MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
MAIF Ekiden de Paris : La course pour tous
1794
Commentez cette actualité
MAIF Ekiden de Paris : La course pour tous

La septième édition du MAIF Ekiden de Paris, c’est le dimanche 3 novembre. Le marathon-relais par équipes de six organisé par la FFA sur les quais de Seine, avec départ et arrivée sur le Pont d’Iéna en face de la Tour Eiffel, compte déjà plus de mille collectifs engagés. Quelques dossards sont encore disponibles. Pour s’inscrire, rendez-vous sur www.maif-ekiden-paris.fr.

Avec ses camarades de club

Les clubs FFA sont aux premières loges du MAIF Ekiden de Paris, avec notamment une zone dédiée pour la transmission des ceintures-dossards. Ils ont pris la bonne habitude de truster les premières places du classement général, à l’image d’Alès Cévennes vainqueur l’an dernier chez les hommes en 2h08’23’’ et d’Athlé Saint-Julien 74 premier en 2h29’50’’, soit deux records de l’épreuve, lors d’une course qui servait d’épreuve support pour les championnats de France. Au classement mixte, c’est le SPN Vernon qui l’avait emporté en 2h20’50’’, décrochant une quatrième couronne nationale en six ans. Le capitaine de route du club normand était Matthieu Vandewalle, qui résumait bien les vertus du marathon en relais : « Chacun est attentif à la performance de l’autre et l’encourage ». Au-delà des équipes qui occupent les premières places du classement, le MAIF Ekiden de Paris reste d’abord un événement fédérateur, qui permet aux clubs d’entretenir l’esprit collectif dès le début de saison. Illustration avec l’EFS Reims, présent chaque année en nombre. « Au début, on réservait la course aux jeunes et aux demi-fondeurs, se souvient Gilbert Marcy, le président du club. Mais tout le monde voulait y participer, même les perchistes ! On a plusieurs sections avec des pistards, des routards, des marcheurs nordiques. Tous ces licenciés s’entraînent dans des endroits différents. Dans une association, c’est important que les gens se côtoient. »

Avec ses collègues de bureau

A la machine à café, le lendemain du MAIF Ekiden de Paris, c’est débriefing. A la FFA comme dans bon nombre d’entreprises qui alignent une ou plusieurs équipes de collaborateurs, fidèles à la tradition de cette épreuve née au Japon et qui, au départ, réunissait des collectifs venus d’université puis de grandes sociétés. De quoi coller au fameux team building, à savoir fédérer les salariés autour d’un objectif commun pour renforcer la cohésion et la solidarité au sein de l’entreprise. Le Groupe La Poste va une nouvelle fois exploser tous les compteurs, avec soixante équipes inscrites et une péniche réservée pour accueillir et choyer l’ensemble de ses coureuses et coureurs. « On a désormais plus de plaisir à travailler en commun, nous confiaient en 2017 Myriam et Catherine, employées au service comptabilité de Chronopost. A la compta, on ne bosse pas tous ensemble. L’ekiden de Paris, c’est donc l’occasion de mieux nous connaître et de créer plus de liens. Ça permet de casser des barrières pour travailler sur des projets transversaux. »

En famille

Les parents, leurs trois enfants, un beau-frère et une belle-sœur… Le MAIF Ekiden de Paris en famille, c’est possible. Avec parfois de belles histoires à l’arrivée, comme celle des Amdaoud. Cette fratrie de quatre garçons était au départ de la deuxième édition en 2014, à une époque où il était encore possible de disputer la course par équipes de quatre. Pour Youcef, Mohamed, Hocine et Rachid, il s’agissait de la première compétition tous ensemble. Un souvenir forcément inoubliable. « C’est la première fois qu’on courait tous ensemble, se souvient Rachid, Cet ekiden, il restera gravé dans ma mémoire toute ma vie. Quand j’ai passé le relais à Hocine, j’ai ressenti du soulagement. Je savais que mon frangin allait donner tout ce qu’il avait. » Le quatuor avait, symboliquement, franchi de concert la ligne d’arrivée. Un moment plein d’émotion.

Avec ses amis

On se lance un défi un soir après un apéro un peu arrosé et on se retrouve, trois mois plus tard, au départ du MAIF Ekiden de Paris, un dimanche matin aux aurores. Le rendez-vous de la capitale réunit de nombreuses bandes de potes, aux noms d’équipes parfois fleuris. L’occasion pour les débutants de dérouler leurs premières foulées avec un dossard sur le ventre. A l’image de Chloé, en lice lors d’une précédente édition : « J’avais déjà été inscrite à plusieurs courses sur route mais je n’avais jamais pris le départ, en trouvant à chaque fois des excuses diverses et variées, se souvient cette trentenaire épanouie. Là, j’étais obligée d’y aller pour l’équipe. D’ailleurs, ça me faisait moins peur qu’une épreuve individuelle et, avec mon groupe d’amis, on était plusieurs néophytes de la course à pied. »

Prolongation exceptionnelle des inscriptions jusqu’au dimanche 27 octobre sur www.maif-ekiden-paris.fr

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
01/11 > (1)
23/10 >  
23/06 >  
28/02 >  
05/02 >  
25/01 >  
23/01 >  
10/01 >  
24/10 >  
19/10 >  
le reste de l'actualité
28/10 >  
15/10 >  
30/09 >  
25/09 > (1)
05/09 >  
28/08 >  
15/08 > (2)
06/08 >  
22/07 > (1)
21/06 >  
14/06 >  
07/06 >  
10/05 >  
02/05 >  
19/04 >  
18/04 >  
10/04 >  
02/04 >  
14/03 >  
19/11 >  
15/11 >  
02/11 > (1)
23/10 >  
21/10 >  
08/10 >  
rechercher
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS