MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting de Montreuil : Taylor enchante sous la pluie
4480
Commentez cette actualité
Meeting de Montreuil : Taylor enchante sous la pluie

Pas épargné par les conditions climatiques difficiles, la onzième édition du meeting de Montreuil a tout de même permis à Christian Taylor de se mettre en évidence au triple saut, avec un excellent saut à 17,41 m. Si les sprinters ont souffert sur la piste mouillée du stade Jean-Delbert, certains demi-fondeurs ont réussi à passer entre les gouttes.

Engagé dans un concours prometteur au vu du plateau réuni, Christian Taylor était l’une des principales attractions de la réunion montreuilloise. En signant 17,41 m dès son premier essai, le deuxième meilleur performeur de l’histoire du triple saut (18,21 m) a su braver la pluie et le froid pour montrer sa supériorité, avec notamment quatre essais mesurés à plus de 17 m.
« Je suis content de ma performance du jour, posait le champion du monde en titre. La saison est très longue, c’est un cas unique avec ces Mondiaux en octobre, donc je suis encore en construction à cette période de l’année. C’est trop tôt pour chercher de grosses performances, alors faire 17,41 m dans ce genre de conditions, c’est vraiment bien et je suis content de sortir du concours en bonne santé. Je tiens à saluer le public, qui a apprécié le show, et qui nous a poussés à aller loin. »
Le Burkinabé de l’Artois Athlétisme, Hugues-Fabrice Zango, a pris la deuxième place du concours avec une nouvelle performance à plus de 17 m (17,08 m), alors que le meilleur Français, Yoann Rapinier (EFCVO), s’est contenté d’une sixième place avec 16,22 m. Dans le seul autre concours de la soirée, disputé en lever de rideau, Camille Sainte Luce (Savigny Sénart Athlétisme) a amélioré sa meilleure performance de la saison au marteau avec 67,78 m, tandis qu’Audrey Ciofani (CA Montreuil 93) a retrouvé quelques sensations perdues depuis quelques semaines, en réalisant 67,44 m.
Sur la piste, en revanche, le froid et la pluie ont considérablement ennuyé les coureurs. Cela n’a pas empêché les hurdlers tricolores de se livrer une jolie bataille sur le 110 m haies. Wilhem Belocian (Stade Lamentin) en est sorti vainqueur en 13’’52, un centième devant le local de l’étape Aurel Manga (CA Montreuil 93), Dimitri Bascou (Us Créteil) se classant quatrième en 13’’63 (-0,2). « J’ai vite compris que sur une piste détrempée comme celle-là, il serait difficile d’aller chercher un gros chrono, mais j’ai quand même poussé jusqu’au bout, parce qu’une victoire est toujours bonne à prendre », relatait le Guadeloupéen après l’arrivée. Aurel Manga, lui, préférait retenir son bonheur de courir à la maison.  « J’ai senti que j’étais encouragé dans les tribunes, j’ai plein d’amis qui sont venus après le travail, donc ça fait plaisir d’avoir tout ce monde qui nous soutient malgré la météo. »

Les sprinters gênés, les demi-fondeurs habitués

Le 100 m haies féminin a souri à l’Américaine Kendell Williams, lauréate en 13’’10 (-0,3), tandis que Solène Ndama a pris une quatrième place (13’’16) satisfaisante à son goût, et qui validait son passage à un départ en sept appuis, travaillé depuis cet hiver. La ligne droite plane a donné lieu à un scénario particulier. Sous une pluie battante, les sprinteuses alignées au départ ont effectué deux lignes droites en l’espace de 10 minutes, la faute à un rappel du starter étouffé par le bruyant enthousiasme du public dionysien. La seconde course a permis à Carolle Zahi (CA Montreuil 93) de s’imposer au mental (11’’51), devant son public : « Les sensations étaient bonnes donc le plus important était de rester concentrée et d’appliquer la technique de course du début à la fin, même si j’aurais voulu faire mieux si la météo l’avait permis. » La concurrence de Marie-José Ta Lou aurait également pu l’y aider, mais l’Ivoirienne du Stade Français s’est arrêtée à la mi-course, visiblement touchée à la cuisse. Du côté des hommes, Mouhamadou Fall (EFCVO) s’est classé troisième en 10’’40.
La difficulté était la même pour les sprinters longs, et seule Amandine Brossier (Entente Angers Athlétisme), cinquième du 400 m féminin en 53’’74, s’est approchée de son record personnel. Mame-Ibra Anne (Us Ivry) a franchi la ligne en 46’’59 chez les hommes, en quatrième position. Sur la même distance avec obstacles, Mamadou Kasse Hann a signé son premier chrono sous les 50’’ en 2019, ce qui l’a classé troisième du 400 m haies (49’’85). Le sociétaire du Montpellier AMM voyait dans cette performance des signaux encourageants pour les échéances à venir, puisqu’il n’a repris l’entraînement que depuis trois semaines après avoir contracté une blessure lors du stage national à Kobe.
Les demi-fondeurs ont sans doute été les moins gênés par les caprices du ciel. Plusieurs d’entre eux se sont d’ailleurs amusés à rappeler que la pluie était une habitude pour ceux qui se frottent aux cross pendant l’hiver. Ainsi, Charlotte Pizzo a « oublié les conditions pour [se] concentrer sur la course » lors de son 800 m, dont elle a pris la troisième place en 2’02’’63, à très exactement deux secondes de l’impériale Laura Muir. « J’espérais me rapprocher des 2’02’’, et je n’en suis plus très loin », savourait la demi-fondeuse du Pays de Fontainebleau Athlétisme.
Son compatriote Alexis Miellet (Dijon UC) a, de son côté, entrevu la victoire jusque dans les derniers mètres de la course masculine, mais a dû s’incliner de peu face au Kényan Collins Kipruto. Il a tout de même abaissé son record personnel de quelques centièmes, en 1’46’’70. « J’aurais pu le battre plus largement, soufflait-il, parce que le temps de passage au 400 m était parfait, en 51’’5, c’est exactement ce qu’il me fallait. J’ai été un peu gêné par les bousculades, il y a un peu à gagner là-dessus et sur la chaleur. »
Mehdi Belhadj (CA Montreuil 93) est le Français qui a le mieux tiré son épingle du jeu sur un 1500 m pas très rapide mais très dense, en prenant la quatrième place en 3’42’’54. Enfin, le 2000 m féminin, monté spécialement pour Caster Semenya, a vu Ophélie Claude-Boxberger (Montbeliard Belfort Athletisme) enregistrer un chrono de 5’54’’88, loin de la Sud-Africaine qui a bouclé l’affaire en 5’38’’19.

Romain Brusa et Etienne Nappey pour athle.fr
Photos : © Solène Decosta / Stadion-Actu / FFA

Tous les résultats en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
24/08 >  
24/08 > (2)
18/08 > (1)
05/08 > (7)
21/07 >  
16/07 >  
13/07 >  
06/07 >  
02/07 > (4)
01/07 > (3)
le reste de l'actualité
23/08 > (1)
22/08 >  
21/08 > (1)
20/08 > (3)
16/08 > (2)
16/08 >  
14/08 > (2)
13/08 >  
13/08 > (4)
11/08 >  
11/08 >  
10/08 >  
10/08 >  
09/08 >  
09/08 >  
08/08 >  
08/08 >  
05/08 >  
02/08 >  
31/07 > (3)
30/07 >  
30/07 >  
28/07 >  
27/07 >  
27/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS