MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle : Teddy Tamgho est de retour
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite en salle : Teddy Tamgho est de retour

Plus de neuf mois après la rupture de son tendon d’Achille à Doha, Teddy Tamgho a signé son retour à la compétition par un titre de champion de France agrémenté d’un saut à 16,98 m dans un concours passionnant. Malgré une prise d’élan réduite, le recordman du monde indoor s’est rassuré et a rassuré son monde.

Il avait savamment préparé son coup, non sans risques, et ne s’est pas raté. Pour sa première compétition en 2016, Teddy Tamgho a retrouvé la joie d’épingler un dossard sur son maillot tout neuf de Saint-Denis Emotion. De l’émotion, le champion du monde en a communiqué au public du stadium Jean-Pellez d’Aubière. Dès l’échauffement, et encore plus lors de la présentation des athlètes, Tamgho moulinait des bras et sautillait comme un enfant retrouvant un jouet perdu. « Plus que de l’excitation ou de l’envie, c’était une libération », commente le Sevranais.

Dès son premier essai, il a montré que son retour, annoncé à la dernière minute en cours de semaine, était le signe d’une très grande forme. 16,84 m détonants, et détonateur d’un concours qui ne demandait qu’à s’emballer. Harold Correa (EFCVO) et Benjamin Compaoré (Strasbourg AA) répliquèrent au deuxième essai, avec respectivement 16,91 m et 16,88 m. A sa quatrième tentative, Tamgho mettait tout le monde d’accord avec 16,98 m, avant de mordre son saut suivant, sans doute plus lointain.

« C’est ma meilleure rentrée après une blessure, et le championnat y est pour quelque chose, mais ce que je retiens par-dessus tout, c’est que je n’ai rien perdu physiquement. J’ai encore plein de repères que je dois redécouvrir. J’étais là pour retrouver des sensations et pas pour claquer une grosse perf’. C’était un peu un coup de tête, et désormais j’ai une base pour travailler. Je ne m’attendais pas à gagner, surtout quand j’ai vu les sauts qu’Harold et Benjamin ont commencé à préparer », commentait-il avec quelques minutes de recul. Sa rentrée a, en tout cas, fait plaisir à beaucoup de monde, y compris ses propres rivaux (mais surtout amis). « Quand un leader comme Teddy est de retour dans le jeu et en bonne forme, c’est forcément un plaisir », commente Benjamin Compaoré.

Son dauphin du jour, Harold Correa tirait un bilan mi-figue, mi-raisin de sa journée auvergnate. « 16,91 m, c’est une belle performance, qui me permet de me classer dans les douze ou quinze meilleurs mondiaux. Malgré tout, je peux nourrir des regrets, car j’ai réalisé pas mal d’erreur. A partir du quatrième essai, j’ai commencé à cogiter, et sur le dernier, je me sens en danger et je ne me lâche pas. Je suis à neuf centimètres du niveau de performance requis pour Portland, et à quatorze de Rio, c’est ce qui me frustre aujourd’hui. » A l’heure où nous bouclons ces lignes, Correa pointait à la sixième place du bilan mondial, ce qui devrait lui ouvrir les portes des Mondiaux dans l’Oregon, une échéance qui ne rebute pas le moins du monde, au contraire.

Un rang derrière lui au classement planétaire, Benjamin Compaoré (Strasbourg AA) se verrait bien, lui aussi, prendre l’avion pour les Etats-Unis. « J’ai besoin de sauter, sauter, sauter, pour prendre des repères avec ma nouvelle jambe d’impulsion. Je suis en apprentissage, et je suis content de ce que j’ai fait aujourd’hui. Ce n’est que mon troisième concours, et je me suis prouvé que je pouvais aller loin. Je sens que je peux faire encore beaucoup, beaucoup mieux. Mon cerveau n’accepte pas encore totalement ma nouvelle sortie de planche. Et quand je serai à ma vitesse max, cela fera des choses sympas. »

Tamgho, lui, dit ne pas envisager de prendre part aux championnats du monde en salle. « Je ne vois pas l’intérêt d’aller à Portland, ce n’est pas ce que j’avais prévu initialement. » Son passage à Aubière n’étant pas non plus prévu jusqu’à très récemment, et le bonhomme n’aimant rien de plus que surprendre son monde, il ne faut jurer de rien.

A Aubière, Etienne Nappey pour athle.fr

Retrouvez les résultats du triple saut masculin en cliquant ici
Tous les résultats des championnats en cliquant ici

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
13/10 > (9)
12/10 > (1)
27/09 >  
21/09 > (1)
14/09 > (2)
13/09 > (3)
12/09 > (2)
30/08 > (3)
02/03 >  
01/03 >  
le reste de l'actualité
26/10 >  
22/10 > (1)
19/10 > (10)
17/10 > (2)
16/10 >  
14/10 > (1)
13/10 > (48)
12/10 >  
09/10 > (2)
08/10 > (1)
05/10 >  
05/10 >  
01/10 > (1)
29/09 >  
25/09 >  
25/09 >  
25/09 >  
25/09 >  
24/09 >  
23/09 >  
22/09 >  
21/09 >  
21/09 > (8)
21/09 > (1)
20/09 > (2)
rechercher
Infos clubs
Covid
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS