MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats du monde de cross-country : Retour aux sources au Danemark
8067
Commentez cette actualité
Championnats du monde de cross-country : Retour aux sources au Danemark

Pour donner un peu de piment à une compétition ressemblant souvent d’un peu trop près à un 10 000 m sur piste, l’IAAF a décidé de muscler le parcours de ses cross. Ce sera le cas à Aarhus (Danemark) lors des Mondiaux ce samedi, lors d’une compétition où, au-delà de la domination africaine une nouvelle fois attendue, les Bleus tenteront de tirer leur épingle du jeu.

C’est un petit exploit. Dans un des pays les plus plats au monde, avec une altitude moyenne dépassant à peine les 30 mètres, les organisateurs des Mondiaux de cross ont réussi à concocter en bordure d’Aarhus, la deuxième ville du Danemark en nombre d’habitants, un parcours vallonné qui devrait ravir les amateurs de labours « à l’ancienne ». Au programme : des côtes et descentes qui s’enchaînent sans aucun temps mort, de l'herbe à vache au sol et donc des appuis piégeux, des parties boueuses et sablonneuses, un passage dans l’eau, une « Viking zone » au nom plutôt prometteur et même l'ascension du toit d'un musée ! L’objectif de l’IAAF : revenir à l’essence du cross pour éviter les courses souvent monotones et sans surprises des derniers Mondiaux. Il faudra attendre samedi après-midi pour savoir si le pari est gagné aussi bien pour les spectateurs (qui pourront par ailleurs participer au cours du week-end, en partie sur le même parcours que les Elite, à des courses populaires comme un sprint, un relais et un trail) que pour les athlètes. Mais les premières impressions de Patrice Binelli lors de la reconnaissance sont prometteuses : « Je n'ai jamais vu un parcours aussi difficile, c'est impressionnant, s'exclame le référent national du running, bien essoufflé. Mon collègue canadien, à côté de moi, me dit que c'est de la course de montagne ! »

Seize Bleus à suivre

Côté délégation française, ce retour aux sources est accueilli favorablement. « C’est un avantage pour nous, on a su par le passé briller sur ce type de parcours », rappelle Patrice Binelli. Pour l’occasion, l’équipe de France, qui a décollé jeudi pour la ville portuaire située à l’est du Danemark, compte seize athlètes. Soit le collectif le plus important depuis 2010 à Bydgoszcz (Pologne). Reste que l’opposition reste particulièrement relevée, et qu’il faudra sans doute attendre encore quelques années avant que l’hégémonie africaine, en particulier kényane et éthiopienne, soit brisée. D’ailleurs, ce sont les Kényans Geoffrey Kamworor, en quête d’une troisième couronne consécutive, et Hellen Obiri qui partent avec la faveur des pronostics chez les seniors. « Nos athlètes vont bien sûr donner le meilleur d’eux-mêmes et tenter de tirer leur épingle du jeu individuellement et par équipes, explique le référent national. On assiste actuellement à un renouvellement de générations et, pour beaucoup d’entre eux, ce sera une belle opportunité d’engranger de l’expérience. »

Westphal et Roudolff-Levisse en chefs de file

Les champions de France Liv Westphal (Entente Sarthe Athlétisme) et Emmanuel Roudolff-Levisse (Racing Multi Athlon) seront bien sûr de la partie. La première nommée aborde la compétition « sans aucune pression. Je vais prendre le plus de plaisir possible, sans aucun stress, confie la fondeuse qui vit à Valence (Espagne). A l’inverse des France, aucun projecteur n’est braqué sur moi. Je vais voir où je me situe par rapport aux Européennes et Américaines. » Roudolff-Levisse, qui était de l’aventure à Kampala (Ouganda) il y a deux ans, avec une 99e place au final, tentera cette fois d’intégrer le top 40. A suivre également côté seniors : Mathilde Senechal (AJ Blois Onzain), Floriane Chevalier Garenne (Entente Sarthe Athlétisme) et Marie Bouchard (CA Montreuil 93) chez les femmes, ainsi que Michael Gras (Alès Cévennes Athlétisme) et Mohamed Moussaoui (Athletic Vosges Entente Clubs) chez les hommes.
Les collectifs juniors, emmenés par les champions de France Manon Trapp (AC Boulogne Billancourt) et Etienne Daguinos (US Talence), partiront encore un peu plus dans l’inconnu. « Ils vont pouvoir découvrir le haut niveau », avance Patrice Binelli. Côté parcours, ils ne seront en revanche pas dépaysés, après les éditions nationales particulièrement ardues de Plouay et Vittel.

Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Les Mondiaux de cross sont à suivre en direct et en intégralité samedi, de 11h à 14h30, sur la chaîne Youtube de l’IAAF.
Retrouvez la sélection complète de l’équipe de France

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
19/04 >  
16/04 >  
11/04 >  
08/04 >  
05/04 >  
04/04 >  
01/04 > (1)
30/03 >  
29/03 >  
20/03 >  
le reste de l'actualité
19/04 >  
18/04 >  
17/04 >  
15/04 > (2)
15/04 >  
14/04 > (4)
13/04 >  
12/04 > (2)
12/04 >  
11/04 >  
09/04 >  
05/04 > (3)
04/04 >  
02/04 >  
01/04 > (2)
27/03 >  
25/03 > (1)
22/03 >  
22/03 >  
20/03 >  
19/03 >  
18/03 >  
17/03 > (1)
15/03 >  
14/03 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS