MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting de Paris : Du bleu à l’horizon
4202
Commentez cette actualité(1)
Meeting de Paris : Du bleu à l’horizon

Une piste bleue flambant neuve, une température autour des 30°C, un plateau royal, et 16 000 spectateurs attendus. Le meeting de Paris, ce samedi, s’annonce aussi somptueux que passionnant. Pas moins de trente-et-un Français, un record, seront de la fête. Avec, qu’ils soient ou non déjà sélectionnés, les Mondiaux de Doha dans un coin de la tête.

Ils sont déjà sélectionnés pour Doha

Vainqueur six fois dans la capitale et déjà qualifié pour les Mondiaux, Renaud Lavillenie est à la maison à Paris. Et ne raterait pour rien au monde ce rendez-vous : « C’est pour moi immanquable, s’exclame le recordman du monde. C’est une des rares occasions qu’on a de sentir toute la ferveur du public et des fans. » Le sociétaire du Clermont Athlétisme n’est bien sûr pas étranger au fait que la perche masculine soit systématiquement au programme de la compétition, qu’elle soit estampillée ou non Diamond League. Avec une meilleure performance à 5,85 m, la tâche s’annonce ardue face à l’Américain Sam Kendricks. « On a un beau plateau pour se bouger et aller le titiller, » promet tout de même le champion olympique 2012.

Si Renaud Lavillenie est un habitué des lieux, Djilali Bedrani (SA Toulouse UC) s’apprête à disputer son premier 3000 m steeple dans la capitale. « C’est une fierté de pouvoir courir ici pour la première fois savoure le quatrième meilleur performeur français de tous les temps avec ses 8’09’’47. En plus, c’est le stade des championnats d’Europe de Paris 2020. Je vais pouvoir prendre mes marques. » En retrait dimanche dernier à Birmingham, pour cause de redescente d’altitude mal digérée après huit jours, il espère que « la forme va monter crescendo. Ça devrait rouler normalement samedi. Je veux me faire plaisir et essayer d’aller battre mon record, en étant acteur de la course ».

Bosse à 100 %

La dernière compétition de Pierre-Ambroise Bosse remonte au 27 juillet, jour de sa victoire lors des championnats de France Elite. Depuis, le recordman de France du Lille Métropole Athlétisme a pu mettre les bouchées doubles à l’entraînement. « Je me sens bien, je suis dans une forme plus que respectable, apprécie-t-il. Ça faisait des années que je n’avais pas pu faire une année complète. Le fait de ne plus me blesser, ce n’est pas de la chance. J’ai travaillé à la fois la gestion émotionnelle, physique et diététique. Et ça a fini par payer. » De quoi envisager un gros chrono ce samedi, pour celui qui avait fait sa rentrée en 1’45’’43 à Monaco en juillet.

Scénario différent pour Pascal Martinot-Lagarde, qui doit composer depuis le début de la saison avec divers pépins physiques. Le dernier en date, un début de mononucléose, l’a obligé à prendre du repos avant les championnats d’Europe par équipes début août. Mais depuis, le hurdler de l’ES Montgeron a pu reprendre sa montée en puissance. Notamment lors d’un stage fructueux sous le soleil de Montpellier. « Je ne pense pas casser la baraque dès demain, annonce le champion d’Europe en titre. Mais une course comme celle de Paris peut me faire sortir de mes gonds et servir de déclic. Je n’ai peur de personne. » Même pas des Américains Grant Holloway et Daniel Roberts, les deux hommes les plus rapides de l’été sur 110 m haies.
Yanis David a, elle, dû mettre le clignotant pendant un mois à l’entraînement, en raison d’une talonnade apparue lors des championnats d’Europe espoirs. Elle a repris les séances de sauts depuis seulement une semaine. Pas de quoi gâcher son bonheur d’être en piste à Charléty. « Je commence ma carrière professionnelle devant le public de Paris, rappelle la championne NCAA de la longueur, engagée samedi au triple saut. J’ai hâte de savoir ce que ça fait de participer à un meeting Diamond League. »

Mayer dans son jardin

Si besoin, elle pourra demander quelques conseils à Kevin Mayer (Montpellier Athletic Méditerranée Métropole). Le recordman du monde du décathlon a en effet pris la bonne habitude de battre ses records personnels lors de l’étape française de la Diamond League. Un événement qu’il aborde surmotivé : « Comme je le dis chaque année, le meeting de Paris, ce sont un peu mes championnats internationaux en France à moi. C’est l’endroit où je peux m’éclater avec le public français. » Ses marques de référence sur 110 m haies, à la longueur et au poids devraient être en grand danger.

Les autres Bleus en lice et déjà sélectionnés pour Doha : Carolle Zahi (CA Montreuil 93) sur 100 m, Déborah Sananes (EA Bourg-en-Bresse) sur 400 m, Alexis Miellet (Dijon UC) et Rabii Doukkana (US Créteil) sur 1500 m, Ludvy Vaillant (AC Saléen) et Wilfried Happio (CA L’Haÿ les Roses) sur 400 m haies, Ninon Guillon-Romarin (EA Cergy-Pontoise) à la perche, Mélina Robert-Michon (Lyon Athlétisme) au disque et le 4x100 m masculin tricolore.

Ils courent après un billet pour les Mondiaux

Lamote va prendre des risques

Au poker, on appelle ça faire tapis. Pour plusieurs Tricolores, le rendez-vous parisien constitue la dernière chance de décrocher un billet pour le Qatar. Pas question d’en garder sous le pied ou de tergiverser. A domicile, devant un public acquis à leur cause et dans des conditions idéales, ils joueront leur meilleure et ultime carte. Il faudra prendre des risques, prévient d’ailleurs la spécialiste du 800 m Rénelle Lamote (Pays de Fontainebleau) : « Lors du premier 400 m, il faudra que j’aille beaucoup plus vite que lors de mes précédentes courses, que je suive la tête. Il faut que je tente quelque chose, quitte à craquer un peu à la fin. » La triple médaillée européenne aime ce genre de situations. « Être au pied du mur m’a toujours réussi. A l’école, c’est comme ça que j’avais mes meilleurs notes », rigole-t-elle. Le niveau de performance requis pour Doha, fixé à 2’00’’20, serait synonyme de diplôme obtenu sur le fil. Mais elle vise bien mieux : « Je suis super frustrée car, depuis que j’ai débuté ma saison, je n’ai pas eu les bonnes conditions pour faire un temps. Mais j’ai de quoi faire un super chrono. » Qu’elle rêve d’offrir en cadeau à ses parents, qui se marient ce samedi et qu’elle rejoindra après sa course.
Le père et la mère de Benjamin Compaoré seront, eux, dans les tribunes pour encourager leur fils. Le champion de France veut profiter d’une piste « neuve et souple », qui lui « convient très bien », pour s’acquitter des 17 m demandés, soit six centimètres de plus que sa meilleure performance de l’année. « Je ne viens pas faire des minima mais prendre du plaisir », corrige cependant le triple sauteur du CA Montreuil 93, qui sait que se focaliser sur une performance à réaliser peut vite se transformer en piège. Dans un concours de très haute volée, où les Américains Christian Taylor et Will Claye feront figure d’épouvantails avec leur marque de référence à plus de 18 mètres, trois autres Français seront en piste : Jean-Marc Pontvianne (Entente Nîmes Athlétisme), Harold Correa et Yoann Rapinier (Entente Franconville Cesame Val d’Oise).

Lemaitre confiant

Côté plateau, Christophe Lemaitre sera également servi lors d’un demi-tour de piste avec six athlètes ayant déjà couru sous les 20’’ cet été, dont la nouvelle attraction du sprint américain Noah Lyles. Après avoir enchaîné les courses dans des conditions compliquées, le sprinter de l’AS Aix-les-Bains, 20’’46 cet été, se sent capable de réaliser le NPR, fixé à 20’’35 : « Je suis confiant, serein et persuadé que je peux y arriver. Toutes les conditions devraient être réunies, aussi bien au niveau de la concurrence que  de la météo. Reste à trouver le savant dosage entre motivation et relâchement : « Il faudra que je me concentre sur moi-même, sans me crisper et sans sortir de ma technique de course. » Meba-Mickael Zeze (SCO Sainte-Marguerite Marseille) est également attendu au tournant, avec pour l’instant une marque de référence en 20’’44.
A suivre également, parmi les prétendants à la qualification pour les Mondiaux : le prometteur Gabriel Tual (US Talence) sur 800 m pour sa première à ce niveau, Abdelhamid Zerrifi (Montpellier Athletic Méditerranée Métropole) sur 3000 m steeple, Valentin Lavillenie et Alioune Sene (Clermont Athlétisme Auvergne) à la perche, Frédéric Dagée (Nice Côte d’Azur Athlétisme) au poids, Amandine Brossier (Angers Athlé) sur le tour de piste. Le 110 m haies B sentira la poudre, avec pas moins de quatre athlètes hexagonaux en lice : Dimitri Bascou (US Créteil), Aurel Manga (CA Montreuil 93), Ludovic Payen (Bordeaux Athlé) et Benjamin Sédécias (Amiens UC). Orlann Ombissa-Dzangue (SCO Sainte-Marguerite Marseille) ne sera malheureusement pas au départ du 100 m et du 4x100 m avec l'équipe de France. Elle souffre d’une petite lésion à l’adducteur.

Florian Gaudin-Winer et Elena Cervelle pour athle.fr

Achetez vos billets pour le meeting de Paris en cliquant ici
Retrouvez la liste complète des engagés en cliquant ici
Suivez la compétition en direct sur RMC Sport 2, de 20h à 22h15. La diffusion sera précédée de l’émission Meeting Privé de 19h à 20h, avec le président de l’IAAF Sebastian Coe en invité exceptionnel.

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Michel Bertrand - 24/08 (16h49)
Le lien vers la liste des engagés redirige vers le meeting de Birmingham
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
26/08 >  
23/08 > (1)
25/07 >  
24/07 > (1)
17/05 >  
17/05 >  
23/04 >  
17/04 >  
13/03 > (4)
09/03 > (2)
le reste de l'actualité
19/09 >  
18/09 >  
17/09 >  
16/09 >  
15/09 >  
13/09 >  
12/09 >  
11/09 >  
10/09 >  
09/09 >  
06/09 > (2)
05/09 > (2)
04/09 >  
04/09 >  
02/09 >  
30/08 >  
29/08 > (2)
28/08 > (1)
28/08 >  
28/08 >  
27/08 >  
26/08 >  
26/08 >  
24/08 >  
24/08 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS