MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
La Fédération Française d’Athlétisme annonce des mesures d’urgence destinées à renforcer ses actions pour la performance et la lutte anti-dopage
6966
Commentez cette actualité(3)
La Fédération Française d’Athlétisme annonce des mesures d’urgence destinées à renforcer ses actions pour la performance et la lutte anti-dopage

Le comité directeur de la Fédération Française d’Athlétisme s’est réuni ce vendredi 22 novembre à Paris. Après avoir donné son approbation sur l’ensemble des propositions pour lesquelles il devait se prononcer (réorganisation de l’encadrement de l’équipe de France, mesures de lutte contre le dopage, dissolution de la commission médicale), le comité directeur a ensuite apporté un très large soutien au président André Giraud, lui apportant une quasi-unanimité lors d’un vote de confiance demandé par le président. La Fédération Française d’Athlétisme peut désormais se tourner sur l’ensemble de ses projets pour 2020 dans un cadre constructif. Au-delà de ces mesures d’urgence, la Fédération Française d’Athlétisme s’est engagée auprès du Ministère des Sports à proposer des évolutions dans son organisation sportive et médicale pour compléter ce plan. Plus que jamais, la fédération est déterminée à renforcer sa lutte sans merci contre le dopage.

1. Mesures de renforcement de la politique de lutte anti-dopage - 34 votes pour (94,4%), un contre

  • Le FFA débutera, en janvier 2020, et jusqu’en 2022, un protocole d’accord avec l’Agence pour le Développement de l’athlétisme en Europe, soutenue par la Commission Européenne, pour la mise en place d’un programme de prévention à l’attention de l’entourage des athlètes ;
  • Accélérer et rendre obligatoire à tous les athlètes de l’équipe de France le programme européen « I RUN CLEAN » ;
  • Première fédération à former des officiels compétents dans la lutte contre le dopage, la FFA va introduire un module spécifique à l'ensemble des formations proposées par son Organisme de Formation de l’Athlétisme (encadrement sportif, direction, jury, organisation, formations de formateurs) ;
  • Tous les stages envisagés par les athlètes devront être identifiés et validés par le Président, le Directeur Technique National, et la Directrice Générale ;
  • Rendre la localisation obligatoire, pour tous les stages personnels des athlètes, sous peine de non sélection. Le non-respect de cette règle rendra l’athlète non sélectionnable ;
  • Poursuivre ses efforts en matière de financement des contrôles antidopage. Pour rappel, à l’occasion des Championnats du Monde de Doha, la FFA a financé à ses frais 14 contrôles antidopage sur des athlètes sélectionnés en équipe de France et ne faisant pas partie du « groupe cible » de l’AFLD ;
  • Améliorer les relations avec l’AFLD afin de permettre un meilleur échange d’informations dans le respect du cadre juridique applicable. Le rôle du référent antidopage sera renforcé et son indépendance assurée statutairement.

2. Mise en place d’un plan d’action de l’encadrement de l’équipe de France pour les Jeux Olympiques Tokyo 2020 - 34 votes pour (94,4 %), un contre

Baptisé Destination Tokyo 2020, ce plan d’action met notamment en place une organisation resserrée et un budget dédié autour des athlètes et leur environnement afin de fluidifier les relations entre les athlètes et l’encadrement de l’équipe de France. A la tête du dispositif, trois encadrants, Laurence Bily, Mehdi Baala et Romain Barras, apporteront un accompagnement de proximité aux athlètes et des réponses immédiates aux problématiques rencontrées par l’ensemble des acteurs de l’équipe de France.

3. Dissolution de la Commission Médicale - 34 votes pour (94,4%), un contre

Par ailleurs, un plan de restructuration de l’ensemble du secteur médical a été présenté. La Commission Médicale Nationale est ainsi dissoute. Une nouvelle composition sera présentée lors de la prochaine réunion du Comité Directeur, en janvier 2020. Les deux médecins élus au sein du Comité Directeur, assureront d’ici-là les affaires courantes.

4. Vote de confiance du Président de la Fédération Française d’Athlétisme

En raison de différentes affaires survenues au cours de ces derniers mois, le Président de la Fédération Française, André Giraud, a tenu a consulté le Comité Directeur sur son maintien à la tête de la Fédération. A 34 voix pour (94,4 %), une contre, le Comité Directeur a renouvelé à la quasi-unanimité sa confiance au Président. Ce vote est conforté par le soutien du président du conseil national du développement des ligues et des territoires (CNDLT), qui représente les 13 ligues métropolitaines et les 7 ligues d'outre-mer.

« Je remercie le Comité Directeur pour sa confiance, commentait André Giraud à sa sortie de réunion. Je suis tout particulièrement satisfait des chiffres de ce scrutin, qui montrent que même les membres du Comité Directeur qui comptaient parmi mes opposants, lors de mon élection en décembre 2016, sont désormais derrière moi pour faire avancer l’athlétisme français. La grande famille de l’athlétisme se serre les coudes en cette période certes difficile. C’est un gage de sérénité pour l’avenir, forcément précieux compte-tenu des grandes échéances qui nous attendent en 2020 : les Jeux Olympiques et les Championnats d’Europe à domicile. Je sais que ceux-ci ont la conviction que nous travaillons dans le bon sens. Le fait que nous ayons pu présenter des chiffres très optimistes quant à la tenue de nos finances pour l’exercice 2019, exercice sur lequel je me suis engagé à rééquilibrer le budget de la Fédération, a également joué en ce sens, bien entendu. »

 
FFA
Fédération Française d'Athlétisme
les réactions (3)
Sébastien Aligne - 24/11 (11h50)
quant je vois qu'ont veux lutter contre le dopage !! et qu'un des trois athlètes encadrant les équipe de France a été plus que suspect lors de certain contrôle!! c'est pas sérieux il faudrait un grand coup de balai!! c'est ecœurrant ! pour la plupart des athlètes de l’équipe de France qui sont propres et décourageant pour les entraineurs qui essaye d'inculquer des valeurs aux jeunes athlètes !! ce n'est certainement pas en durcissant les minimas aux différents championnats
Laurent Bisleau - 23/11 (13h31)
il n'y a pas d'avenir pour les jeunes s'il n'y a pas de lutte antidopage. les athlètes eux mêmes doivent s'engager dans cette lutte au même titre que les organismes de lutte antidopage. le sport est de plus en plus en danger et la concurrence déloyale. il faudra choisir quel sport nous voulons pour l'avenir, des athlètes transgéniques ou des athlètes vertueux qui acceptent la défaite justifiée. à vous de choisir! mais arrêtons l'hypocrisie.
Philippe Sluyter - 23/11 (10h00)
Enfin! Réaction de la fédération au bout du troisième cas pour des mesures en matière de lutte contre le dopage. Philippe sluyter CAD 3
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
09/12 >  
22/11 > (3)
19/09 > (1)
21/05 >  
16/05 > (1)
05/04 > (3)
25/02 > (2)
12/02 > (1)
06/12 >  
28/04 > (2)
le reste de l'actualité
12/12 >  
05/12 > (2)
14/11 >  
14/11 > (2)
05/11 >  
04/11 >  
30/10 >  
23/10 >  
18/10 >  
15/10 >  
06/10 >  
27/09 >  
27/09 >  
19/09 > (1)
16/09 >  
11/09 >  
10/09 >  
05/09 > (1)
05/09 >  
30/08 >  
23/08 >  
01/08 >  
25/07 >  
23/07 >  
23/07 >  
rechercher
Subventions
PSF
Fil
Info
12345
Organisme de
Formation
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS