MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting de Paris indoor : Zango fait le show
9358
Commentez cette actualité
Meeting de Paris indoor : Zango fait le show

Dans une AccorHotels Arena bien remplie, avec près de 7500 spectateurs comptabilisés, le Burkinabé d’Artois Athlétisme Hugues-Fabrice Zango a battu le record d’Afrique du triple saut en décollant à 17,58 m. Une autre meilleure performance mondiale a été réalisée, par l’intermédiaire de l’Américain Sam Kendricks à la perche (5,84 m). Orlann Ombissa-Dzangué s’est imposée en finale du 60 m (7’’24), mais a malheureusement terminé la course blessée. Renaud Lavillenie a, lui, préféré déclarer forfait, après avoir ressenti une gêne à l’ischio à l’échauffement.

La Perf'

Zango fait tomber le record d’Afrique

« C’est le début, rien n’est encore fait », promet Hugues-Fabrice Zango. Pour une entame, le Burkinabé d’Artois Athlétisme a pourtant frappé très fort, en réalisant la performance majuscule de cette troisième édition du meeting de Paris. Son entraîneur, un certain Teddy Tamgho, lui avait dit qu’il le pensait capable de flirter avec les 17,50 m. Il a même fait un peu mieux, loin d’être perturbé par le format original utilisé ce dimanche lors du concours du triple saut, avec trois premiers essais classiques puis une demi-finale et une finale lors desquelles les compteurs étaient remis à zéro.

Au quatrième essai, il décollait à 17,19 m, à seulement quatre centimètres de son record personnel établi pendant l’hiver 2018. Puis il réalisait une sixième tentative monstrueuse, lors de laquelle il retombait à 17,58 m, soit un mètre de plus que le prodige cubain Jordan Diaz qu’il affrontait en duel. Il fallait vite consulter les statistiques pour vérifier que Zango venait d’écrire une des plus belles pages de l’histoire de l’athlétisme burkinabé, en améliorant de vingt-et-un centimètres le record d’Afrique du Marocain Tarik Bouguetaïb.
Et dire que ce n’est pas le genre de revêtement qu’Hugues-Fabrice Zango affectionne. « Les pistes en bois sont toujours assez particulières, surtout pour des athlètes comme lui qui sautent en vitesse, explique Teddy Tamgho. Mais il nous a tous fait mentir aujourd’hui. » Etudiant en première année de doctorat de génie électrique à Béthune, l’athlète de 25 ans suit depuis la rentrée les conseils du recordman du monde en salle, avec lequel il a d’abord pris contact grâce au lanceur de poids Gaëtan Bucki, qui n’est autre que son président de club. Hugues-Fabrice Zango se rend à Reims du vendredi au dimanche, où il met depuis le début de l’hiver l’accent sur la coordination et la technique. Une méthode qui porte visiblement déjà ses fruits. Et quand on lui demande s’il pense pouvoir battre le record de son coach, soit 17,91 m en salle (le record du monde) et 18,04 m en plein air, l'Artésien n’hésite pas longtemps avant de répondre : « Oui, absolument. »

Le Temps Fort

Ombissa-Dzangué, la victoire et la grimace

A voir Orlann Ombissa-Dzangué sortir de la salle à cloche-pied, appuyée sur les épaules de deux personnes du staff médical, le public ne savait pas sur quel pied danser. Sa prestation du jour était de haute qualité jusqu’à dix mètres de la ligne d’arrivée de la finale. Comme en séries, lors desquelles elle avait jailli des blocs comme un avion, la Yonnaise désormais installée à l’Insep a relégué la concurrence à plusieurs longueurs lors de la grande explication. Malgré trois rappels du starter qui ont sans doute émoussé ses adversaires, l’élève de Guy Ontanon, depuis la rentrée, avait gardé son jus et sa concentration. Filante comme l’éclair, puis freinée par la foudre. Sans une douleur, brutale et violente, à l’arrière de la cuisse gauche, son chrono eut été bien inférieur à ses 7’’24, et même sans doute à ses 7’’15 des séries. Victorieuse malgré ce gros coup de frein bien involontaire, pour un millième devant la Suissesse Mujinga Kamboundji, Ombissa-Dzangué est repartie avec une victoire de prestige dans les bagages, et le niveau de performance requis pour les championnats d’Europe de Glasgow en mars. Si sa blessure n’est pas trop sérieuse, elle pourrait, au vu de son dimanche après-midi dominateur, y jouer un rôle intéressant.

Le Coup Dur

Lavillenie joue la sagesse

Fougueux et téméraire, Renaud Lavillenie a appris la sagesse et la patience au fil d’une carrière déjà bien remplie. Après avoir jonglé avec des douleurs la saison passée, le perchiste clermontois a de nouveau ressenti une gêne la semaine passée à Nevers. Malgré ses efforts à l’échauffement pour essayer de passer outre, le recordman du monde a vite vu, lors de sa première course perche en main, que ça n’allait pas le faire, et a préféré « jouer la prudence et me retirer plutôt que de me péter réellement. Mon seul objectif est de gagner les championnats d’Europe, et je sais pertinemment qu’il faut que je sois à 100% ce jour-là pour y parvenir. Philippe (D’Encausse, son coach, NDLR) m’a dit qu’il détestait me voir sur une jambe, et il est hors de question de « bidouiller », comme on a pu le faire par le passé, pour pouvoir sauter malgré les douleurs. Je vais donc me soigner, et je pense que d’ici deux à trois semaines, je serai physiquement prêt. »

Le Chiffre

7402

Le nombre de spectateurs qui avaient pris place, ce dimanche en fin de journée, dans les tribunes de l’AccorHotels Arena. Un record d’affluence pour le meeting de Paris indoor, dont c’était la troisième édition. Du concert d’ouverture aux lancers de t-shirt, en passant par le public reprenant en cœur du Freddie Mercury, le chanteur légendaire de Queen, le spectacle a été au rendez-vous aussi bien sur la piste qu’en dehors.

Et Aussi

Kendricks presque à domicile

Sam Kendricks s’épanouit lorsqu’il saute à Paris. Déjà vainqueur en 2017 et en 2018 dans la capitale, mais à l’occasion du meeting en plein air, l’Américain a cette fois récidivé sous un toit. En ne laissant aucune chance à la concurrence, en l’absence de son principal adversaire Renaud Lavillenie (voir ci-dessus). Le champion du monde 2017 a rendu une feuille de concours parfaite, en franchissant toutes les barres au premier essai : 5,35 m, 5,50 m, 5,65 m, 5,73 m et 5,84 m. Un dernier saut synonyme de meilleure performance mondiale de l’année, après lequel il a préféré arrêter. Axel Chapelle (Ea Cergy Pontoise) termine premier Français avec 5,50 m, alors que Kevin Mayer, revenu dimanche matin d’un stage à Miami, se classe huitième avec 5,35 m.

Manga à un centième d’Ortega

Le recordman du monde du décathlon a été éliminé en séries du 60 m haies sans démériter, avec un chrono de 7’’81. En finale, c’est l’Espagnol Orlando Ortega qui l’emporte en 7’’63, un centième devant Aurel Manga (CA Montreuil 93) qui réalise le niveau de performance requis pour les championnats d’Europe de Glasgow. Quatrième place pour Pascal Martinot-Lagarde (7’’70 après ses 7’’66 en séries, ES Montgeron), lui aussi nanti du NPR pour sa compétition de rentrée, et cinquième pour Wilhem Belocian (7’’72, Stade Lamentin). Sur la même distance mais chez les femmes, victoire de la Croate Andrea Ivancevic en 8’’07, départagée au millième avec la Hongroise Luca Kozak. Il n’y avait pas de Françaises en finale, Solène Ndama (Bordeaux Athlé) étant la plus rapide d’entre elles en 8’’22.
Enfin, le 60 m masculin a été le théâtre d’une rareté, en clôture du meeting. Le Ghanéen Sean Safo Antwi et l’Ivoirien de l’EFS Reims Gué-Arthur Cissé ont en effet terminé dans le même millième, en 6’’60, et ont donc, tous les deux, été déclarés vainqueurs. La conclusion idéale.

A Paris, Florian Gaudin-Winer et Etienne Nappey pour athle.fr
Photos : © S. Kempinaire - P. Millereau / KMSP / FFA

Retrouvez tous les résultats du meeting de Paris indoor en cliquant ici
Revivez le direct et toutes les réactions en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
20/05 >  
13/05 >  
12/05 >  
03/05 >  
19/04 > (1)
15/04 > (2)
05/04 > (3)
01/04 > (2)
11/03 >  
24/02 >  
le reste de l'actualité
20/05 >  
20/05 >  
20/05 >  
20/05 >  
19/05 >  
19/05 >  
17/05 >  
17/05 >  
17/05 >  
17/05 >  
12/05 >  
11/05 > (4)
11/05 >  
10/05 >  
09/05 >  
09/05 >  
08/05 >  
07/05 >  
07/05 >  
06/05 > (3)
06/05 >  
03/05 >  
03/05 >  
02/05 >  
02/05 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS