MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Meeting de Paris : Le compte-rendu épreuve par épeuve
9822
Commentez cette actualité(2)
Meeting de Paris : Le compte-rendu épreuve par épeuve

Retour sur le meeting Diamond League de Paris, avec les compte-rendu de chacune des épreuves et les réactions des Français.

4x100 m : les Bleus convaincants

Les relayeurs français ont conclu la soirée au stade Charléty avec des performances de premier plan lors des relais 4x100 m. Les filles ont donné le ton, avec une victoire en 43’’48 pour Carolle Zahi, Cynthia Leduc, Maroussia Paré et Sarah Richard Mingas. Les hommes ont subi la loi des solides Canadiens, chronométrés en 38’’26, mais Amaury Golitin, Marvin René, Meba-Mickaël Zézé et Ryan Zézé ont réussi à sauver la deuxième place en 38’’67.

Triple saut : Tout bon pour Compaoré

L’une des belles performances de la soirée est signée Benjamin Compaoré. Avec un saut à 17,05 m, le champion de France du triple saut a fait un grand pas en direction des championnats du monde au Qatar.
Avec quatre Français engagés dans le concours du triple saut, les spectateurs du stade Charléty pouvaient s’attendre à de belles choses. Benjamin Compaoré a offert au public ce qu’il était venu voir : avec 17,05 m au deuxième essai, il s’est débarrassé du niveau de performance requis pour les mondiaux de Doha et a dépassé cette ligne des 17 m qu’il visait depuis plusieurs compétitions. Il était encore sur le podium derrière les monstrueux Will Claye et Christian Taylor après quatre essais. S’il termine finalement cinquième, cette performance a de quoi le réjouir. Le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango (Artois Athlétisme) a, lui, attendu le cinquième essai pour sortir son saut de la soirée. Il a terminé au pied du podium avec 17,14 m.
Soirée plus compliquée en revanche pour Jean-Marc Pontvianne (16,63 m), Harold Correa (16,32 m) et Yoann Rapinier (16,27 m) qui se sont classés respectivement neuvième, onzième et douzième.

110 m haies : PML s’est fait plaisir

Dans une course de très haut niveau, qui a souri à l’Américain Daniel Roberts en 13’’08 (+0,8), Pascal Martinot-Lagarde a trouvé les armes pour se mêler à l’explication majuscule des favoris. Si sa cinquième place, en 13’’24, n’est sans doute pas significative du niveau de sa performance, il a néanmoins retrouvé de la confiance, en réalisant son meilleur temps de la saison, alors qu’il avait été touché par un début de mononucléose il y a à peine quelques semaines.

3000 m steeple : Bedrani s’est accroché

Auteur d’une course courageuse, lors de laquelle il a tenté de se mêler à la lutte avec les cadors, Djilali Bedrani a pris la dixième place du 3000 m steeple en 8’16’’91, malgré un dernier tour plus long que les autres. Le Toulousain signe tout de même un deuxième chrono de bonne facture cette saison, et a vu ce qui lui restait à travailler en vue des Mondiaux de Doha dans un mois. Egalement engagé dans la course, Abdelhamid Zerrifi a terminé dix-septième, en 8’33’’19, loin du Marocain Soufiane El Bakkali, lauréat en 8’06’’64.

Triathlon (110 m haies) : Mayer boucle sa soirée en beauté

Après son record personnel au poids et un saut plus que correct à la longueur, Kevin Mayer a établi son nouveau record personnel au 110 m haies (13’’55).
Il ne pouvait pas mieux terminer sa soirée. Avec trois victoires et en trois épreuves, Kevin Mayer ne pouvait pas rêver mieux. Il a directement pris les commandes de la course dès les premières haies pour s’imposer sereinement sur le 110 m haies. Avec 13’’55, il s’est offert un nouveau record personnel, de quoi se rassurer à un mois des Mondiaux de Doha.

Kevin Mayer : « J’étais venu ici pour m’éclater. C’était d’enfer, génial, avec beaucoup plus de public que les années précédentes. Le meeting, c’est plus un show qu’autre chose. Je n’étais pas si bien que ça sur les haies. Mais je suis quand même très content. Le poids, c’est un bon marqueur pour voir ma progression en puissance. J’ai atteint une maîtrise technique qui me permet de me faire plaisir sans trop penser justement à la technique. Franchement, ça fait quatre mois que je suis réglé pour Doha ! »

Perche : Guillon-Romarin s’arrête à 4,40 m

Ninon Guillon-Romarin avait bien débuté son concours, en effaçant du premier coup 4,40 m. La suite a été plus difficile pour la perchiste de l’EA Cergy-Pontoise, qui a coincé à 4,55 m. Elle termine huitième d’une compétition dominée par la Canadienne Alysha Newman, seule athlète à avoir passé une barre à 4,82 m.

800 m : Rénelle Lamote au bout de l’effort

Partie très fort aux avant-postes de la course, Rénelle Lamote a pris tous les risques pour tenter de décrocher son billet pour les Mondiaux de Doha. Si sa fin de course a été plus difficile, elle a résisté autant qu’elle a pu dans les derniers hectomètres et repartira avec le minima IAAF en poche, grâce à son chrono de 2’00’’40, synonyme de huitième place. Evacuée sur une civière, à bout de souffle, la Bellifontaine est désormais attendue au mariage de ses parents pour la fin de soirée.

Rénelle Lamote : « Je n’ai jamais autant souffert dans une course, avec tellement de lactique dans les cent derniers mètres ! Je me suis demandé si j’allais pouvoir terminer. Je ne suis pas très contente du résultat, mais j’ai fait les minima IAAF. J’ai quand même beaucoup appris aujourd’hui. »

200 m : Lemaitre pas si loin

A la recherche de sa meilleure forme, Christophe Lemaitre s’est mêlé à la lutte pour le podium lors du 200 m, avant de connaître une fin de parcours plus compliqué. Placé au couloir 8, en aveugle, l’Aixois a réalisé un virage correct, pour finalement couper la ligne en 20’’40 (+0,2), en cinquième position. Meba-Mickaël Zeze a terminé septième en 20’’88, à bonne distance de l’Américain Noah Lyles, vainqueur en 19’’64.

400 m : Sananes et Brossier se sont bien battues

Deborah Sananes (52’’04) et Amandine Brossier (53’’94) ont livré une belle bataille dans un 400 m relevé. Si la Jamaïcaine Stephenie Ann McPherson a remporté le 400 m en 51’’11, les deux Françaises engagées n’ont pas démérité. Distancées dans les 200 premiers mètres, Deborah Sananes et Amandine Brossier ont néanmoins montré un beau visage. La Bressane signe même son troisième meilleur chrono de la saison (52’’04). Elles terminent respectivement huitième et neuvième.

Perche : Renaud Lavillenie bloqué à 5,60 m

Le recordman du monde a connu un concours compliqué sur le sautoir de Charléty. Visiblement en manque de repères, il a dû s’y reprendre à trois fois à 5,60 m, lors de son entrée en lice, puis il a échoué à effacer 5,70 m. Pas de quoi se mêler à la lutte pour la victoire, dans un concours survolé comme prévu par l’Américain Sam Kendricks, actuellement encore en lice à six mètres. Alioune Sene a dû se contenter d’un meilleur saut à 5,45 m, alors que Valentin Lavillenie n’a finalement pas pris part au concours.

1500 m : Doukkana fait la bonne opération

Rabii Doukkana a parfaitement profité de la concurrence très relevée du 1500 m pour battre son record personnel. Onzième de la course, qui a finalement souri à l’Ougandais Ronald Musagala en 3’30’’58, le Cristolien s’est arraché pour bloquer le chronomètre en 3’33’’11, soit plus d’une seconde et demi de gagnées sur sa précédente marque de référence. Son compatriote Alexis Miellet n’a pas connu la même réussite, et a finalement pris la quinzième place en 3’38’’94.

Rabii Doukkana : « J’étais un peu stressé et impressionné pour un premier meeting Diamond League. Je suis resté dans le peloton et finalement, je ne termine pas loin des premiers. J’ai pris mes repères pour les Mondiaux. Mon but sera d’être finaliste à Doha. Tout est possible. »

Triathlon (longueur) : Mayer enchaîne

Deuxième épreuve et deuxième victoire pour Kevin Mayer, dans le triathlon monté spécialement pour lui à Charléty. Le recordman du monde du décathlon a remporté la longueur avec 7,50 m. Comme au poids, il a réalisé son meilleur essai en début de concours. Il a ensuite fait l’impasse sur son deuxième essai, avant de mordre le troisième. L’Allemand Kai Kazmirek a réalisé 7,39 m.

Disque : Robert-Michon dans le bon tempo

Mélina Robert-Michon continue à se rapprocher de ses résultats d’avant-grossesse, puisqu’elle a réalisé ce samedi son meilleur jet depuis la naissance de son deuxième enfant et son retour à la compétition ce printemps. La Lyonnaise a vu son cinquième essai mesuré à 62,62 m, ce qui la classe à la sixième place du jour. La victoire est revenue à la Cubaine Denia Caballero, avec 66,91 m.

Mélina Robert-Michon : « Je suis plutôt contente. J’ai fait un bon premier essai, ce qui est intéressant. Je réalise ma meilleure performance de la saison. Ça fait du bien, surtout après Birmingham. Je sens que la forme monte. C’était ma dernière compétition avant les Mondiaux. J’aime bien avoir une longue période de préparation avant les grands championnats. »

100 m : La palme pour Elaine Thompson

Elaine Thompson a visiblement réglé les pépins physiques qui l’empêchaient de pousser sur ses starting blocks en début de saison. La championne olympique du 100 m a réalisé la meilleure mise en action et s’est rapidement portée en tête de la course, pour ne plus lâcher les commandes. En 10’’98, elle s’impose assez facilement avec une belle marge sur Marie-Josée Ta Lou, créditée de 11’’13. La troisième place du jour est pour la Hollandaise Dafne Schippers, chronométrée en 11’’15. La Française Carolle Zahi a pris la septième place ex aequo, en 11’’25.

800 m : Bosse sixième du double tour de piste

Le stade Charléty en ébullition, Pierre-Ambroise Bosse n’avait plus qu’à faire le show. Parti sur des bases élevées (48’’90 au 400 m) dans le groupe de tête, le champion du monde en titre n’a pas pu résister au finish de ses adversaires. Ce qui ne l’a pas empêché d’améliorer son meilleur temps de la saison en 1’45’’07. Gabriel Tual, l’autre Français engagé dans la course, a signé un nouveau record personnel. En bouclant le double tour de piste en 1’45’’84 il s’est rapproché du niveau de performance requis pour les mondiaux de Doha (1’45’’30), et à seulement quatre centièmes des minima IAAF pour le voyage au Qatar.

Pierre-Ambroise Bosse : « Ça reste positif car, même si je n’ai pas trouvé trop de relâchement, je n’ai pas trop souffert jusqu’aux 600 m. Je pensais même pouvoir grapiller une ou deux places à un moment. Mais finalement, je peine un peu dans la dernière ligne droite. Je pensais accéder aux 1’44’’, je n’en suis pas si loin. »

400 m haies : Warholm impérial, Vaillant épatant

En tête de bout en bout de la course, le recordman d’Europe norvégien Karsten Warholm a tenu ses treize foulées jusqu’au dernier obstacle, comme il l’avait fait lors de ses championnats nationaux, et a coupé la ligne avec plus d’une seconde d’avance sur ses poursuivants.
La deuxième place est revenue à Ludvy Vaillant, qui a pris le meilleur sur Kyron McMaster (48’’33). Le Martiniquais signe au passage un nouveau record personnel en 48’’30 et fait très belle impression à un mois du début des Mondiaux de Doha, pour lesquels il avait déjà réalisé le niveau de performance requis. Le quatrième des Europe de Berlin a visiblement bien planifié sa montée en puissance cette saison. Son compatriote Wilfried Happio ne s’est pas présenté au départ.

Ludvy Vaillant : « C’est une super soirée ! Je m’attendais vraiment à améliorer ma meilleure performance de la saison, mais de là à battre mon record… J’ai essayé de suivre Karstern (Warholm). Ma gestion des intervalles a été parfaite. Malheureusement, j’ai fait une petite faute sur la neuvième haie. Je pense que je me suis fait un peu surprendre. »

Triathlon (poids) : Mayer est déjà chaud

Kevin Mayer n’a pas eu besoin de tour de chauffe et explose son record personnel au poids dès sa première tentative : 17,08 m !
Le Montpelliérain a décidé de stopper là son concours pour se concentrer sur la longueur, la prochaine épreuve, après avoir célébré cette bonne nouvelle avec son public. Le recordman du monde a amélioré son précédent record de 57 centimètres. Le Hollandais Pieter Braun a pris la deuxième place avec 15,07 m, tandis que Basile Rolnin a renoncé à concourir.

110 m haies : Bascou s’offre la course B

Dimitri Bascou a remporté la course B du 110 m haies, en se détachant à partir du troisième obstacle, pour couper finalement la ligne en 13’’38. Le médaillé de bronze des derniers Jeux de Rio pourra néanmoins regretter un vent un peu trop favorable (+2,1) qui empêche son chrono d’être homologué. Le Grec Konstantinos Douvalidis a pris la deuxième place en 13’’52, soit neuf centièmes de mieux qu’Aurel Manga, qui se classe quatrième. Cinquième place pour Ludovic Payen, en 13’’79, et sixième pour Benjamin Sedecias en 13’’86.

Dimitri Bascou : « Cette course, c’était l’aventure pour moi. Je revenais d’une pointe à l’ischio apparue aux France. J’avais les crocs allongés aujourd’hui. J’avais prévu de monter en puissance jusqu’à Doha. Le chrono continue à redescendre, je reviens bien. »

Triple saut : David dixième

Yanis David a pris la dixième place du concours du triple saut, avec un meilleur saut mesuré à 13,43 m (-0,7) à sa première tentative.
De retour de blessure, la Guadeloupéenne du Monster Club n’a pas réussi à aller plus loin pour décrocher une place parmi les huit meilleurs qui lui auraient offert trois nouveaux essais. Elle laisse donc les meilleures mondiales s’expliquer, alors que le concours est actuellement mené par Yulimar Rojas, avec 15,05 m, à mi-parcours.

Lancer du poids : Dagée à sa place

Seul représentant français au lancer du poids qui ouvrait le bal du meeting de Paris, Frédéric Dagée cherchait à gagner en régularité après ses 20,03 m à Bydgoszcz lors de la coupe d’Europe par équipes.
S’il n’a pas réalisé le niveau de performance requis pour les mondiaux de Doha (20,80 m), le quadruple champion de France a une nouvelle fois projeté son poids au-delà de la ligne des 20 m avec un lancer mesuré à 20,24 m lors de son troisième essai et termine à la neuvième place. Le concours a été remporté par le Néo-Zélandais Tomas Walsh avec 22,44 m.

Frédéric Dagée : « Le niveau était monstrueux, mais je ne me suis pas fait écraser par ce qui se passait autour. J’ai tenté ! Je suis content d’avoir fait 20,24 m, même si, évidemment, j’aurais aimé lancer à 20,70 m ou 20,80 m et me qualifier pour les Mondiaux. Au premier, j’avais trop d’envie. Au deuxième, j’ai voulu assurer pour me rassurer. Et au dernier, j’ai tout mis. Je suis quand même content de ma saison. J’ai été régulier à plus de 20 m. »

Tous les résultats en direct en cliquant ici
Les résultats du pré-meeting en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (2)
Christophe Schwartz - 24/08 (22h25)
Frédéric Dagee mérite d être emmener a Doha car l ayant vu lancer cette saison je suis sur il vaut carrément plus
Jean Deruelle - 24/08 (19h35)
Encore une belle performance de Frédéric Dagee qui mérite une sélection pour Doha ! A moins que l'un des sélectionneurs soit capable de faire mieux ?? !
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
09/09 >  
06/09 > (2)
02/09 >  
29/08 > (2)
28/08 >  
26/08 >  
24/08 >  
24/08 > (2)
18/08 > (1)
05/08 > (7)
le reste de l'actualité
14/11 >  
13/11 >  
13/11 > (2)
12/11 > (1)
08/11 > (2)
07/11 > (1)
07/11 >  
04/11 >  
03/11 >  
01/11 >  
31/10 >  
31/10 > (1)
28/10 >  
28/10 >  
27/10 >  
25/10 >  
25/10 >  
25/10 >  
22/10 >  
21/10 >  
21/10 >  
18/10 > (3)
17/10 >  
16/10 > (3)
14/10 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS