MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe espoirs U23 : La fête avant l'heure !
7857
Commentez cette actualité(1)
Championnats d’Europe espoirs U23 : La fête avant l'heure !

C’est un véritable feu d’artifice de médailles que la délégation française a vécu ce samedi aux championnats d'Europe espoirs de Gävle, avec en point d’orgue les titres de Fabrisio Saidy sur 400 m et Jimmy Gressier sur 5000 m. Estelle Raffai sur 200 m et Hugo Hay sur 5000 m ont touché l'argent, tandis que Sarah Richard Mingas et Ryan Zeze sur 200 m, ainsi que Thibaut Collet à la perche, ont terminé bronzés. Dans la matinée, Hilary Kpatcha s'était envolée à la longueur.

Le Temps Fort

Gressier fait coup double

Deux jours après son titre européen sur 10 000 m, Jimmy Gressier était de retour sur la piste toute bleue du Gunder Hägg Stadium. Et le Français n’a pas déçu en assurant de nouveau le spectacle lors de la finale du 5 000 m. Disputée sur un rythme peu élevé, la course s’est emballée à deux tours de l’arrivée sous l’impulsion des Espagnols Novales et Oukhelfen. Très sagement, Jimmy Gressier s’est contenté de suivre les leaders pour porter son attaque finale à l’entrée de la dernière ligne droite en faisant parler ses talents de finisher. Vainqueur en 14’16’’55, le Boulonnais réalise ainsi le fameux doublé 5 000 m-10 000 m qu’il était venu chercher en Suède et remporte ainsi sa huitième médaille d’or européenne, la quatrième en individuel.

Hay brillant dauphin

En zone mixte, le désormais double champion d’Europe analysait froidement sa course : « Pour moi, mon principal adversaire était Hugo (Hay), on le connaît, c’est un renard des surfaces ! Je savais que c’était lui qui allait me faire mal aujourd’hui et à 100 m de la ligne d’arrivée quand j’ai vu qu’il ne m’avait pas détaché, je me suis dit que c’était bon car j’en avais encore une grosse dans les jambes. » C’est cette petite pointe de vitesse qu’il aura donc manquée à Hugo Hay, deuxième en 14’17’’00, pour détrôner son camarade et ami de l’équipe de France alors qu’il avait parfaitement joué le coup tactiquement pour prendre les devants dans le dernier virage. La faute à de petites blessures en début d’année qui l’ont retardé dans sa préparation : « Il m’a manqué deux semaines de prépa pour caler un 1500 m, analysait le Français. Si j’avais pu en courir un, je pense que je gagnais car j’étais facile mais je ne pouvais pas aller plus vite dans la dernière ligne droite, j’étais bridé. » Avant de conclure plus positivement : « Je ne suis pas déçu de ma performance, c’est une belle médaille et un beau doublé pour l'équipe de France. » Troisième Tricolore engagé, Fabien Palcau a pris la treizième place en 14'31''83

La Perf'

Saidy en patron

Fabrisio Saidy a répondu de la plus belle des manières à toutes les attentes placées en lui en remportant le titre européen du 400 m avec un nouveau record personnel porté à 45’’79. Longtemps malmené par le Britannique Cameron Chalmers, parti bien plus vite que lui, le Réunionnais a fait parler son finish pour venir coiffer son adversaire dans les derniers mètres. « L’Anglais était un peu loin mais je n’ai pas douté, j’avais encore des bons appuis et je voyais que je remontais. J’étais quasiment sûr de gagner, analysait-il après sa course. J’avais dit que je voulais cette médaille. On s’est préparé dur avec mon coach, à qui je dédie cette victoire. Demain, il y aura le relais, je vais faire une bonne récupération car les gars ont fait le taf ce matin. On a une bonne équipe et on va aller chercher une médaille. » Cela tombe bien, la dernière fois qu’un Français a été sacré sur le tour de piste (Thomas Jordier en 2015), le relais 4x400 m s'était imposé dans la foulée.

Les Médailles

Razzia sur le 200 m

Les autres médailles de la journée sont principalement venues du demi-tour de piste. Tout d’abord chez les filles avec Estelle Raffai et Sarah Richard Mingas, qui ont respectivement décroché l’argent et le bronze en 23’’35 et 23’’50 lors de la finale du 200 m. C’est une demi-surprise pour Estelle Raffai qui « ne s’y attendait pas » et qui « n’était pas venue pour une médaille », mais c’est une belle revanche pour la Francilienne seulement cinquième de l’Euro juniors en 2017 alors qu’elle en était la favorite. C’est peut-être ce statut de leader, un peu délicat à porter, qui a fait que Sarah Richard Mingas n’a « pas su gérer -sa- course comme en séries ou en demie ». La sociétaire de l’EFCVO décroche néanmoins une première médaille internationale qui ne se refuse pas.
Elles ont été imitées quelques instants plus tard par Ryan Zeze, médaillé de bronze sur la distance après sa troisième place en 21’’05 (-0,1 m/s) à seulement un petit centième de l’argent. Egalement qualifié en finale, Loic Prévot a terminé sixième en 21''21 alors que le titre revenait au Britannique Shemar Boldizsar en 20’’89. Les autres nations sont prévenues, les sprinteurs français sont en forme et les relais 4x100 m programmés pourraient de nouveau sourire au contingent bleu.

Collet bronzé à la perche

Thibaut Collet aura été la belle surprise de l’après-midi dans le clan tricolore puisque le plieur de gaule l’EA Grenoble 38 a pris une magnifique troisième place en finale du saut à la perche avec une barre franchie à 5,60 m. Pourtant le concours avait mal débuté pour l’Isérois qui a du s’y reprendre à deux fois à 5,30 m et 5,40 m et même par trois fois à 5,50 m. Mais c’est à 5,60 m que tout allait basculer lorsqu’il fut l’un des trois seuls athlètes à franchir cette hauteur. Seul le Norvégien Guttormsen pouvait alors lui chiper la médaille en tentant le tout mais c’était finalement chose vaine. Deux ans après la quatrième place de son frère Mathieu, Thibaut Collet a donc perpétué la tradition française dans la discipline. Egalement engagé dans cette finale, Pierre Cottin a pris la dixième place avec 5,30 m.

La Promesse

Kpatcha s'envole

La progression d’Hilary Kpatcha a pris les allures d’une courbe exponentielle depuis plusieurs semaines. Créditée d’une meilleure performance à 6,36 m au sortir de l’été 2018, la sociétaire du Ca Balma n’en finit plus de franchir des paliers cette saison. Cet hiver, elle s’offrait son premier titre de championne de France Elite avec 6,47 m avant de porter son record à 6,61 m il y a quinze jours, lors des France espoirs à Châteauroux. Ce matin, lors des qualifications de la longueur, Hilary Kpatcha a de nouveau repoussé ses limites pour retomber à 6,81 m (+1,6 m/s) dès sa première tentative. Une performance majuscule qui lui permet de réaliser le niveau de performance requis pour les Mondiaux de Doha et qui fait d’elle la sixième performeuse française de tous les temps, à seulement quatre centimètres du record de France d’Aurélie Félix.

« Je n’y crois toujours pas, je suis super contente. C’est une grande surprise même si je me sentais vraiment en forme, se réjouissait la Française, quelques instants après sa performance. Je pensais qu’il allait y avoir trop de vent car c’était le cas sur le saut de la fille avant moi. Du coup, demain en finale, je viserai forcément le titre. » L’aventure suédoise n’est effectivement pas terminée pour Hilary Kpatcha qui s’avance désormais en favorite pour la finale de dimanche surtout après l’élimination de sa camarade de l’équipe de France Yanis David, touchée à une cheville et éliminée lors de ces qualifications (21e avec 5,82 m).

Et Aussi

Mischler et Jocteur-Monrozier au pied de la boîte

Comme prévu, la finale du 1500 m masculin a été très indécise et, malheureusement, elle n’a finalement pas souri aux Tricolores qui ont échoué, pour quelques poignées de centièmes, aux portes du podium avec une quatrième place pour Baptiste Mischler (3’50’’97) et une cinquième pour Pierrik Jocteur-Monrozier (3’50’’98). Toujours en demi-fond, Alexa Lemitre s’est classée neuvième de la finale du 3000 m steeple en 10’12’’40. Yann Chaussinand a, lui, décroché une place de finaliste en terminant huitième en finale du marteau avec 68,97 m.

Happio a rendez-vous

Wilfried Happio est monté en puissance pour se qualifier en finale du 400 m haies après sa deuxième place en demie en 50’’26. Il ne sera pas accompagné par Victor Coroller, quatrième de la sienne en 50’’89. Pas de finale sur les haies non plus pour Iman Jean, huitième de sa demie en 60’’37. L’aventure s’est aussi arrêtée en demi-finales pour Marine Mignon (8e en 24’’36) et Max Sirguey (5e en 21’’46) sur le demi-tour de piste.
Malgré une petite frayeur sur le parcours du dernier relayeur, le 4x400 m masculin s’est qualifié pour la finale en prenant la quatrième place de sa série en 3’07’’71.
Lors des concours de qualifications du triple saut, perturbés par un affichage erroné des performances sur les écrans de contrôle, Enzo Hodebar (7e avec 16,12 m) et Quentin Mouyabi (10e avec 15,93 m) ont réussi à se qualifier pour la finale au contraire d’Al Assane Fofana (14e avec 15,80 m).
Dans les autres épreuves matinales, Evelina Mendes et Tom Reux ont su tirer leur épingle du jeu pour prendre, respectivement, les cinquièmes places des qualifications du lancer du javelot (53,94 m) et du lancer du disque (56,02 m). Même constat pour Dorian Lairi, dixième et qualifié pour la finale du saut en hauteur avec 2,16 m. Moins de réussite en revanche pour son camarade Nathan Ismar (16e avec 2,12 m) et pour Jordan Guehaseim, finalement non classé au disque après avoir vu deux de ses jets initialement mesurés (à 50,85 m pour le meilleur.)
Enfin, après la première journée du décathlon, Ludovic Besson vire à une bonne cinquième place avec 4100 points, alors que Makenson Gletty, handicapé par un zéro au poids, est quatorzième avec 3288 unités.

A Gävle, Rémi Bellevègue pour athle.fr
Photos : © Julien Crosnier / KMSP / FFA

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Thierry Rouillé - 14/07 (10h19)
"Jordan Guehaseim finalement non classé au disque après avoir vu deux de ses jets initialement mesurés à 50,85 m pour le meilleur." Quelqu'un peut-il éclairer ma lanterne ? Je croyais qu'un essai mesuré était obligatoirement validé. Merci. Et félicitations à nos U23 qui vont, je l'espère, fêter le 14 juillet comme il se doit ! Ils sont presque à domicile, non, en terre de Gävle, nos jeunes gaulois ?
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
06/10 >  
06/10 >  
05/10 >  
05/10 >  
04/10 >  
04/10 >  
03/10 >  
03/10 >  
02/10 >  
02/10 >  
le reste de l'actualité
21/10 >  
18/10 > (3)
17/10 >  
16/10 > (2)
14/10 >  
14/10 > (3)
14/10 >  
14/10 >  
14/10 >  
14/10 >  
13/10 >  
11/10 > (2)
10/10 >  
09/10 >  
07/10 >  
07/10 >  
06/10 > (2)
04/10 >  
30/09 >  
25/09 >  
20/09 >  
19/09 >  
19/09 > (1)
16/09 >  
15/09 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS