MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Cadets-Juniors en salle : la patronne, c’est Valette !
Commentez cette actualité
Championnats de France Cadets-Juniors en salle : la patronne, c’est Valette !

A domicile, Laura Valette a conservé son titre de championne de France juniors du 60 m haies, en 8’’28. Mais la Nantaise a dû s’employer pour se défaire d’une concurrence particulièrement féroce, avec Sarah Koutouan, Ilionis Guillaume et Solène Ndama. Amaury Golitin et Estelle Raffai ont également brillé au stadium métropolitain Pierre-Quinon de Nantes.

Le Temps Fort

Laura Valette, maître en son royaume
Championne de France en titre du 60 m haies, Laura Valette avait forcément la pancarte de favorite dans le dos au moment de défendre sa couronne, qui plus est dans sa salle d’entraînement de Nantes. Mais la mission n’avait rien d’une formalité. La faute à une concurrence particulièrement affutée. Sur la ligne de départ, les trois néo-juniors Sarah Koutouan, Ilionis Guillaume et même la spécialiste des combinées Solene Ndama se tenaient prêtes à bondir sur la moindre esquisse de défaillance de la Nantaise, qui ne s’était pas montrée impériale lors des tours précédents.  « Après la demi-finale, je n’étais pas bien. Mon entraîneur a su trouver les mots qu’il fallait pour me re-motiver… », soufflait l’élève de Richard Cursaz. En finale, la championne olympique de la jeunesse 2014 s’est couverte d’or en 8’’28, devant Koutouan (AC Paris-Joinville, 8’’32) et Guillaume (Montpellier AAM, 8’’38). « C’est la première fois que j’ai autant de rivales à ce niveau en France. Les filles vont vite, et cela nous permet à toutes de faire descendre nos chronos. C’est de bon augure avant les championnats du monde juniors cet été… », se félicitait l’héroïne de la journée.

La Perf'

Grande première pour Jessie Zali

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. Pour la toute première compétition en salle de sa vie, Jessie Zali a fait merveille. Deuxième temps des demi-finales derrière Cyrena Samba-Mayela (AC Paris Joinville), la pépite de l’Aiglon du Lamentin a sorti le grand jeu en finale pour devancer sa rivale d’un centième seulement sur la ligne d’arrivée (8’’39 contre 8’’40). L’élève d’Anne Vaillant en Martinique ne cachait pas son bonheur et sa fierté après la course. « Je n’avais jamais eu la chance de courir en salle. Jusque-là, j’avais toujours couru avec du vent, soit dans le dos, soit de face. Je me suis bien adaptée », souriait la championne de France cadettes du 100 m haies en titre. Tant et si bien qu’on la verrait bien créer une nouvelle surprise dès dimanche sur 60 m plat.

Le Chiffre

2

Un assassin revient toujours sur les lieux de son crime, dit le dicton. Ce samedi à Nantes, les deux champions de France du 60 m ont conservé leur titre acquis en 2015. Chez les cadets, Luc Bertrand (SCM Châtillon sous Bagneux) n’a laissé que des miettes à ses adevrsaires, et a explosé son record personnel, désormais hissé à 6’’87. Son aîné Amaury Golitin (EC Orléans CJF) a rapidement fait le vide autour de lui pour couper la ligne dans l’excellent chrono de 6’’71, à sept centièmes du record de France de Christophe Lemaitre. Estelle Raffai, qui avait remporté la palme chez les cadettes l’an dernier et qui court désormais chez les juniors, en a pris bonne note pour dimanche.

Le Coup Dur

Iman Jean a connu un samedi particulièrement mouvementé. L’avion dans lequel se trouvait la jeune Lyonnaise n’a pu atterrir à Nantes en raison du vent violent soufflant sur la cité des Ducs de Bretagne, et a donc été dérouté vers Bordeaux. Après avoir rejoint la salle Pierre-Quinon en taxi trop tard pour prendre part aux séries du 400 m cadettes, elle a vu le jury lui accorder la chance de se qualifier pour la finale de dimanche en l’intégrant à l’une des courses des juniors. Alors qu’elle avait fait le nécessaire pour être dans les six meilleurs chronos, la championne de France cadettes du 400 m haies a finalement été disqualifiée pour trois appuis en dehors de son couloir. Une soirée à oublier, pour mieux rebondir au plus vite.

Et Aussi

Estelle Raffai, justement, a remporté une finale du 200 m juniors filles de haute volée, en 23’’62. La sociétaire d’Athlé 91, qui s’était récemment approchée du record de France de Fabé Dia (23’’44), a parfaitement profité de son couloir 6 pour se défaire de Cynthia Leduc (AC Paris-Joinville, 24’’09) et Fanny Peltier (Entente Sud Lyonnais, 24’’38) et établir un nouveau record des championnats. La meilleure marque nationale, qu’elle avait « dans un coin de la tête », vit encore, mais pourrait encore trembler lors du prochain match international juniors à Padoue. Avant cela, elle pourrait bien doubler la mise sur la ligne droite dimanche.
Chez les cadettes, Marine Mignon (Entente Sud Lyonnais) l’a imitée en 24’’47, pour son premier titre national indoor, après les deux glanés à Albi l’été dernier. La triple sauteuse cadette Tene Cissé (EFCVO) a confirmé sa domination aux bilans en retombant à 12,52 m par deux fois, et décroche un deuxième bouquet après celui des combinées la semaine dernière. Dans la même discipline, Maeva Phesor, la Guadeloupéenne du RC Vichy, a coiffé les lauriers grâce à un meilleur essai mesuré à 12,83 m, alors qu’Ilionis Guillaume, troisième avec 12,42 m, est passée à côté de son concours. Ce n’est pas le cas de Thiziri Daci, qui a rapporté un nouveau titre pour garnir l’armoire à trophées des perchistes du Dynamic Aulnay Club, en franchissant 4,00 m chez les juniors. Dans le concours des cadets, le Réunionnais Alexis Quest (RC Saint-Denis) a élevé son record personnel de quinze centimètres, à 4,80 m, pour triompher dans un concours très serré.
Le bac de saut en longueur a souri à Romain Didelot, le junior de Montpellier, auteur d’un dernier essai à 7,42 m, et à Julius Fidami Kinda (Villeneuve d’Ascq Fretin Athlétisme), crédité de 7,02 m chez les cadets. Juliette Pérez (EA Grenoble 38) a dompté une barre placée à 1,72 m et la concurrence pour devenir championne de France cadettes de la hauteur, tandis que Scotty Fabroni, le Guadeloupéen du Stade Lamentinois s’est envolé à 2,07 m pour être le meilleur junior de la journée. Enfin, Fred Moudani-Likibi a mis une claque à son record personnel au poids cadets pour l’emporter avec 18,13 m, alors qu’Antoine Riou a perpétué la tradition du SC Abbeville chez les juniors, en portant le sien à 17,80 m.

A Nantes, Etienne Nappey pour athle.fr

Revivez le direct de la journée, avec toutes les réactions, en cliquant ici
Tous les résultats de la compétition en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la 1ère journée en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
12/12 > (1)
20/11 >  
16/10 > (4)
18/09 >  
07/09 >  
14/08 >  
25/07 > (3)
17/07 >  
16/07 >  
15/07 > (3)
le reste de l'actualité
31/01 >  
31/01 >  
31/01 >  
30/01 > (1)
27/01 > (1)
26/01 >  
26/01 >  
26/01 >  
25/01 >  
25/01 > (1)
24/01 >  
23/01 > (2)
23/01 >  
20/01 >  
18/01 >  
16/01 >  
16/01 > (1)
13/01 >  
13/01 > (1)
11/01 > (2)
11/01 >  
11/01 >  
10/01 >  
09/01 > (1)
06/01 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS