MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Ekiden de Paris : Grand bleu sur le relais !
Commentez cette actualité(5)
Ekiden de Paris : Grand bleu sur le relais !

Dans le froid mais sous un ciel bleu azur, la quatrième édition de l’Ekiden de Paris a tenu toutes ses promesses. La victoire est revenue à l’association Unirun en 2h13’41’’ chez les hommes, et à l’Athletic Club de l’Ouest en 2h38’05’’ chez les femmes. Deux collectifs qui l’avaient déjà emporté l’an dernier. Les près de 1600 équipes engagées ont pu profiter d’un parcours majestueux, tracé sur les quais de Seine avec un départ donné au pied de la Tour Eiffel, dans  une ambiance conviviale propre à l’ekiden.

La chaleur humaine, ça réchauffe bien. Les participants à l’Ekiden de Paris ont pu s’en rendre compte à double titre. En se serrant les uns contre les autres au niveau de la zone de transmission des relais, bien plus fluide que lors des trois premières éditions, puis aux abords de l’arrivée, pour voir leur coéquipier franchir la ligne. Et en se soutenant tout au long du parcours, dans cet état d’esprit collectif qui fait toute la saveur du marathon en relais, que l’on représente une équipe élite ou une bande de copains.
Vincent Luis, finaliste olympique en triathlon, a ainsi particulièrement apprécié cet effort partagé. « C’est excellent ! On court et on s’entraide. On demande à son partenaire ce dont il a besoin, on lui apporte sa veste. C’est une course qu’il faut vraiment développer », s’enthousiasme le sociétaire de l’EFS Reims, dernier relayeur de son équipe, Excelsior For Vidal, deuxième à l’issue des 42,195 km en 2h15’11’’, la troisième place revenant à l’ASA Maisons Alfort en 2h16’56’’.
Les Champenois n’ont rien pu faire face à Unirun (2h13’41’’), un collectif nordiste réuni autour du coach Philippe Plancke et emmené par Jean-Damascène Habarurema. « On est très fier de remporter à nouveau la victoire, savoure le Franco-Rwandais, qui possède un record personnel inférieur au chrono de son équipe (2h12’40’’). Notre objectif était de courir en moins de 2h10, mais ça a été compliqué. Avec l’ekiden, on apprend à accepter l’autre. » Chez les femmes, le Club Athlétique de l’Ouest 78 a, comme l’an dernier, survolé les débats, dans le chrono de 2h38’05’’. La deuxième place revient à Fans d’Azur FE (2h51’50’’) et la troisième au SA Montrouge Paris 12 F1 (2h53’01’’).

Convivialité avant performance
A l’heure où les Yvelinoises franchissaient la ligne d’arrivée, l’équipe Six in the city était loin d’en avoir terminé, puisque plusieurs de ses relayeuses ne s’étaient toujours pas élancées. Qu’importe pour Guillemette et Isalyne, deux des filles du collectif : « Le but était de s’amuser et de faire un truc ensemble, expliquent-elles. C’est motivant de se dire qu’on court pour des copines. Le circuit était hyper sympa et il a fait beau, on a eu de la chance ! »
Attirer des coureurs aux profils très différents et de tous niveaux, c’est une des forces de l’Ekiden de Paris. Une course populaire où la convivialité prime sur la performance, même pour un athlète de haut niveau comme Yohann Diniz, qui a parcouru en courant les derniers 7,195 km. Le marcheur avait composé une équipe, en recrutant des partenaires par l’intermédiaire des réseaux sociaux. « J’ai voulu faire un collectif mixte, en choisissant des gens qui étaient hyper motivés, raconte le recordman du monde du 50 km. J’aime cette notion de partage. L’Ekiden permet de mélanger des coureurs de différents niveaux. Mon but ? Ne pas me faire mal », confiait-il à quelques minutes de son départ, après avoir accompagné pendant deux kilomètres les premiers relayeurs avec une caméra.

Objectif record d’Europe
Le nouveau parcours, toujours sur les quais de Seine mais plus à l’ouest que lors des trois premières éditions, avec un départ donné à l’ombre de la Tour Eiffel, puis des passages devant des lieux prestigieux comme le musée du Quai Branly, et le Palais de Tokyo, a séduit bon nombre de participants. A l’image du journaliste Florent Gautreau, qui participait au challenge médias avec RMC Sports. « Le parcours était mieux qu’avant, estime-t-il. Il y avait moins d’allers-retours et c’était plus prestigieux et plus grand. »
Un avis partagé par Jean-François Martins, adjoint au Maire de Paris chargé des sports et aussi coureur à ses heures, puisqu’il a pris part à l’ultime relais : « Cette manifestation grandit d’année en année. La  Fédération Française d’Athlétisme propose une expérience de course unique. On doit continuer à montrer notre savoir-faire dans le plus beau stade du monde qu’est Paris. »
Bernard Amsalem, appréciera sans doute ces mots. A l’heure de dresser le bilan de ce millésime 2016, le président de la FFA se faisait élogieux : « Cet Ekiden de Paris a été une grande réussite, avec un nouveau record de participation. On a même dû arrêter les inscriptions pour des raisons de sécurité. Le nouveau parcours a cependant permis d’accueillir plus d’équipes que l’an dernier, sur un beau site. L’an prochain, on veut faire encore mieux, avec l’objectif de 2000 équipes, ce qui serait un record  en Europe. » De belles ambitions avec, puisque c’est la tradition depuis la création de la course, un ciel bleu et un beau soleil d’automne à programmer à nouveau en 2017.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr
Crédit photos : www.photorunning.fr

Les résultats complets en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (5)
Christian Boussin - 08/11 (16h53)
probléme de chrono.et comment se fait il qu'on a les résultats de 2015 au lieu de 2016.D'autre part l'équipe excelsior for vidal est indiquée en "grand public "alors que c'est le premier club FFA (EFSRA)
Vincent Poignonec - 08/11 (15h41)
Je viens de comprendre. En fait, ce sont les numéros et les noms des équipes de l'Ekiden 2015 avec les résultats de l'Ekiden 2016 !!!
Vincent Poignonec - 08/11 (15h16)
Sur les 4 équipes du club (24 athlètes), aucun chrono individuel n'est valable !!! Bravo !
Christine Welker - 07/11 (20h32)
Des erreurs de chronométrage qui laisse une profonde déception à nos athlètes...
Le vrai Candide - 06/11 (16h25)
Le chrono de la 2è équipe femmes FANS D'AZUR est de 2h51'50'' dans les résultats (et non de 2h38'05'' comme vous l'avez écrit, qui est le chrono de la 1è équipe)
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
09/01 > (1)
03/01 >  
19/12 >  
11/12 >  
05/12 > (1)
06/11 > (1)
31/10 >  
24/10 >  
10/10 >  
03/10 > (1)
le reste de l'actualité
31/01 >  
31/01 >  
31/01 >  
30/01 > (1)
27/01 > (1)
26/01 >  
26/01 >  
26/01 >  
25/01 >  
25/01 > (1)
24/01 >  
23/01 > (2)
23/01 >  
20/01 >  
18/01 >  
16/01 >  
16/01 > (1)
13/01 >  
13/01 > (1)
11/01 > (2)
11/01 >  
11/01 >  
10/01 >  
06/01 > (1)
06/01 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS