MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe juniors U20 : Bonnin, argent content
5959
Commentez cette actualité(2)
Championnats d’Europe juniors U20 : Bonnin, argent content

La dernière journée des championnats d’Europe juniors à Boras (Suède) a vu l’équipe de France récolter une magnifique médaille d’argent avec la deuxième place de Marie-Julie Bonnin à la perche grâce à un saut à 4,16 m. Pauline Stey a battu le record de France du 10 000 m marche et plusieurs autres Tricolores ont décroché de belles places d’honneur.

Le Temps Fort

Bonnin dompte les éléments

Il ne faisait pas bon mettre un athlète dehors sur les coups de seize heures, cet après-midi à Boras, et pourtant les perchistes féminines avaient rendez-vous pour prendre part à leur finale continentale. Sous une pluie battante par moments, plus fine par d’autres, Marie-Julie Bonnin ne s’est jamais démontée au moment de se présenter en bout de piste. Impériale à 3,91 m puis à 4,06 m, la Française laissait ses adversaires s’épuiser et se frustrer de leurs échecs respectifs. Lorsque l’accalmie arriva, elles n’étaient plus que six à se présenter à 4,16 m. La Bordelaise ne trembla pas en franchissant également la barre à son premier essai pour améliorer son record personnel d'un centimètre. Une hauteur, au final, suffisante pour lui offrir une magnifique médaille d’argent derrière l’intouchable Russe Aksana Gataullina, sacrée avec 4,36 m. « C’est l’euphorie, ce n’est que du bonheur ! Je ne m’y attendais pas du tout, confiait Marie-Julie Bonnin en zone mixte. Je vais fêter cela comme il faut mais la saison n’est pas finie, je serai aux Elite la semaine prochaine. » L’occasion, pour la toute fraîche vice-championne d’Europe, d’améliorer de nouveau sa meilleure marque.
La pluie a beaucoup plus contrarié Elina Giallurachis, qui termine non classée après avoir échoué par trois fois à sa première barre à 3,91 m, alors que Louise Greco a validé un saut à cette hauteur avant d'échouer à 4,06 m. Un résultat synonyme de neuvième place.

La Perf'

Une Stey record

Quelques minutes après avoir franchi la lignée d’arrivée ce matin , Pauline Stey avait toujours du mal à réaliser la valeur de la performance qu’elle venait de réaliser en finale du 10 000 m marche. Partie sur des bases élevées, sous l’impulsion des marcheuse turques, la Française a longtemps navigué autour de la septième place, au sein d'un peloton de chasse situé à quelques encablures de la tête de course. Plus rapide que son tableau de marche prévu (1’55 au tour), Pauline Stey remontait d’abord en cinquième position suite au passage en zone de pénalité de deux concurrentes. Avant de déborder la Grecque Filtisakou dans les derniers hectomètres pour couper la ligne à la quatrième place et battre le record de France en 47’09’’85 (ancien record 47’57’’88 par Mélissa Rodriguez).
« Je suis choquée, je ne sais pas quoi dire. Je ne me rends pas compte, déclarait la Française après sa course. C’était vraiment très dur. La course la plus dure de toute ma vie, mais ça en valait la peine. C’était vraiment un objectif important et c’est super de finir quatrième même si c’est au pied du podium. » Egalement engagée dans cette finale du 10 000 m marche, Camille Moutard a terminé aux portes des places de finalistes avec une neuvième place en 48’31’’01, son record personnel.

Le Chiffre

13

Comme le nombre de centièmes de secondes qu’il aura manqué à Shana Grebo pour monter sur le podium du 400 m haies. Lors d’une finale dominée, sans grande surprise, par la Néerlandaise Femke Bol en 56’’25, la Française, qui a joué pour le podium dans la dernière ligne droite, a finalement échoué à un gros dixième de l’Espagnole Gallego, la faute peut-être à un petit peu trop de timidité sur les derniers obstacles. En 57’’57, Shana Grebo a raboté néanmoins plus de sept dixièmes à son record personnel. Une bonne raison d'être plutôt satisfaite en zone mixte : « Je ne peux pas être déçue car j’ai explosé mon record et le faire après déjà deux courses, c’est énorme. Je suis super contente de moi mais, forcément, j’étais venue pour la médaille et finir au pied du podium, ça fait un peu mal. »

Le Bilan

Avec sept médailles, l'équipe de France remporte autant de récompenses qu’elle avait d’athlètes classés dans le top 3 au bilan européen avant ces championnats.
Au classement des médailles, la France prend la onzième place (septième au nombre de récompenses) avec une or, trois argents et trois bronzes. La Grande Bretagne s'est imposée avec quinze médailles dont six en or, devant l’Italie et les Pays-Bas. La placing table (classement sur les nombre de finalistes) donne la Grande Bretagne vainqueure encore une fois, mais situe les Bleuets à la quatrième place.

Et Aussi

Bologna et Gogois au pied du podium

La déception état palpable sur le visage d’Ashley Bologna après sa quatrième place en finale du lancer du poids. Malgré une bonne entrée dans le concours avec un premier et finalement meilleur jet à 15,54 m, la Française s’est fait souffler la troisième place au dernier essai par l’Islandaise Gunnarsdottir (15,65 m). En difficulté avec sa technique, Ashley Bologna a essayé de réagir mais en vain. Présente également dans cette finale du poids, Amanda Ngandu-Ntumba s’est classée neuvième avec 14,80 m.
Thomas Gogois repartira de Suède avec, lui aussi, un petit goût d’inachevé. Comme Ashley Bologna, le Français s’est fait chiper la médaille de bronze au dernier essai du triple saut, par le Biélorusse Mazheika. Alors qu’il pensait avoir fait le plus dur en améliorant son record personnel à sa cinquième tentative mesurée à 15,84 m (+0,9 m/s), Thomas Gogois voyait son concurrent améliorer le sien de plus de cinquante centimètres à son ultime bond. Second Tricolore en finale, Alexandre Malanda termine juste derrière son camarade avec 15,54 m (+1,1 m/s).

De nombreux finalistes

Pas de médaille non plus pour le relais 4x100 m féminin. Après une série matinale remportée en 45’’01, le quatuor français composé de Marie-Ange Rimlinger, Judy Chalcou, Déborah Giffard et Gemima Joseph a pris la cinquième place de la finale en 44’’67. Même résultat pour les relayeurs masculins du 4x400 m, Jack Olivier, Eddy Leech, Hugo Baudu et David Sombe, qui sont passés tout près de monter sur la boîte avec leur cinquième place en 3’08’’81, à seulement quinze centièmes du bronze. Enfin, côté relais, coup dur pour le 4x100 m masculin (Larue, Tritenne, Lada, Priam), qui a franchi en premier la ligne d'arrivée de sa série en 40''15, avant d'apprendre sa disqualification suite à la chute de Paul Tritenne lors du deuxième passage, qui a gêné un concurrent.
Cinquième place également pour Taylor Minos au saut en hauteur, lors d'un concours largement perturbé par la pluie pendant sa première partie. Efficace à 2,00 m puis 2,05 m, le Français a ensuite buté à 2,09 m.

Manon Trapp a, elle, décroché la septième place en finale du 3000 m en 9’34’’49. Dans une course partie lentement, la Française a bien essayé d’accélérer l’allure mais n'a pas pu résister lors de l’emballage final. Scénario un peu identique en finale du 1500 m, une course lors de laquelle Bérénice Fulchiron a pris la huitième place en 4’30’’41 et Emilie Girard la douzième en 4’33’’39. Toujours en demi-fond, Ibrahim Oussaa a échoué à la porte d’une place de finaliste en terminant neuvième du 3000 m steeple en 9’12’’77, tandis qu’Etienne Daguinos a pris la vingt et unième place du 5000 m en 15’08’’83.
Enfin, Maëlly Dalmat et Mattéo Duc ont dû composer avec la pluie lors de leur finale respective, à la longueur et sur 10 000 m marche. Ils se classent, tous les deux onzièmes, avec 5,78 m (+1,2 m/s) et en 43’59’’05.

A Boras, Rémi Bellevègue pour athle.fr
Photos : © Manu Chapelle / Photoathle.fr / FFA

Retrouvez le direct de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Christophe Vielliard - 22/07 (11h03)
Vous êtes pathétique! Vraiment rien sur le nouveau record de France de Julien Wanders sur 10'000 m ... comment appelle-ton ça? la xénophobie enversles bi-nationaux ...
Didier Le gall - 21/07 (21h09)
Une donnée intéressante serait le nombre de médailles, finalistes par rapport au nombre d'engagé(e)s. Merci
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
30/08 >  
26/08 >  
27/07 >  
26/07 >  
25/07 >  
24/07 >  
24/07 > (1)
23/07 >  
23/07 > (1)
21/07 > (2)
le reste de l'actualité
19/09 >  
19/09 >  
18/09 >  
17/09 >  
16/09 >  
15/09 >  
13/09 >  
12/09 >  
11/09 >  
10/09 >  
09/09 >  
06/09 > (2)
05/09 > (2)
04/09 >  
04/09 >  
02/09 >  
29/08 > (2)
28/08 > (1)
28/08 >  
28/08 >  
27/08 >  
26/08 >  
26/08 >  
24/08 >  
24/08 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS