MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats du monde trail : les Bleus en reconquête
3744
Commentez cette actualité
Championnats du monde trail : les Bleus en reconquête

L'équipe de France de trail part à l'assaut des championnats du monde de Miranda do Corvo avec l'ambition de gagner au moins un titre samedi au Portugal, un an après que l'or leur a échappé à Penyagolosa. Elle compte pour cela sur un collectif masculin très expérimenté et une escouade féminine renouvelée.

Pensionnaires réguliers des podiums des championnats du monde de trail depuis dix ans, les Bleus remettent le bleu de chauffe ce samedi à Miranda do Corvo, dans le centre du Portugal, pour l'édition 2019. Avec une ambition clairement définie : reconquérir au moins un des titres par équipes, qui avaient échappé aux Tricolores l'an passé, pour la première fois depuis 2009. « Une cérémonie de médailles sans la Marseillaise, c'est comme un repas sans fromage, image Philippe Propage, l'entraîneur de l'équipe de France. En tant que Français, nous avons donc à cœur de monter sur la plus haute marche du podium, notamment par équipes, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Nous sommes optimistes, d'autant que tous les athlètes présents sont en pleine possession de leurs moyens physiques, ce qui est un gros boost sur le plan mental, par rapport à l'an passé. »

Si les favoris sont généralement des figures familières chaque année, la nouveauté du cru 2019 résidera dans le parcours concocté par les organisateurs. Au programme, 44 km pour 2100 m de dénivelé positif, et quelques portions très techniques qui pourraient jouer un grand rôle. D'autant que la pluie qui a frappé jeudi après-midi devrait rendre les sentes lusitaniennes encore plus piégeuses. Pour mettre tous les atouts de leur côté, les Français ont pu repérer collectivement le parcours dès le week-end suivant la course de sélection en avril, et ont peaufiné leur forme et leur cohésion lors d'un stage dans le Cantal début juin.

Championne du monde il y a deux ans, Adeline Roche semble la leader naturelle de l'équipe de France féminine. Après sa septième place en Espagne l'an passé, elle retrouve un format plus conforme à ses qualités de vitesse, et s'avance avec bien plus de certitudes qu'en 2018. La lutte pour le podium individuel devrait également concerner la polyvalente Néo-Zélandaise Ruth Croft, la tenante du titre hollandaise Ragna Debats, l'Italienne Silvia Rampazzo, troisième il y a deux ans, et la colonie espagnole, emmenée par Azara Garcia, deuxième en 2016, déjà au Portugal. Epatante depuis quelques mois, Blandine L'hirondel pourrait aussi avoir son mot à dire. Pour Sarah Vieuille et les débutantes (à ce niveau) Christelle Lazard, Maryline Nakache et Clementine Geoffray, la course à la meilleure place possible ira de pair avec le destin collectif de l'équipe.

Les grognards prêts au combat

Chez les hommes, les Bleus s'appuieront notamment sur Nicolas Martin, Julien Rancon et Ludovic Pommeret, qui comptent déjà à leur palmarès au moins un titre mondial par équipes. Les deux premiers nommés sont également déjà montés sur la boîte en individuel (en 2013 pour Rancon, en 2016 pour Martin) et viseront à nouveau les toutes premières places. Le Bellegardien, lui, n'a jamais fait moins bien que sixième en quatre participations aux championnats du monde. Romain Maillard, neuvième en 2018, et Emmanuel Meyssat, qui débutera aux Mondiaux de trail mais dispose déjà d'une ribambelle de sélections en course en montagne, seront également de la partie avec toute leur expérience. Seul le jeune Alexandre Fine, 22 ans, est un véritable novice, sur un format plus long que ses habitudes, mais son talent l'autorise à rêver.

Leurs principaux adversaires devraient être les Espagnols de Luis Alberto Hernando, le triple tenant du titre et favori à sa propre succession, et de son dauphin de 2017 et 2018, Cristofer Clemente. Les Italiens ont également de bonnes chances avec les spécialistes de course en montagne Marco de Gasperi et Fransesco Puppi, qui devraient trouver le terrain de jeu à leur goût, tout comme les Britanniques du champion du monde 2013, Ricky Lightfoot, et de Jonathan Albon et Andy Symonds. L'équipe américaine semble décimée par les forfaits, mais devrait quand même vendre chèrement sa peau. « Il faut respecter tout le monde, mais ne craindre personne », a d'ailleurs martelé le staff ce jeudi. Au total, pas moins de 54 nations ont envoyés des représentants qui se presseront sur la ligne de départ samedi matin à 9h. Les places sur le podium seront donc chères, le nombre de prétendants n'ayant jamais été aussi élevé.

Etienne Nappey pour athle.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
13/08 >  
11/08 >  
10/08 >  
09/08 >  
09/08 >  
08/08 >  
05/08 >  
30/07 >  
13/07 > (1)
08/07 >  
le reste de l'actualité
23/08 >  
22/08 >  
21/08 > (1)
20/08 > (3)
18/08 > (1)
16/08 > (2)
16/08 >  
14/08 > (2)
13/08 > (4)
11/08 >  
10/08 >  
08/08 >  
05/08 > (7)
02/08 >  
31/07 > (3)
30/07 >  
28/07 >  
27/07 >  
27/07 >  
26/07 >  
26/07 >  
25/07 >  
25/07 >  
24/07 >  
24/07 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS