 m et un record personnel pour s’imposer lors de cette épreuve de Coupe de France, mi-octobre… Surprise ?
Mathilde Andraud : Oui, complètement, même si le record personnel est anecdotique. Je ne le bats que de 7 cm et, en javelot, ce n’est rien. Mais être à ce niveau-là à cette période de la saison, je ne m’y attendais pas.

Comment l’expliquez-vous ?
Cette saison, j’ai manqué les Championnats du monde pour 40 cm, l’an passé déjà les Championnats d’Europe pour 20… Du coup, cette fois, mon entraîneur Magali Brisseault a voulu me faire voir les choses du bon côté. Elle m’a dit que ne pas être qualifiée nous laissait un mois et demi de plus à l’entraînement pour préparer les Jeux de l’année prochaine et faire du foncier. Du coup, je ne me suis pas vraiment reposée. Je suis arrivée sur la compétition sans fraîcheur, sans être prête techniquement, mais en ayant travaillé physiquement tout l’été. J’ai lancé avec des engins de 800 grammes au lieu de 600 et sur élan réduit pendant toute cette période. J’ai essayé de faire deux séances techniques avant la compétition, mais ce n’était pas ça. Pourtant, en arrivant sur la Coupe de France, j’ai eu de super sensations à l’échauffement. D’habitude à Salon, il y a du vent, mais pas favorable pour le javelot. Là, les organisateurs et Pierre Aletti avaient fait un gros effort pour changer l’orientation de l’aire de lancer. Mais il n’y a pas eu de vent, pour une fois ! Mais cela n’avait pas d’importance, car l’ambiance était excellente, et tout était réuni pour un bon concours.

Au final, que pensez-vous de la performance ?
Je suis restée sur ma faim ! Je lance à plus de 60 m, certes, mais je peux vraiment améliorer mes trajectoires. Le javelot n’était pas du tout à plat, et j’ai perdu quelques mètres en l’air. J’ai fait des fautes techniques, je n’ai lancé que sur la vitesse.

Sur le plan physique vous n’étiez pas fatiguée ? Généralement, on profite de l’été ou de la fin de saison pour couper…
En fait, j’ai quand même coupé cinq jours après ma dernière compétition, en Allemagne, quand j’ai su que je n’irais pas aux Mondiaux, puis encore une semaine en septembre. Et j’ai repris avec beaucoup de travail physique global avant d’attaquer la musculation.

Au regard de votre forme actuelle, vous n’avez pas de regrets d’être en forme un peu trop tard pour les minima ? Votre saison n’a vraiment décollé que fin juin en termes de performances, et vous auriez pu bénéficier de davantage de compétitions pour réaliser un gros lancer…
Mais la question c’est de pouvoir trouver ces compétitions ! On n’a que deux meetings nationaux au javelot dans toute la saison. Du coup, on prévoit d’être en forme sur deux grosses échéances : la Coupe d’Europe hivernale, où je lance à 58 m (ndlr : 58,75 m), puis les championnats de France élite, où je fais 59,05 m, en lançant seule car Margaux Nicollin (ndlr : recordwoman de France espoirs avec 59,73 m lors des France espoirs) n’était pas là. J’aurais voulu lancer avec elle aux France espoirs pour avoir de la concurrence, mais ce ne fut pas possible. Je lance donc en Suisse où je réalise 60,60 m dans des conditions très mauvaises. L’entraînement et la planification était bons, j’étais en forme au bon moment, mais il y avait trop peu de compétitions avec les conditions qu’il fallait pour réaliser une meilleure performance.

Ce qui doit vous laisser de l’espoir à l’aube de la saison olympique…
On connaît les minima IAAF, fixés à 62 m. Cela signifie que pour les Françaises il faudra sans doute lancer plus loin, et donc battre le record de France (ndlr : 62,53 m par Sarah Walter en 2003)… Mais c’est prévu, même si ce n’est pas gagné.

Votre saison vous a donné des pistes pour progresser encore ?
Complètement. J’ai toujours un problème pour contrôler mes trajectoires. Je perds toujours de l’énergie car je ne lance pas « dans la pointe » du javelot, je ne trouve pas bien mes trajectoires. J’ai beaucoup échangé à ce sujet avec Werner Daniels, l’entraîneur de Christina Obergföll, la championne du monde 2013. C’est quelqu’un de particulièrement sympa et accessible, que j’ai rencontré sur Strasbourg grâce à Jacques Danail. Il m’a proposé de venir en stage en Allemagne, et mon entraîneur était d’accord. Je vais y passer deux semaines en novembre. On échange sur de petits détails qui viennent en complément de ce qu’on fait avec Magali et son mari, David, qui a fait les Jeux d’Athènes (2004). C’est surtout sur ces détails techniques que je peux progresser, car au niveau physique, en musculation et en explosivité, il n’y a pas de grosses différences avec les meilleures, même si je suis plus petite de 15 cm. Mais ça, je ne peux rien y faire (rires) !

Le gros objectif sera d’aller aux Jeux, donc ?
Oui, enfin… Non, ce serait bien de faire les minima, mais surtout d’être compétitive là-bas. Si vous lancez entre 63 et 65 m aux Jeux, vous faites quelque chose de bien. Un quelque chose sur lequel je ne vais pas mettre un nom, mais c’est en tout cas une performance accessible.

Vous vous voyez à plus de 64 m en 2016 ?
Objectivement oui, c’est possible. Si je corrige les points techniques qu’il faut, 65 m, ce n’est pas du domaine de l’impossible. Il y a tellement de petites choses qui vous font gagner deux ou trois mètres en lancer – même s’il faut beaucoup de travail derrière… Et puis, en 2016, il y aura aussi les championnats d’Europe. J’ai raté deux grands championnats, si je peux en faire deux cette saison avec le gratin, je ne vais pas dire non !

Propos recueillis par Cyril Pocréaux pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Mathilde en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
04/10 >  
23/09 >  
18/05 >  
13/05 >  
29/04 >  
20/04 >  
06/04 >  
30/03 >  
26/03 > (5)
16/03 > (1)
le reste de l'actualité
22/10 >  
22/10 >  
22/10 > (1)
20/10 >  
19/10 > (1)
18/10 >  
18/10 >  
18/10 >  
17/10 > (1)
15/10 >  
15/10 > (1)
15/10 > (3)
12/10 >  
11/10 >  
11/10 > (1)
11/10 > (1)
07/10 >  
04/10 >  
28/09 > (3)
27/09 > (1)
27/09 >  
24/09 >  
24/09 > (1)
20/09 >  
20/09 >  
rechercher
Fil
Info
22/09 (12h17)
Histoire (par la CDH) : Le marathon de Neuf-Brisach
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
06/09 (11h38)
La Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme (FLA) recherche
03/09 (21h44)
Meeting National de la Roche sur Yon (P-L) : les résultats
03/09 (09h02)
Le Castres Athlétisme recrute
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS