MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Le jackpot pour Andraud !
Commentez cette actualité(1)
Le jackpot pour Andraud !

Performance exceptionnelle de Mathilde Andraud, ce samedi à Halle (Allemagne). En expédiant son javelot à 63,54 m, l’athlète de Nice Côte d’Azur Athlétisme a battu le record de France et réalisé le niveau de performance pour les J.O.

C’est un jet dont elle se rappellera toute sa vie. Ce samedi à Halle (Allemagne), dans un pays où les lanceurs sont rois, Mathilde Andraud a changé de dimension en l’espace d’un lancer. Le premier de son concours, comme s’il fallait enfin plier l’affaire et ne plus laisser de place au doute. Avec un lancer à 63,54 m « propre et pas si mal au niveau de la trajectoire, mais encore perfectible », la quadruple championne de France en titre a écrit une des plus belles pages de l’histoire du javelot français. Oui, 63,54 m, et non un mètre de moins comme elle l'a d'abord cru. « Je parle un peu allemand mais apparemment pas si bien, rigole la Tricolore. J'avais compris 62,54 m mais, à la fin du concours, quand on m'a demandé de poser à côté du panneau, ils ont marqué 63,54 m et j'ai réalisé que je m'étais trompée ! »
Ces quatre chiffres représentent beaucoup. Ils sont d’abord synonymes de record de France, plus d’un mètre au-delà des 62,53 m de Sarah Walter en 2003. Ils sont aussi le sésame pour les Jeux olympiques de Rio, puisque le niveau de performance requis pour la compétition majeure de l’année est fixé à 62,50 m. Après être passée tout près de la qualification pour les deux derniers grands championnats estivaux, Mathilde Andraud devrait donc devenir la première Française à participer aux J.O. au javelot depuis Nadine Auzeil en 2000. Une compétition à laquelle elle rêve de participer aux côtés de son compagnon. « Je veux aller à Rio en amoureux avec Fred (ndlr : Dagée, spécialiste du poids) », se marre-t-elle.

Un concours avec de la concurrence
A Halle, face au gratin allemand, l’athlète entraînée par Magali Brisseault Waldet a longtemps occupé la tête du concours. Seule Christina Obergföll, référence de la discipline, a réussi à lui damer le pion, grâce à un superbe quatrième essai à 64,96 m. Logiquement un peu déboussolée par sa performance, la Française n’a réussi à valider que deux autres essais après son record de France, le troisième à 57,48 m puis le sixième à 58,68 m. Elle a tout de même réussi à conserver son deuxième rang, la troisième place revenant à une autre cliente, Christin Hussong, avec 62,32 m. « En plus de sa belle performance, Mathilde a su se placer dans un concours où il y avait de la concurrence, c'est très important », savoure sa coach.
Mathilde Andraud n'a pas été dépaysée à Halle. Elle a, en effet, fréquenté beaucoup les lanceurs allemands ces dernières semaines. « J'ai eu la chance de pouvoir travailler avec eux, retrace-t-elle. Ça a été très enrichissant pour moi. Ils m'ont emmené en stage deux semaines en Turquie. J'ai aussi passé quatre fois deux semaines chez eux, avec Christina Obergföll et l'entraîneur qui l'a formée. »

Aux Interclubs demain
A vingt-sept ans, Mathilde Andraud poursuit sa belle progression et n’a sans doute pas encore atteint l’âge de maturité. En 2015, elle avait dépassé pour la première fois de sa carrière la ligne symbolique des soixante mètres, avec un jet à 60,67 m. Elle avait ensuite confirmé cet hiver, avec un nouveau record personnel à 61,72 m lors des championnats nationaux hivernaux à Toulouse. En Afrique du Sud, lors du stage fédéral organisé à Potchefstroom au mois de janvier, elle avait réalisé à l’entraînement plusieurs lancers au-delà des soixante mètres.
Mais il fallait confirmer en compétition tous les progrès entrevus. Le début de saison estivale avait été un peu compliqué, avec une performance décevante lors du premier tour des Interclubs puis un concours à 57,02 m à Rehlingen lundi dernier. Mathilde Andraud est désormais lancée. Elle sera de retour sur la piste dès demain, pour disputer le deuxième tour des Interclubs à Sotteville-lès-Rouen sous les couleurs de Nice Côte d'Azur Athlétisme. « L'objectif, c'est d'aller aux J.O. mais surtout de bien y figurer, se projette Magali Brisseault Waldet. Mathilde n'est pas encore au maximum. Dans un meilleur état de forme, elle est capable de lancer autour des soixante-cinq mètres. »
La Française, qui possède un diplôme de kinésithérapeute, avait prévu de mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison pour pouvoir gagner sa vie. « Mais là, je me dis que je repartirai bien pour quatre ans », avance-t-elle.  Ce serait effectivement dommage de s'arrêter en si bon chemin.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Bernard Preau - 22/05 (09h01)
çà nous évitera de pétitionner comme l'an dernier! à Ophélie boxberger de faire pareil à rabat et pas au rabais!!!
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/08 >  
05/08 > (7)
21/07 >  
16/07 >  
13/07 >  
06/07 >  
02/07 > (4)
01/07 > (3)
01/07 >  
28/06 >  
le reste de l'actualité
16/08 > (2)
16/08 >  
14/08 > (2)
13/08 >  
13/08 > (4)
11/08 >  
11/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
09/08 >  
09/08 >  
08/08 >  
08/08 >  
05/08 >  
02/08 >  
31/07 > (3)
30/07 >  
30/07 >  
28/07 >  
27/07 >  
27/07 >  
26/07 >  
26/07 >  
25/07 >  
25/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS