MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe juniors U20 : Quatre médailles pour les Bleuets
5981
Commentez cette actualité
Championnats d’Europe juniors U20 : Quatre médailles pour les Bleuets

L’équipe de France a décroché quatre nouvelles médailles lors de la troisième journée des championnats d’Europe juniors à Boras (Suède). Mention spéciale pour Claire Palou, qui a fait tomber le record de France en devenant vice-championne d’Europe du 3000 m steeple en 10’12’’31. Gemima Joseph a également touché l’argent sur 200 m en 23’’60, tandis que Paul Chabauty sur 110 m haies et Robin Emig à la perche ont terminé bronzés.

La Perf'

Palou, la médaille et le record

Déjà médaillée d’argent à l’Euro cadets l’année dernière à Györ, Claire Palou a récidivé cet après-midi, lors de la finale du 3000 m steeple. Partie sur des bases élevées, l’Allemande Papenfuss prenait très vite quelques longueurs d’avance pour boucler le premier kilomètre en moins de 3’17. Derrière, la Française restait sagement positionnée dans les premières places du peloton de chasse. Encore cinquième à cinq cent mètres de l'arrivée, Claire Palou se lançait alors dans un dernier tour d’anthologie après avoir déjà repris la Britannique Page juste avant la cloche. Elle s'offrait d'abord la Polonaise Klebowska, à l’approche de l’ultime rivière, puis l’Allemande Papenfuss, dans les ultimes hectomètres, pour finalement franchir la ligne d’arrivée en deuxième position en 10’12’’31, nouveau record de France à la clé.
« C’est trop d’émotions, confiait la steepleuse en zone mixte. J’avais quasiment perdu espoir quand je voyais les filles relancer devant moi à chaque fois que je voulais recoller. Je ne pensais plus faire un podium et finalement je termine deuxième. C’est vraiment trop cool ce sport avec toutes les émotions que cela donne. » Mais il peut être aussi cruel comme pour Emilie Renaud qui suivait les foulées de Claire Palou avant de chuter sur un obstacle et de voir ses chances s’envoler. La Clermontoise s’est tout de même accrochée pour terminer à une belle septième place en 10’25’’94, tandis que Marine Garnier finissait treizième en 10’46’’28.

Le Temps Fort

La surprise Emig

Depuis quatre éditions, la délégation française avait toujours remporté au moins une médaille, chez les garçons, au saut à la perche. Et si la série ne s’est pas arrêtée en Suède, la breloque est finalement arrivée par celui qui n’était pas forcément le plus attendu. Alors que Matthias Orban, leader européen au bilan, voyait en effet son concours se terminer prématurément après trois échecs à 5,31 m, Robin Emig réalisait de son côté, le quasi sans-faute. Impérial à 5,01 m, 5,11 m puis 5,21 m, le Français connaissait un premier revers à 5,31 m mais rectifiait le tir dès sa deuxième tentative pour améliorer son record personnel de onze centimètres. Une barre suffisante pour lui offrir également le bronze aux essais devant le Russe Kachanov, la victoire revenant au Norvégien Lillefosse avec 5,41 m. « Je suis super content d’avoir répondu présent aujourd’hui, sachant que les qualifications ne s’étaient pas très bien passées et que je ne pensais même pas être qualifié. J’étais là en outsider, je ne m’étais pas mis de pression, il fallait juste sauter haut et c’est ce que j’ai fait », savourait-il après son concours.

Les Médailles

Joseph récidive

Comme Claire Palou, Gemima Joseph avait déjà décroché l’argent à l’Euro cadets l’an dernier à Györ et, comme Claire Palou, la Française s’est couverte du même métal aujourd’hui en finale du 200 m de la catégorie supérieure. Derrière la grandissime favorite britannique Amy Hunt, vainqueure en 22''94, Gemima Joseph a bataillé ferme jusqu’à la ligne d’arrivée pour coiffer sur le fil la Belge Ferauge et l’Islandaise Bjarnadottir. Deuxième en 23’’60 (-1,7 m/s), la Guyanaise se montrait satisfaite après la course : « Il y a eu du suspense jusqu’à la fin mais je n’ai pas perdu mes moyens. L’objectif, c’était le podium et je repars avec une médaille, j’en suis très heureuse », avant de se projeter sur le 4x100 m : «  Maintenant il y a le relais demain et on va essayer de prendre une médaille aussi. »

Première pour Chabauty

Aves trois Français en finale du 110 m haies, le clan tricolore pouvait légitimement aspirer à une ou plusieurs médailles. Il n’y en aura finalement eu qu’une, l’œuvre de Paul Chabauty. Installé au couloir 8, un peu éloigné de la bagarre, le Français a effectué une course propre et pleine d’envie pour monter sur la troisième marche du podium en 13’’64 (-1,7 m/s). Un résultat qu’il a attendu fébrilement une fois la ligne d’arrivée franchie : « Je n’avais aucune idée de ma place. Après le cassé j’ai regardé un peu ce qui se passait, je me suis dit que top 5, c’était possible. J’ai attendu le résultat et là j’ai vu troisième, c’était exceptionnel ! », avant de laisser exploser sa joie : « Je suis super heureux, c’est vraiment trop, trop cool ! » Troisième performeur européen de la saison, Jeanice Laviolette a commis énormément de fautes sur les obstacles et terminé en roue libre (8e en 14’’16). Kenny Fletcher s’est classé pour sa part sixième, en 13’’75.

Le Promesse

Bologna bien réveillée

Deuxième performeuse européenne de l’année, Ashley Bologna n’a pas tremblé ce samedi matin pour passer le cap des toujours piégeuses, qualifications du lancer du poids. Même si la Française avouait s’être mise « un peu bêtement la pression en ne réalisant pas la qualif’ à mon premier essai », elle assurait tranquillement l’essentiel à sa deuxième tentative en réalisant 15,61 m, soit la deuxième performance de toute les concurrentes. Demain, lors d’une finale à nouveau programmée en matinée (10h30), la Française visera « le podium, comme toutes les filles ». Elle sera accompagnée par sa camarade de l’équipe de France Amanda Ngandu-Ntumba, toute récente médaillée de bronze au disque, qui a remis le couvert ce matin et décroché sa qualification grâce à une dixième place et un jet à 14,94 m.

Et Aussi

Record personnel pour Racasan

Malgré sa cinquième place en finale du 800 m, Naïs Racasan ne nourrissait pas de regrets une fois la ligne d’arrivée. Avec un nouveau record personnel porté à 2’04’’20, la Française s’estimait à « [s]a place par rapport aux chronos de cette année ». Arthur Gervais, sixième du 1500 m en 3’57’’19, pouvait, lui, regretter une course beaucoup trop lente et tactique et qui s’est jouée dans les trois cents derniers mètres. Sixième place également pour Ndeye-Sokhna Diop en finale du 400 m avec un chrono de 53’’63. La Française a joué pour la médaille mais a coincé dans la dernière ligne droite. Au couloir deux après sa qualification au temps pour la finale, Paul Tritenne n’a pas pu rivaliser dans la course à la médaille et termine huitième du 200 m en 21’’53 (-1,2 m/s).
Déception pour Baptiste Guyon, visiblement dans un jour sans, qui termine dixième de la finale du 3000 m en 8’24’’93, et pour Tene Cissé, gênée par une talonnade, dixième également au triple saut avec 12,52 m (-2,1 m/s).

Le 4x400 m masculin assure

Meilleur temps des séries après avoir remporté sa course en 3’09’’96, le 4x400 m masculin composé de Jack Olivier, Hugo Baudu, Eddy Leech et David Sombe, s’est positionné en sérieux candidat à la médaille pour la finale de demain. Même si plusieurs nations reverront surement leur composition d’équipe, le quatuor français n’aura pas à affronter ses homologues britannique et allemand éliminés en séries. Mis sur pied avec trois heptathloniennes, le 4x400 m féminin (Aubert, Maraval, Temines, Genin) n’a pas démérité, avec un très beau parcours de la deuxième nommée (52''9 lancée), mais échoue dans la quête d’une finale avec une cinquième place en séries en 3’43’’24.
Sur les trois Françaises engagées en qualifications de la longueur, seule Maëlly Dalmat a réussi à tirer son épingle du jeu en terminant cinquième avec un meilleur bond à 6,24 m (+0,5 m/s). Handicapées par deux premières tentatives mordues, Léonie Cambours et Tiphiane Mauchant terminent respectivement seizième et vingt-troisième avec 5,93 (+1,5 m/s) et 5,75 m (+1,3 m/s). L’aventure européenne s’est aussi arrêtée pour Teuraiterai Tupaia, quatorzième des qualifications du lancer du javelot avec 68,62 m.

Troisième et quatrième des qualifications du triple saut avec, respectivement, 15,65 m (+0,7 m/s) et 15,64 m (-1,7 m/s), Alexandre Malanda et Thomas Gogois ont validé, sans grandes sueurs, leur ticket pour la finale de demain. Jonathan Seremes, troisième performeur des engagés, a dû malheureusement déclarer forfait suite à une forte douleur à le cheville ressentie à l’échauffement.
Lors des demi-finales du 400 m haies, Shana Grebo a brillamment décroché sa place pour la finale en remportant sa course en 58’’66, tandis que le parcours de Jordan Terrasse s’est arrêté à ce même stade (5e en 52’’34). Même sanction pour Théo Schaub sur 200 m après sa huitième place en 22’’16 (-2,0 m/s).
Enfin, Tristan Marcy a pris la dixième du décathlon avec 7334 points et Baptiste Thiery a terminé vingtième avec 6606 points après un zéro sur les haies.

A Boras, Rémi Bellevègue pour athle.fr
Photos : © Manu Chapelle / Photoathle.fr / FFA

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/10 >  
20/09 >  
30/08 >  
26/08 >  
27/07 >  
26/07 >  
25/07 >  
24/07 >  
24/07 > (1)
23/07 >  
le reste de l'actualité
14/10 >  
14/10 > (2)
14/10 >  
14/10 >  
14/10 >  
13/10 >  
11/10 > (2)
10/10 >  
09/10 >  
07/10 >  
07/10 >  
06/10 >  
06/10 > (2)
06/10 >  
05/10 >  
05/10 >  
04/10 >  
04/10 >  
04/10 >  
03/10 >  
03/10 >  
02/10 >  
02/10 >  
01/10 >  
01/10 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS